• DE
  • EN
  • FR
  • Base de données et galerie internationale d'ouvrages d'art et du génie civil

Publicité

Partager

Suivre

Faire un don

Réfection de joints de dilatation par emboîtement de caissons

Les joints de dilatation prennent de l'âge et posent des défis croissants aux maîtres d'ouvrages. Des alternatives à la dépose/repose évitent de toucher aux structures de l'ouvrage. C'est la solution dite de l'emboîtement de caissons choisie par Maurer Söhne pour le pont de la Kürnach sur l'autoroute A7. Un joint de dilatation à cinq profilés « sur mesure » a ainsi remplacé le joint à six profilés existant.

Les joints de dilatation sont exposés à des sollicitations élevées qui limitent leur durée de vie. Au lieu de les remplacer complètement, il est possible, pour certains d'entre eux, de procéder à une simple réfection en laissant subsister la totalité des ancrages dans l'ouvrage. Ce moyen évite de toucher aux structures tout en épargnant du temps et des coûts.

Pour cette réfection – et dépendant du type de joint de dilatation en place – quatre possibilités se présentent:

  1. La réfection d'un joint à profilé unique en remplaçant les profilés du bord (profilés qui tiennent les joints d'étanchéité en EPDM).
  2. Le remplacement d'un joint à deux profilés par un joint à profilé unique. Cette solution est possible quand, sur les ponts en béton, les ouvertures de joint de l'ouvrage diminuent du fait du retrait et du fluage.
  3. Le remplacement d'un joint à deux profilés par un joint ondulé (MAURER XW1) à émission sonore réduite qui autorise une ouverture de 95 mm au lieu des 65 mm par joints unitaires( joint existant 130 au total).
  4. L'emboîtement de caissons pour les joints de dilatation à grillage de poutres à profilés multiples.

Dans le dernier cas évoqué, les profilés sont supportés par des poutres, les traverses. Lorsque les ponts se dilatent, le joint se raccourcit et les traverses prennent plus de place « dans » les structures de l'ouvrage (culée et tablier). Les caissons des traverses existantes sont par conséquent récupérés servir de coffrage pour les nouvelles traverses.

L'emboîtement de caissons près de l'intersection de Biebelried

Lors des remplacements traditionnels de joints de dilatation, les caissons de traverses sont démontés, y compris avec leurs ancrages. La réfection telle que vient de la réaliser Maurer Söhne sur le pont autoroutier de la Kürnach entre l'intersection de Biebelried et Würzburg-Estenfeld est rapide, meilleur marché et de surcroît ne porte pas atteinte aux structures de l'ouvrage. Elle laisse en place les profilés latéraux et les anciens caissons, et un métré permet d'adapter exactement la géométrie du nouveau joint de dilatation à celle de la construction existante. Le nouveau joint s'insère en effet exactement dans l'espace existant. C'est ce qu'on appelle un « emboîtement ».

Les travaux d'intervention sur le pont de la Kürnach ont duré entre 4 et 5 semaines par sens de circulation. Ils ont été exécutés en mai 2012 dans le sens Nord et en mai 2013 dans le sens Sud. La première opération a consisté à éliminer l'asphalte et le revêtement d'étanchéité sur une longueur de 1 m de part et d'autre du joint. On a ensuite enlevé le couvercle des caissons de traverses ainsi dégagés, et démonté tous les éléments mobiles du joint de dilatation. Les caissons de traverses et les profilés latéraux sont restés en place, et la superstructure du pont n'a pas été touchée.

Après le soudage de consoles sur la face interne des profilés latéraux, les nouveaux joints de dilatation ont été amenés, en une seule pièce, caissons et profilés d'étanchéité inclus, puis alignés et soudés aux profilés latéraux existants. Les deux profilés d'étanchéité extérieurs ont été fixés ensuite.

Une protection contre la corrosion totalement rénovée

Lors de cette réfection, une attention particulière a été portée à la protection contre la corrosion. Le revêtement protecteur du dispositif a été complètement rénové et, pour finir, l'étanchéité et l'asphalte des zones dégagées de la chaussée ont été refaites. Des joints bitume ont aussi été réalisés dans la zone des trottoirs et de la chaussée entre les profilés latéraux des joints Maurer et l'asphalte.

Aucune intervention sur les structures de l'ouvrage

Le grand avantage de la technique d'emboîtement de caissons vient de l'absence d'intervention sur la structure de l'ouvrage. Cet avantage est particulièrement important dans le cas de tabliers de chaussée précontraints, zones sensibles qui demeurent intouchées.

L'attrait de cette variante de réfection réside également dans la rapidité de l'intervention. Elle se prête bien, pour la même raison, à l'accompagnement de travaux venant de toutes façons à échéance comme, par exemple, la rénovation du revêtement de tablier.

Une telle brièveté n'est toutefois possible que si toutes les opérations s'enchaînent correctement. Cela a pu être fait pour le pont de la Kürnach car l'exécution et la coordination de tous les travaux ont été assurés par un seul et même prestataire : Maurer Söhne.

Demande d'informations supplémentaires

Veuillez remplir les cases avec un * avant d'envoyer la demande.

Publicité

Services
Offert par

Références

Hambourg, Allemagne, Europe - Kürnach, Würzburg (Kreis), Bavière, Allemagne

  • Informations
    sur cette fiche
  • Product-ID
    6377
  • Création
    04.07.2013
  • Modification
    19.05.2017
<