• de
  • en
  • fr
  • Base de données internationale d'ouvrages d'art et du génie civil

Partager

Suivre

Faire un don

Une architecture esthétique en béton pour un bâtiment d'exploitation

Une architecture probante pour le bâtiment de sommet de cage du tunnel de Kulch près de Lichtenfels, ouvrage paré de matrices de coffrage pour béton structuré NOEplast et d'un coffrage cadre NOEtop

Dans le cadre du projet de transport Deutsche Einheit (VDE) n° 8, la société Deutsche Bahn AG construit actuellement une ligne ferroviaire directe entre Nuremberg et Berlin. A partir de 2017, les trains ICE devront pouvoir filer sur cette portion de voie à 300 km/h, ce qui ramènera le temps de trajet Munich-Berlin à seulement quatre heures au lieu de six heures actuellement. Pour y parvenir, quelque 25 tunnels seront notamment nécessaires, dont le tunnel de Kulch près de Lichtenfels. Sa construction a été réalisée par la communauté de travail rassemblant les sociétés Hochtief Construction AG, Alpine Untertagebau GmbH, Alpine BeMo Tunnelling GmbH et Bickhardt Bau Aktiengesellschaft.

Elle a mis en œuvre avec grand soin et circonspection les prescriptions d'agencement de DB ProjektBau GmbH pour ce projet partiel. C'est ce qui se remarque sur le bâtiment de sommet de cage du tunnel de Kulch au niveau de la route communale reliant Altenbanz à Rossach. Ce bâtiment de 8,60 x 8,60 m au-dessus du niveau du sol sert à ventiler le tunnel et héberge les conduites d'approvisionnement ainsi que la sortie du puits de sauvetage. Il s'agit en fait d'un bâtiment auquel aucune exigence particulière n'est liée. Pourtant, les responsables ont voulu qu'il s'intègre bien au paysage environnant. Ils ont donc décidé de conférer à la façade en béton du bâtiment l'aspect d'un mur maçonné. Ils ont à cet effet allié les matrices de coffrage pour béton structuré NOEplast à un coffrage mural NOEtop de NOE-Schaltechnik, Süssen.

Des matrices de coffrage pour béton structuré pour le parement

Afin de donner l'apparence souhaitée aux parois extérieures du bâtiment de sommet de cage, les concepteurs ont opté pour la structure « Murus Romanus ». Celle-ci permet de dresser des surfaces en béton qui donnent à l'observateur l'impression de visualiser un mur en pierre naturelle maçonné de façon irrégulière. NOE commercialise les matrices en PU sous la marque NOEplast et propose une riche gamme de motifs structurés. Mais le fabricant propose également de réaliser soi-même des motifs individuels. Du simple relief à la reproduction d'une image, presque tous les modèles sont permis.

Utilisation de la matrice de coffrage

Pour utiliser la matrice, la communauté de travail a dû la solidariser au coffrage. Il aurait suffit à cet effet de la poser sur une table vibrante à l'usine de confection des éléments préfabriqués. Peu importe que l'élément provienne de l'usine de confection ou qu'il soit fabriqué sur le chantier, il est toujours recommandé de traiter avec soin la matrice avec une huile spéciale NOE avant le bétonnage. Cela permet de mieux décoffrer l'ouvrage après l'opération de bétonnage. Il n'y a ensuite aucune distinction d'avec les étapes de travail ultérieures nécessaires à la construction d'un mur de béton coulé en place - tous les types de béton pouvant quasiment s'utiliser à cet effet. Dès que le béton a suffisamment durci, le coffrage se détache aisément avec la matrice pour laisser apparaître la structure choisie.

Service spécial

NOE-Schaltechnik est le seul fabricant à proposer des coffrages en béton et des matrices de coffrage d'un seul tenant. Cela lui permet ainsi de proposer un service spécial : la livraison prêt à l'emploi sur le chantier de construction des matrices de coffrage pour béton structuré et du coffrage. Ceci est une aide précieuse, notamment pour les chantiers utilisant du béton coulé en place, car on trouve rarement dans de tels cas de figure un support plan et exempt de poussière, sans compter que les variations de température compliquent le collage de la matrice. Ce fut l'un des arguments qui ont pesé dans la décision des collaborateurs de la communauté de travail de faire monter la matrice de coffrage pour béton structuré de NOE sur un support. Un autre argument de poids fut la taille de la matrice requise. Le motif Murus Romanus a une largeur standard de 6,00 m. La matrice en elle-même est extensible à souhait en longueur comme en largeur. Le bâtiment d'exploitation de Kulch a requis une matrice d'une largeur de 8,20 m (donc plus large de 2,20 m) sans aucune jointure. Il a donc fallu intercaler les matrices en hauteur et en largeur pour donner l'apparence d'un mur maçonné continu.

Emploi sur le chantier

La matrice de coffrage pour béton structuré préalablement posée sur un support par les soins de NOE a été montée sur site par les collaborateurs de la communauté de travail sur le coffrage standard NOEtop de NOE-Schaltechnik. Celle-ci se distingue par sa robustesse notable et les multiples emplois qu'elle peut connaître. Le fabricant la fournit en quatre hauteurs jusqu'à 3,31 m. La variante la plus haute a été employée sur le chantier du tunnel de Kulch. Plusieurs éléments de coffrage ont par ailleurs été regroupés en une unité de 9,00 m de large. Afin de pouvoir bien travailler avec cet élément relativement large, les ouvriers du chantier ont utilisé un support NOEtec comme éclisse. Quatre crochets de grue NOEtop ont été fixés sur celle-ci pour faciliter le travail. En l'espace de peu de temps, il a ainsi été possible de dresser tous les murs du bâtiment de sommet de cage. En observant la façade de plus près, on s'aperçoit que la planification soignée de la communauté de travail a été payante. Une fois que les murs en béton seront quelque peu patinés, seul un expert pourra distinguer du premier coup d'œil qu'il s'agit d'un mur en béton et non pas d’un mur maçonné en pierre naturelle.

Bonne conception

Les détails également ont été coordonnés, planifiés et exécutés avec soin en concertation avec les représentants du maître d’ouvrage, le planificateur de tâches et la direction des travaux. Ainsi, toutes les extrémités des murs et les ouvertures de portes présentent ce que l'on appelle un « miroir lisse ». Ce sont des endroits où l'on a renoncé à la structuration de la surface en béton afin de donner un cadre agréable au relief imitant la pierre naturelle. Les responsables ont également accordé une attention toute particulière à ce que les murs ne présentent aucune reprise de bétonnage apparente. Les murs ont donc été bétonnés jusqu'au bord supérieur du plafond et des fers de reprise intégrés pour le montage du plafond.

La communauté de travail a bénéficié de l'avantage notable de pouvoir s'appuyer sur l'expérience et le savoir-faire d'un prestataire unique qui dispose aussi bien des compétences techniques en matière de coffrage que du savoir-faire quant à l'utilisation de matrices de coffrage pour l'agencement de surfaces bétonnées. Ainsi, ce projet - aussi modeste soit-il - illustre comment, avec peu de moyens ornementaux utilisés avec pertinence, il est possible de donner à un bâtiment une certaine esthétique en harmonie avec son environnement.

Intervenants:

Représentation du maître d’ouvrage : DB ProjektBau GmbH domaine régional sud-est grand projet VDE 8, Erfurt; Allemagne
Communauté de travail chargée d'exécution Arge Tunnel Kulch composée de:
HOCHTIEF Solutions AG, Essen, Allemagne
Alpine Bau Germany AG, Eching, Germany
Alpine Bau Deutschland AG, Eching, Alpine BeMo Tunnelling GmbH, Innsbruck, Autriche
Bickhardt Bau Aktiengesellschaft, Kirchheim, Allemagne

Demande d'informations supplémentaires

Veuillez remplir les cases avec un * avant d'envoyer la demande.

Références

Lichtenfels, Lichtenfels (Kreis), Bavière, Allemagne (2013)

Lichtenfels, Lichtenfels (Kreis), Bavière, Allemagne (2013)

Types d'ouvrages

  • Informations
    sur cette fiche
  • Product-ID
    7138
  • Création
    22.05.2014
  • Modification
    30.01.2016