• de
  • en
  • fr
  • Base de données internationale d'ouvrages d'art et du génie civil

Partager

Suivre

Faire un don

François Debret

Architecte français.

Informations biographiques

Nom: François Debret
Né(e) le 21 juin 1777 à , Ile-de-France, France, Europe
Décédé(e) le 13 février 1850 à , Hauts-de-Seine (92), Ile-de-France, France, Europe
Beau-frère de
Elève de ,
Enseignant de , , , , ,
1813 - 1846

Il succède à Jacques Cellerier [1742 Dijon – 1814 Paris] comme architecte en charge de la restauration de l'abbatiale de Saint-Denis. La restauration de la tour Nord de l'abbatiale en 1846 touchée par la foudre en 1837 se révéla désastreuse. Des lézardes étant apparues, menaçant sa stabilité, il a fallu la démonter. Cela lui vaudra les critiques de son successeur dans la charge d'architecte de l'abbatiale, Viollet-le-Duc. Cette erreur dans la reprise de la tour va montrer qu'il est nécessaire de former des architectes spécialisés pour la restauration des Monuments historiques. A la demande de Napoléon Ier il avait commencé la construction de son tombeau dans l'abbatiale. A la restauration des Bourbons, il a été chargé de réinstaller les tombeaux des rois dans l'abbatiale et qui avaient été placés dans le musée des Monuments français, dans le couvent des Petits-Augustins. Ce transfert des tombeaux permettra de libérer le couvent pour y placer l'école des Beaux-arts. Sur les plans de son prédécesseur, il a restauré les façades, la rose du transept, créé la chapelle du chapitre. Il a repris le décor intérieur de l'église.

1819 - 1832

Il est nommé architecte de l'école des Beaux-arts de Paris. Il entreprend à partir de 1820 le réaménagement de l'école et la construction de nouveaux bâtiments: le bâtiment des Loges et l'aile gauche du Palais des Etudes qui lui fait face. A partir de 1829, il est aidé par Félix Duban qui a été son élève et est aussi son beau-frère. En 1832, à la suite de la réorganisation de l'administration des Bâtiments civils, il n'est plus architecte de l'école des Beaux-Arts. Cette fonction est reprise par Félix Duban.

1825

Il est élu membre de l'Académie des Beaux-Arts de l'Institut de France.

1836

Il dessine les plans du buffet d'orgue de l'abbatiale de Saint-Denis qui a été réalisé par le maître-menuisier André Bouxin et sculpté par Blois et Bruns. L'orgue est commandé à Aristide Cavaillé-Coll qui débarque juste de son Midi natal et n'a alors que 24 ans. L'inauguration officielle de l'orgue a lieu le 21 septembre 1841.

Ouvrages et projets

Participation dans les ouvrages et projets suivants:

architecte

Liens pertinents

  • Informations
    sur cette fiche
  • Person-ID
    1007970
  • Création
    25.09.2009
  • Modification
    22.07.2014