• DE
  • EN
  • FR
  • Base de données et galerie internationale d'ouvrages d'art et du génie civil

Publicité

Partager

Suivre

Faire un don

Edmé Campenon

Informations biographiques

Nom: Edmé Campenon
Né(e) en 1872 à , Yonne (89), Bourgogne-Franche-Comté, France, Europe
Décédé(e) en 1962 à , Hauts-de-Seine (92), Ile-de-France, France, Europe
Lieu(x) d'activité:
1910

Il entre dans l'entreprise dirigée par François Thévenot. C'est le principal entrepreneur de la Compagnie du Midi.
Il participe alors à de nombreux chantiers: l'aménagement de la vallée d'Arreau à Lannemezan, à l'électrification des lignes Arreau-Lannemezan et Lourdes-Pau, à la construction du chemine de fer à crémaillère Luchon-SuperBagnères et à la ligne de chemin de fer Soumont-Caen pour l'approvisionnement de la Société Normande de Métallurgie.
A l'occaasion de ce chantier, il fait la rencontre d'André Bernard, ingénieur des Arts et Métiers.

1920

Il décide de fonder sa propre entreprise avec André Bernard. Il fonde à Albi la société en nom collectif «Campenon et Bernard".

1920

Fonde une entreprise avec André Bernard.

juillet 1921

La société transfert son siège à Paris et se transforme en commandite par actions «Campenon Bernard et Cie".
A cette époque, les chantiers des barrages et centrales hydroélectriques offrent des perspectives importantes.
Son capital est de 2,75 millions de francs, apportés par la société précédente et des amis de deux fondateurs.

1927

Reçoit sont premier grand projet, le barrage de Chambon.

décembre 1928

André Bernard meur d'une embolie au Bourg-d'Oisans.
Le chantier du barrage du Chambon est un défi formidable pour l'entreprise. C'est le plus grand barrage réservoir français. L'exécution des déblais fait apparaître d'importantes marmites glaciaires sous les alluvions. Les hésitations de l'administration et les engagements finaanciers qui en résultent auraient pu conduire Edme Campenon à demander la résiliation du contrat. Il s'y refuse.
Il choisit de prendre Albert Collange, ingénieur des Arts et métiers, comme directeur général.
Il confie la direction du chantier du barrage du Chambon à Marcel Cuinier, ingénieur des Arts et Métiers.
L'entreprise se soude avec la direction pour relever le défi.

décembre 1928

André Bernard meur d'une embolie au Bourg-d'Oisans.
Le chantier du barrage du Chambon est un défi formidable pour l'entreprise. C'est le plus grand barrage réservoir français. L'exécution des déblais fait apparaître d'importantes marmites glaciaires sous les alluvions. Les hésitations de l'administration et les engagements finaanciers qui en résultent auraient pu conduire Edme Campenon à demander la résiliation du contrat. Il s'y refuse.
Il choisit de prendre Albert Collange, ingénieur des Arts et métiers, comme directeur général.
Il confie la direction du chantier du barrage du Chambon à Marcel Cuinier, ingénieur des Arts et Métiers.
L'entreprise se soude avec la direction pour relever le défi.

10 janvier 1930

Edme Campenon trouve un partenaire financier: la Banque de l'Union Parisienne (BUP).
Cette dernière lui propose de reprendre la société Dufour Constructions Générales au bord du dépôt de bilan.
L'assemblée générale approuve la fusion qui se fait en trois temps:
- réduction du capital de Campenon Bernard et Cie de 1 million de francs pour permettre le remboursement des dettes de la société vis-àvis de BUP,
- apport-fusion de Dufour Constructions Générales pour 1,5 millions de francs,
- augmentation du capital de la nouvelle société de 1 million de francs souscrit par la BUP.

En même temps que l'entreprise Dufour, la société dirigée par Edme Campenon reprend deux chantiers difficiles:
- le barrage de l'Oued Fodda, marché obtenu par Dufour en 1926 mais arrêté depuis 1929 à la suite d'un incendie,
- la tranche de Rochonvillers de la ligne Maginot, près de Thionville.

1931

Le bétonnage du barrage du Chambon peut reprendre.

1933 - 1934

L'architecte Urbain Cassan sollicite Eugène Freyssinet pour le sauvetage de la gare maritime du Havre.
Eugène Freyssinet y applique son procédé de précontrainte. C'est un succès.
Cette réussite attire l'attention d'Edme Campenon.

1935

Eugène Freyssinet signe un premier contrat avec Edme Campenon. Mais les discussions entre les deux hommes sont longues pour aboutir à un contrat définitif permettant aux Entreprises Campenon Bernanrd à exploiter les procédés d'Eugène Freyssinet.
Les pourpalers commencent en 1937 et n'aboutissent à un accord définitif qu'au printemps 1940.

avril 1935

Le barrage du Chambon est mis en service.

après 1936

Campenon Bernard et Eugène freyssinet travaillent sur la construction de 44 kilomètres de conduite forcée au barrage de l'Oued Fodda, à la surélévation du barrage de Beni Badhel, à la réalisation de quais du port de Brest,...

1942 - 1944

L'entreprise travaille au ralenti pendant l'occupation allemande.

1943

Création de la Société technique pour l'Utilisation de la Précontrainte (STUP), pour l'utilisation de la précontrainte suivant les brevets d'Eugène Freyssinet.

1946

La construction du pont de Luzancy, puis des 5 ponts sur la Marne, va montrer toutes les possibilités de la précontrainte et assurer le développement de l'entreprise.

1946

L'entreprise s'allie au Brésil avec la Companhia Nacional de Construçaos Civil e Hidraulicas pour la réalisation d'ouvrages importants: le pont du Galion, premier ouvrage en béton précontraint en Amérique du Sud.
En 1950, elles créent ensemble la société Empresas Campenon Bernard Estudos e Obras.

1952

Les Entreprises campenon Bernard s'implantent à Bogota.
Elles y créent une deuxième filiale en Amérique du Sud: Empresas Campenon Bernard de Colombia.

1953

Pour préparer l'avenir de l'entreprise, Edme Campenon propose au conseil d'administration la nomination de François Sarda [1909-1973] comme directeur général et de Marcel Lalande, ingénieur Arts et Métiers, auparavant directeur technique, comme directeur général adjoint.

1954

Les Entreprsies Campenon Bernard obtiennent le marché du barrage de Menjil sur le Sefi-Roud avec les entreprises Hersent et les établissements Billard.

1956

La Compagnie Générale de l'Eau entre dans le capital des Entreprises Campenon Bernard.

1958

Edme Campenon abandonne ses fonctions de Président Directeur Général pour celles de président d'honneur.
Michel de Saint-Blanquat lui succède. Mais il meurt en novembre 1959.
Jacques Donnedieu de Vabres est nommé PDG par le conseil d'administration.

Publicité

Bibliographie

  1. Campenon, Edme (1954): Jubilé d'Eugène Freyssinet (21 mai 1954). Allocution. Dans: Travaux, n. 238 (août 1954), pp. 652.

Publications pertinentes

  • Informations
    sur cette fiche
  • Person-ID
    1000211
  • Création
    03.06.1999
  • Modification
    22.07.2014
<