• DE
  • EN
  • FR
  • Base de données et galerie internationale d'ouvrages d'art et du génie civil

Publicité

Partager

Suivre

Faire un don

Théodulf (Théodulphe)

Informations biographiques

Nom: Théodulf (Théodulphe)
Né(e) en 760
Décédé(e) le 18 décembre 0821 à , Maine-et-Loire (49), Pays de la Loire, France, Europe
19 juillet 711 - 26 juillet 711

L’opposition entre factions de Wisigoths va attirer les Arabes et les Berbères en Espagne. Mûsâ ibn Nusayr, gouverneur de l’Ifrikiya envoie une armée commandée par le gouverneur de Tanger, Târiq ibn Ziyâd, pour conquérir l’Espagne. Elle débarque près du mont Calpe qui s’appellera alors Djebel al-Tarik (devenu Gibraltar) avec l’aide du comte Julien. A la bataille de Xérès au bord du Guadalete entre l’armée du roi wisigoth Roderic – Rodrigue – et celle de Târiq ibn Ziyâd, Roderic est probablement tué à la suite de la trahison des fils de Witiza, l’ancien souverain déposé par Roderic, qui commandaient les ailes de son armée.

714

Les musulmans prennent Saragosse.

16 décembre 714

Mort de Pépin II, dit de Herstal (ou Héristal), maire du palais pour les royaumes d’Austrasie et de Neustrie depuis la victoire de Tertry en 687 contre les Neustriens.
Son épouse, Plectrude, place comme maire du palais son petit fils de 6 ans, Théodebald (ou Theudoald, Thibaut, Thiaud). Elle fait emprisonner à Cologne Charles Martel né d’une union de Pépin II avec une concubine, Alpaïde.
Avant de mourir, Pépin II exclut de sa succession Charles Martel pour avoir participé au complot ayant abouti au meurtre de Grimoald, fils de Pépin II et de Plectrude et père de Théobald, à Liège en 714.
Peu auparavant, le comte Dode, frère d’Alpaïde d'après l'hagiographe de la Vie de saint Lambert, avait tué à Liège d’un coup de lance l’évêque de Maestricht, Lambert, parce que le prélat avait refusé de bénir la coupe d’Alpaïde, à la demande de Pépin II au cours d’un banquet. Ce meurtre va conduire Pépin II à chasser sa concubine d’Alpaïde et sa famille de son entourage.

715

Les Neustriens se révoltent et battent près de Compiègne les Austrasiens menés par Plectrude et Théodebald. Ce dernier meurt peu après.
Les Neustriens se choisissent un maire du palais, Ragenfried ou Rainfroi. Pour légitimer son pouvoir, il sort du couvent un Mérovingien, qui devient roi de Neustrie sous le nom de Chilpéric II [715-720].
Ragenfried conclut une alliance avec Radbod, duc des Frisons, pour attaquer Plectrude, enfermée dans la ville de Cologne.

26 septembre 715

Evasion de Charles Martel de sa prison de Cologne avec l’aide de nobles Austrasiens.

716

L’armée levée par Charles Martel est battue près du village de Néry par Radbod. Radbod, après avoir ravagé les rives du Rhin et tenter de mettre le siège devant Cologne, se retire sur ses terres.
Peu après, Charles Martel, épiant Chilpéric II et Ragenfried, les surprend et les bat près de l’abbaye de Stavelot, devant Amblef.
Tout le reste de l’année, Charles Martel parcourt le pays avec son armée pour en prendre le contrôle.

28 mars 717

Charles Martel remporte la victoire de Vincy sur l’armée de Ragenfried.
Plectrude ouvre alors les portes de Cologne à Charles Martel.
Il devient maire du palais du roi d’Austrasie Clotaire IV [718-720] que Charles Martel impose en 718.

718

Pélage [mort en 737], chef des derniers Wisigoths d’Espagne, remporte la victoire de Covadonga sur les musulmans. Il fonde le royaume chrétien des Asturies.

719

Prise de Narbonne par les Sarrasins commandés par Al-Samh ibn Mâlik al-Khawlânî.

720

Le duc d’Aquitaine, alors allié avec le duc de Neustrie Ragenfried, conclut un traité avec Charles Martel, maire du palais du roi d’Austrasie.

721

Bède le Vénérable [672-735] publie le traité « De ratione temporum », de la Division du temps où Bède introduit pour la première fois la division du temps à partir de la date de la naissance du Christ « ab incarnatione Domini » AD.

9 juin 721

Al-Samh ibn Mâlik al-Khawlânî est tué pendant une bataille contre le duc Eudes d’Aquitaine alors qu’il tentait de prendre Toulouse.
Il faudra quatre ans aux Sarrasins pour reconstituer une armée.
Avant cette victoire, le pape Grégoire II [715-731] avait envoyé au duc Eudes trois éponges eucharistiques utilisées pour l’autel du pontife en signe de bénédiction pour ses actions contre les Sarrasins.

724

Le duc de Neustrie Ragenfried ou Rainfroi est battu près d’Angers par Charles Martel.

725

L’émir Anbasa ibn Suhaym al-Kalbî s’empare de Carcassonne et Nîmes.
Les troupes musulmanes parcourent la vallée du Rhône et pénètrent en Bourgogne pour razzier Autun en août. Suivant certaines chroniques, ces troupes auraient atteint Sens et Luxeuil avant de se retirer en Septimanie.

725

Campagne de Charles Martel, maire du Palais, contre les Bavarois.

728

Charles Martel réduit l’Alémanie, la Thuringe, la Bavière et attaque la Saxe.

729

Les luttes entre Berbères et Arabe, vont conduire un chef Berbère, Munuza, installé dans les Pyrénées, à Livia, en Cerdagne, à conclure un accord avec le duc d’Aquitaine Eudes contre l’émir Abd al-Rahmân al-Ghâfiqî.

730

Charles Martel soumet la Souabe.

730

Prise d’Avignon par les Arabes.

731

Charles Martel ravage le Berry qui fait partie du duché d’Aquitaine, d’Eudes. Ce fait va provoquer la haine du duc d’Aquitaine, Eudes, contre Charles Martel. Celui-ci va alors chercher l’alliance avec des wali (gouverneurs) musulmans du nord de l’Espagne et de la Septimanie.

25 octobre 732

Bataille de Poitiers, près du village de Moussay-la-Bataille. Face à l’armée musulmane commandée par Abd al-Rahmân al-Ghâfiqî ont été rassemblées des troupes composées d’Alamans, de Bavarois, d’Austrasiens et de Germains commandées par Charles Martel.
Victoire de Charles Martel et mort d’Abd al-Rahmân al-Ghâfiqî.

735

Mort du duc d’Aquitaine Eudes. Charles Martel s’empare de Bordeaux et de Blaye, puis il mène campagne jusqu’en 736 contre les fils d’Eudes, Hunaud et Hatton, qui doivent lui prêter un serment de fidélité ainsi qu’à ses fils.

737

Charles Martel dirige son armée vers la Provence. Il se rend maître de Marseille, Arles et Avignon.
Le duc Mauron et de grandes familles de Provence appellent l’aide des Sarrasins. Les Sarrasins reviennent et occupent Avignon.
A la suite de cette rébellion, Charles Martel envoie son frère Chidebrand avec une armée pour reprendre Avignon. La ville prise est saccagée et livrée aux flammes.
Charles Martel dirige son armée sur Narbonne pour la réduire. Les Francs remportent les victoires de la Berre, près de Narbonne, sur les renforts envoyés par le gouverneur Uqba ibn al-Hadjdjâdj al-Salûlî.
Ne pouvant prendre la ville, Charles Martel se retire de Gothie en détruisant Nîmes, Agde, Béziers, Maguelone.
Charles Martel envoie son fils auprès du roi des Lombards Luitprand pour le former dans le métier des armes.

737

Mort du roi Thierry IV à Chelles. Charles Martel ne lui donne pas de successeur.

739

Le duc Mauron s’étant de nouveau rebellé, Charles envoie son frère Childebrand avec une armée pour reprendre Avignon et la Provence.
Charles Martel reçoit une aide navale du roi des Lombards Luitprand. Les rebelles sont battus.

739

Charles Martel reçoit une ambassade du pape Grégoire III lui demandant son aide contre le roi des Lombards Luitprand qui menace Rome.
Probablement par amitié pour Luitprand qui l’avait aidé en Bavière et en Provence, Charles Martel ne répond pas à cette demande.

739

Alphonse 1er le Catholique, gendre du roi Pélage (Pelayo), succède à son beau-frère Favila [mort en 739] et devient roi des Asturies.

22 octobre 741

Mort de Charles Martel à Quierzy.

751

Le duc des Gascons Guaifar (ou Waifre) [745-768] essaie de reprendre Narbonne.

ca. 751

Naissance du wisigoth Witiza [751-11 février 821], fils d’Aigulf comte de Maguelone qui deviendra Benoît d’Aniane.

25 décembre 751

Pépin est oint et couronné roi des Francs à Soissons par les évêques du royaume et le légat du pape, Boniface.

752

Le Goth Ansemund, peut-être comte de Nîmes, remet au roi Pépin III, dit le Bref,les villes de Nîmes, Maguelone, Agde et Béziers.
Il est tué par le Goth Ermeniard en 754. Sa veuve Cauna est assassinée en 756.

2 juin 754

A la basilique Saint-Denis, le pape Etienne II [pape en 752-757] couronne et oint comme roi des Francs, Pépin III le Bref et ses fils Charles, futur Charlemagne, et Carloman.

Le voyage du pape en France recherchant l’appui des Francs contre les Lombards va entraîner la création des Etats du Pape après la donation de l’exarchat de Ravenne.
Pépin le Bref et le pape Etienne II s'étaient rencontrés à Ponthion où les carolingiens avaient une villa.

759

Les Francs prennent Narbonne.
La « Chronicon Moissiaccense » indiquent « Les Francs assiégèrent Narbonne et ils firent le serment aux Goths qui y étaient que s’ils remettaient la ville à Pépin roi des Francs, ils leurs permettraient d’avoir leur loi : ainsi les Goths tuèrent les Sarrasins qui les dirigeaient et remirent la ville à l’armée franque ».

ca. 760

Naissance de Théodulphe (ou Théodulfe) d’une famille wisigothe en Septimanie ou en Espagne.

9 octobre 768

Charles, futur Charlemagne est couronné roi des Francs dans la cathédrale de Noyon, après la mort de son père Pépin III à Saint-Denis le 24 septembre 768. Son frère Carloman est couronné à Soissons.

4 décembre 771

Mort de Carloman. Son frère Charles s'empare de son royaume au mépris des droits de ses neveux qui devront fuir avant d'être enfermés dans des monastères.

15 août 778

Guet-apens de Roncevaux alors que l’armée de Charlemagne revient du siège de Saragosse. En chemin elle détruit les remparts de Pampelune tenue par les Basques. L’arrière-garde de l’armée commandée par le sénéchal Eggihard, le comte du Palais Anselme et Roland, duc de la Marche de Bretagne, et plusieurs autres sont tués par les Basques probablement soutenus par des musulmans.

780

Théodulphe, Wisigoth, entre à la cour de Charlemagne.

781

Première rencontre à Pavie entre Charlemagne et Alcuin [vers 735-804]. Alcuin est un Anglo-saxon formé à l’école d’York dont il est le maître d’école depuis 766.

782

Alcuin [né à York ou dans les environs vers 735, au moment où meurt Bède le Vénérable, dans une famille noble apparentée à saint Willibrord (Boniface), fondateur de l’abbaye d’Echternach au Luxembourg-en 766 il fait le voyage à Rome avec Aethelbert où il rencontre Pierre de Pise-devient maître de l’école de la cathédrale d’York quand Aethelbert est nommé archevêque-en 780 il retourne à Rome et il rencontre Charlemagne en 781-782 il se rend à la cour de Charlemagne où il devient son directeur de conscience et il organise l’école du Palais et anime l’Académie Palatine-en 796 Charlemagne lui donne l’abbaye de Saint-Martin de Tours où il meurt en 804],vient à la cour de Charlemagne. Il y organisa la schola palatii, l’école du Palais, où les jeunes nobles « nourris » (nutriti) au Palais sont initiés aux lettres et à la pratique de l’administration. Il animera aussi ce qu’on appellera l’Académie Palatine, réunion de beaux esprits, où chaque participant prendra un surnom littéraire : Charles celui de David, Alcuin s’appelle Horace, Théodulphe devient Ovide, Angilbert (ami de Pépin d’Italie et amant de Berthe, la plus belle fille de Charlemagne dont il eut deux fils) est Homère, Eginhard [vers 770 – 840] Béséleel, Arn de Salzbourg Aquila et Paul Diacre jusqu’en 787.

785

Révolte des habitants de Gérone contre les musulmans qui se donnent aux Francs.

785

Apparition de l’hérésie adoptianiste dans l’entourage de l’archevêque Elipand de Tolède. Cette hérésie reprend certains thèmes de l’arianisme : le Christ est un homme possédant l’Esprit de Dieu. Il est le Fils de Dieu, non par nature, mais par adoption.
Le pape Adrien 1er [pape en 772-795] aide Charlemagne à lutter contre cette hérésie avec l’appui d’Alcuin, de Théodulphe et de Benoît d’Aniane [vers 750-821].

787

L’impératrice de Byzance Irène [753-803] veut faire condamner l’iconoclasme. Le pape Hadrien 1er réunit le second concile de Nicée qui rétablit le culte des images à Byzance. La mauvaise traduction des actes du concile fait croire à Charlemagne et à ses conseillers que les Byzantins adorent les images.

789

Capitulare adversum synodum dans lequel Charlemagne prend ses distances par rapport à la doctrine du second concile de Nicée.

23 mars 789

Capitulaire « Admonitio generalis » destiné à rétablir l’ordre dans le royaume et d’en faire une sorte de Cité de Dieu sur terre. Conseillé par Alcuin, Charlemagne s’adresse à tous, mais surtout aux évêques et aux prêtres et il déclare :
- articles 1 – 60 : reprise d’articles de la collection canonique envoyée par le pape Hadrien 1er,
- articles 61 – 82 : normes pour rétablir l’ordre social et religieux, dont l’article 72 dans lequel il décide de rétablir partout des écoles et ordonne de faire copier les textes sacrés.

792

L’adoptianisme est condamné au concile de Ratisbonne.

793

Attaque d’Hischâm contre les Francs installés en Cerdagne, Roussillon et Septimanie. Il prend Gérone mais ne peut prendre Narbonne.
L’armée commandée par le comte Guillaume de Toulouse sort de Carcassonne pour combattre les musulmans, mais il est battu près de Villedaigne (bataille de l’Orbieu). Les Sarrasins se retirent en Espagne avec un énorme butin.

8 juin 793

Les Vikings pillent l’abbaye de Lindisfarne au nord de l’Angleterre.

794

Charlemagne fait rédiger à partir de 791 une réponse aux actes du concile de Nicée II, le Capitulaire sur les Images « Opus Caroli regis contra synodum » ainsi que les Livres Carolins [Libri carolini] par Théodulphe, son conseiller, Wisigoth.
Les Livres Carolins démontrent que l’adoration est réservée à Dieu et la vénération aux saints, et que l’homme n’a pas besoin d’images pour se sauver mais qu’il ne le peut pas sans la connaissance de Dieu.

Théodulphe reprend la doctrine sur l’image du pape Grégoire le Grand telle qu’il l’avait exposée vers 600 dans une lettre à l’évêque Serenus de Marseille.
Les images ont un rôle pédagogique et remplissent trois fonctions :
- instruire les illettreés,
- fixer la mémoire de l’histoire sainte,
- susciter un sentiment de componction chez les fidèles.
Théodulphe, Wisigoth, représente un courant hostile aux images.

Les Livres Carolins sont présentés au Concile de Francfort. Ils sont envoyés au pape Hadrien 1er qui estime que la position défendue par Byzance a été mal interprétée.
Le synode de Francfort adopta ces théories : « A l’endroit des images, nous ne blâmons rien, si ce n’est leur adoration ; ainsi permettons-nous qu’il y ait des images dans les basiliques des saints, non dans un but d’adoration, mais pour rappeler leur action et embellir les murs. »

L’adoptianisme est de nouveau condamné au synode de Francfort.

796

Alcuin est nommé abbé de Saint-Martin de Tours. Sous son abbatiat et celui de Fridugise [804-834] plus de trois cents manuscrits, dont certains sont richement décorés, sont confectionnés par l’abbaye.

ca. 796

Début de la construction de la chapelle palatine à Aix-la-Chapelle.

798

Théodulphe est évêque d’Orléans.
Charlemagne envoie Théodulphe comme missi dominici en Provence et en Septimanie avec l’évêque de Lyon Liedgarde.
Il fait un pèlerinage à l’église du Puy.
A la suite de cette mission, Théodulphe rédige un rapport d’inspection « Paraenesis ad judices ». Il condamne les excès du code de Recceswinthe. Il est scandalisé par les tortures, les faux serments, la corruption des juges et la violence des sanctions. Il considère que la vie humaine n’a pas de prix et que le vol d’un meuble ne peut pas être plus grave qu’un meurtre. Il conclut son texte en écrivant « Que l’homme ne soit pas pour l’homme ce que la bête fauve est pour les autres animaux. »

798

Plaid de Toulouse sous la direction de Louis d’Aquitaine, fils de Charlemagne. C’est probablement au cours de ce plaid qu’est décidée l’attaque contre Barcelone.

799

Théodulphe commence la construction de l’église de sa villa de Germigny-des-Près.
Premières apparitions des Vikings (ou Normands) le long des côtes du royaume des Francs.
Expédition des Francs contre les régions montagneuses avec la prise de Gérone, Ausona (Vic), Caserras, Cardona et la Ribagorce.

800

Attaque des Francs contre les villes de Huesca et Lérida.

ca. 800

Théodulphe et Alcuin revoient le texte de la Vulgate à la demande de Charlemagne.
A la différence d’Alcuin, Théodulphe complète la Vulgate avec des textes tirés de la Vetus latina et cite dans les marges des variantes d’autres manuscrits. Pour l’Ancien Testament, il utilise parfois les textes hébraïques.

25 décembre 800

Théodulphe accompagne Charlemagne à Rome où il assiste au couronnement de l’empereur par le pape Léon III
Il profite de son voyage à Rome de novembre 800 à février 801 pour visiter de nombreuses églises avec un disciple d’Alcuin, Candidus.

19 janvier 801

Date donnée par Ibn al-Athîr pour la prise de la ville de Barcelone par une armée levée en Aquitaine, en Gascogne, en Bourgogne, en Provence, en Narbonnaise commandée par Louis d’Aquitaine, Guillaume, duc de Toulouse et Rostaing, duc de Gérone.

803

Théodulphe est nommé abbé « commendataire » [du latin commendare : confier] de Fleury (Saint-Benoît-sur-Loire). Il contribue à la restauration carolingienne en créant les écoles de Fleury. Il commence la construction de sa villa à Germigny-des-Près, entre Orléans et Fleury.
Théodulphe fait copier des manuscrits des Bibles dont il a révisé le texte. Trois Bibles sont conservées à Orléans, Paris et Le Puy-en-Velay.

804

A la mort d’Alcuin, Théodulphe devient le principal conseiller théologique de Charlemagne.

806

Consécration de la chapelle de Germigny-des-Près.
La mosaïque reprend un sujet traité dans un des chapitres des Livres Carolins.

6 février 806

Charlemagne, à la Diète de Thionville, décide que son empire sera divisé entre ses trois fils – Charles [mort en 811], Pépin [mort en 810], Louis – à sa mort.

807

La capitale de l’empire est fixée à Aix-la-Chapelle.

808

Querelle du « filioque » : Y-a-t-il un Dieu en trois personnes ou trois Dieux ?

novembre 809

Concile d’Aix-la-Chapelle : Charlemagne intervient dans le domaine doctrinal théologique avec l’addition au Credo du Filioque. Il tranche de sa propre autorité le contentieux théologique sur la procession du Saint-Esprit, c’est-à-dire du rapport de la troisième personne de la Trinité divine avec le Père et le Fils.

Les Orthodoxes disaient que le Saint-Esprit « procédait du Père par le Fils ». L’Eglise catholique affirmait que le Saint-Esprit « procédait du Père et du Fils ». Théodulphe expose le dossier qu’il avait préparé sur cette question : « De Spiritu Sancto ». Le concile adopte la position défendue par l’église occidentale. Charlemagne fait alors insérer dans le Credo la formule « Filioque procedit ». Le Credo devient : «  Et in Spiritum Sanctum dominum et vivificantem, qui ex Patre Filioque procedit », « et je crois au Saint-Esprit qui est Seigneur et qui donne la vie, qui procède du Père et du Fils ».
Le pape Léon III fait part de son mécontentement pour cette intervention et décide de ne pas ratifier la décision de Charlemagne.

8 juillet 810

Mort de Pépin 1er [né vers 773], roi d’Italie et des Lombards, fils de Charlemagne.

813

Charlemagne nomme son petit-fils Bernard [né vers 797], fils de Pépin 1er d’Italie, roi d’Italie et des Lombards.
Louis le Pieux est couronné et associé au gouvernement de l’empire.

28 janvier 814

Mort de Charlemagne. Louis le Pieux [vers 778- mort le 20 juin 840] devient empereur d’Occident. Théodulphe a signé auparavant le testament de Charlemagne.

juillet 817

Louis le Pieux promulgue le Capitulaire « Ordinatio imperii ». Il associe son fils Lothaire au gouvernement de l’Empire. Ses autres fils reçoivent chacun une part de l’empire à gouverner, Pépin devient roi d’Aquitaine sous le nom de Pépin 1er d’Aquitaine et Louis II le Germanique reçoit le royaume de Bavière ils sont subordonnés à Lothaire.
Préambule de l’Ordinatio imperii :
« … Il ne parut nullement bon à nous et à ceux qui ont un jugement sain que, par amour pour nos fils et pour leur être agréable, l’unité de l’Empire que Dieu nous a conservé fut rompue par une division humaine, de peur qu’en cette occasion un scandale de naquît dans la sainte Eglise et que nous ne fissions offense à Celui au pouvoir de qui sont soumis les droits de tous les royaumes. »

10 juillet 817

Promulgation du capitulaire organisant la vie monastique « capitulare monasticum » après la réunion des abbés de toutes les abbayes de l’Empire. Benoît d’Aniane y joue un rôle prédominant. En 818 ce capitulaire est complété en rendant aux abbayes la libre élection de l’abbé.

septembre 817

Bernard d’Italie, fils de Pépin 1er d’Italie et petit-fils de Charlemagne, qui est favorable au partage de l’Empire et aurait préféré recevoir une partie de l’Italie, se révolte contre son oncle.

818

Mort d’Ermengarde, femme de Louis le Pieux
Théodulphe soutient Bernard, roi d’Italie, fils illégitime de Pépin 1er et petit-fils de Charlemagne.

avril 818

Au plaid d’Aix, Bernard est condamné à mort, plusieurs évêques accusés de complicité sont déposés, les laïques sont privés de leurs charges.

17 août 818

Bernard d’Italie est défait.
Il se présente avec ses fidèles devant son oncle à Chalon-sur-Saône pour implorer sa clémence. Louis le Pieux fait aveugler son neveu Bernard d’Italie qui meurt des suites de ce supplice.

Les autres clercs compromis dans cette révolte sont destitués et relégués dans des monastères.
Ainsi Adalard, cousin et familier de Charlemagne, abbé de Corbie, et son frère Wala sont exilés à l’abbaye de Noirmouiter.
Théodulphe est dépossédé de son évêché bien qu’il ait nié toute participation à un complot contre Louis le Pieux. Il est retenu prisonnier à Angers.

février 819

Louis le Pieux se remarie avec Judith de Bavière.

820

Premier raid Normand dans la vallée de la Loire. Sac de Noirmoutier.

octobre 821

L’assemblée des Grands de l’empire au plaid de Thionville accepte l’Ordinatio Imperii.
Louis le Pieux gracie tous les partisans de Bernard d’Italie.
Mort de Théodulphe peu après sa libération, peut-être empoisonné.

août 822

Pénitence d’Attigny : Louis le Pieux doit confesser ses fautes en public et demande pardon pour les fautes qu’il aurait pu commettre « dans l’exercice de son ministère », notamment pour la mort de son neveu Bernard.

Ouvrages et projets

Participation dans les ouvrages et projets suivants:

Publicité

  • Informations
    sur cette fiche
  • Person-ID
    1003345
  • Création
    18.03.2004
  • Modification
    22.07.2014
<