• de
  • en
  • fr
  • Base de données internationale d'ouvrages d'art et du génie civil

Louis Nicolas de Clerville

Informations biographiques

Nom: Louis Nicolas de Clerville
Né(e) en 1610
Décédé(e) en octobre 1677 à , Hérault (34), Occitanie, France, Europe
1610

Naissance de Louis Nicolas de Clerville on ne sait où.

1644

Il est aide de camp à la bataille de Fribourg.

1645

Il sert dans la flotte commandée par Armand-Jean de Maillé-Brézé [1619-1646], marquis de Brézé, duc de Fronsac, commandement de la flotte française en Médierranée, en tant que chevalier de l’ordre de Malte et il combat en Morée.

1646

Il participe à l’assaut terrestre de la tour Saint-Estèphe du golfe de Télamore.

octobre 1646

La France était entrée dans la gueree de Trente ans en 1635 dans le but d'affaiblir les Habsbourg d'Espagne et d'Autriche. La guerre se déroule sur deux fronts. Au nord où l'armée française commandée par le Grand Condé a battu les Espagnols à Rocroi en 1643. En Méditerranée la flotte de Maillé-Brézé a remporté des victoires navales contre la flotte espagnole (Carthagène en 1643).
Pour couper les routes de communication terrestres par l'Italie entre les différents royaumes tenus par les Habsbourg, Mazarin prépara une expédition contre les présides de Toscane, imaginant qu'ayant une base sur les côtes de Toscane la flotte française pourrait conduire Thomas de Savoie à Naples et provoquer une insurrection contre l'Espagne dans le royaume des Deux-Siciles. Malgré la défaite de la flotte espagnole, la mort de Maillé-Brézé au cours de la bataille d'Orbetello [14 juin 1646] va conduire la flotte française à se retirer dans les ports de Toulon et Marseille laissant le corps expéditionnaire continuer seul le siège d'Orbetello. Finalement le siège a du être levé le 18 juillet 1646.
Mais, en octobre, Clerville se trouve avec la flotte française qui prend Piombino et Porto-Longone sur l'île d'Elbe où il se fait remarquer. Cette victoire entraîna un renversement de la politique du pape Innocent X [1574-pape en 1644-1655], jusqu'alors hostile à la France et à Mazarin.

30 juin 1648

Clerville participe à la bataille de Crémone comme maréchal de bataille.
Le siège de Crémone dirigé par le duc de Modène, de l'hiver 1647 au 9 octobre 1648, oppose 12 000 soldats du côté des assiégeants français alliés aux ducs de Savoie, de Modène et de Mantoue à 9 000 assiégés espagnols.

25 juillet 1648

Déclaration des 27 articles au Parlement de Paris pour limiter l'absolutisme royal.
Par cette déclaration commence la Fronde parlementaire contre le cardinal-ministre Mazarin et la Reine Anne d'Autriche.
La nécessité d'augmenter les rentrées fiscales pour financer la guerre avait conduit Mazarin à créer de nouveaux offices. Ces offices étant vendus, leur augmentation diminuait les gages pour ceux qui en possédaient déjà. Les gens du Parlement sont donc opposés à toutes nouvelles créations d'offices.

24 octobre 1648

Signature des traités de Westphalie, à Münster entre l’Empire, la France et les autres puissances catholiques.
Il permet à la France la reconnaissance de l'annexion des Trois-Évêchés (Metz, Toul et Verdun) qui étaient sous tutelle française depuis 1552, et de la Haute-Alsace, de Brisach en Allemagne et de Pignerol dans le Piémont.
La guerre entre la France et l’Espagne n’est réglée par ses traités. Elle ne sera réglée que par le traité des Pyrénées signé le 7 novembre 1659 sur l'île des Faisans qui se trouve sur la Bidassoa.

1652

Il est nommé maréchal de camp.
Il va assurer la direction des sièges victorieux de Dunkerque, Ypres, Sainte-Ménehould (où il rencontre pour la première fois Vauban), Stenay, Landrecies, Condé-sur-Escaut, Valenciennes, Gravelines et Oudenarde. Ces victoires vont conduire à la fin de la fronde des princes et de la guerre Franco-espagnole.

1653

Il commande le siège de Sainte-Menould avec, pour la première fois,Vauban comme ingénieur en second.

1658

Après le siège de Dunkerque, Mazarin le place sous les ordres de Le Tellier comme «commissaire général des fortifications».

1660 - 1664

Après avoir battu une révolte des Marseillais, Louis XIV fait construire le fort Saint-Nicolas, tant pour protéger la ville d'une agression extérieure que pour contrôler la ville elle-même.

1663

Instructions de Colbert au chevalier de Clerville sur les visites des sites à faire pendant son voyage à Marseille:

  • canal de communication entre Loire et Seine
  • canal de communication entre Loire et Saône par l'étang de Longpendu,
  • pont sur le Rhône à Lyon, en travaux,
  • ports et graux de la province.

1663

Mémorendum de Colbert au chevalier de Clerville de ce qu'il doit faire pendant son voyage à Marseille et son retour à Versailles:

« Le premier ouvrage est la communication des rivières de Loire et Seine par le canal qui a esté projeté autrefois à Pluviers et la rivière d'Etampes.

« Le second est la communication des rivières de Saône et Loire par l'estang de Longpendu, situé dans le Charolois, qui donneroit la communication des mers Méditerranée et Océane en traversant tout le royaume et, par le moyen du canal de Pluviers, viendroit mener avec facilité par là toutes les commodités des deux mers jusqu'à Paris. (...)

« En passant à Lyon, il sera bon qu'il visite le pont du Rhône, à la réparation duquel on doit travailler à présent (...)

« Après avoir résolu tout ce qui est à faire en cette province, il passera en celle de Languedoc où il visitera et examinera le dessein qui a esté proposé de faire un canal de Beaucaire à Aigues-Mortes (....).

« Ensuite, il visitera tous les ports, graux et côtes de cette province, et fera un mémoire exact de tout ce qui s'y peut faire pour faciliter la navigation et le commerce par mer, qui est entièrement ruiné par le défaut des ports.

« A son retour, il visitera toutes les côtes de la mer depuis Saint Jean de Luz, jusqu'à la rivière de Bordeaux, pour connoistre s'il y auroi quelque lieu propre à faire un port avantageux au commerce et pour tenir les vaisseaux de Sa Majesté et magasins de marine. »

1663 - 1666

Il participe à la commission sur le canal du Midi. Il y fait les estimations des coûts.

1667

Il fait un projet pour la construction de la citadelle de Lille. C'est le projet de Vauban de forme pentagonale qui est choisi par Louis XIV.
De dépit, il se retire à Oléron dont il est gouverneur. Il conserve son titre de «Commissaire général des Fortifications» jusqu'à sa mort.

1668

Le chevalier Nicolas de Clerville fait l'estimation du coût pour la seconde tranche du canal du Midi.

1668

Début de la construction du fort Saint-Jean à Marseille. Les travaux seront terminés par Vauban.

1669

Il est envoyé à Toulon pour établir les plans d'aménagement du port militaire. Le projet trop onéreux échoue.

1670

Construction de la tour du Fanal à Marseille.

1670

Colbert confie au chevalier de Clerville la réalisation de la cartographie des côtes occidentales de France.

1671

Gouverneur de l'île d'Oléron

nuit de 15 octobre 1677 - 16 octobre 1677

Louis Nicolas de Clerville meurt à Montpellier.

Notes & remarques

Louis Nicolas de Clerville était chevalier de l'Ordre de Malte. Il a donc commencé sa carrière comme militaire sur les galères de Méditerranée.
Il a aussi été cartographe, commissaire général des fortifications, urbaniste et hydraulicien.
Il a participé à la création du canal du Midi, des villes de Sète (port de Sète), Toulon (port), Dunkerque,villes neuves de Brest et du Havre et Rochefort (arsenal).
Il a eu le malheur d'être commissaire général des fortifications juste avant Vauban. Ce dernier l'a poursuivi bien après sa mort de ses violentes critiques sur les ouvrages qu'il avait fait construire.

Ouvrages et projets

Participation dans les ouvrages et projets suivants:

architecte

Publications pertinentes

  • Informations
    sur cette fiche
  • Person-ID
    1003034
  • Création
    13.11.2003
  • Modification
    22.07.2014