• de
  • en
  • fr
  • Base de données internationale d'ouvrages d'art et du génie civil

Partager

Suivre

Faire un don

Charles Didion

Informations biographiques

Nom: Charles Didion
Né(e) le 30 janvier 1803 à , Vosges (88), Grand-Est, France, Europe
Décédé(e) le 26 janvier 1882 à , Ile-de-France, France, Europe
1822

Il sort major de l'Ecole polytechnique. Il entre à l'école des Ponts et Chaussées.

1 juillet 1826

Il est nommé aspirant ingénieur à Niort.
Il va passer trois ans dans les Deux-Sèvres sous les ordres de l'ingénieur François Mesnager.
La rareté des crédits limite les travaux: un barrage éclusé près de l'embouchure de la Sèvre, à Marans, une écluse près de Niort.

6 mai 1827

Il est nommé ingénieur ordinaire.

mai 1828

Il est nommé à Decize, sous les ordres de l'ingénieur en Chef Jean Vigoureux, pour la construction du canal latéral à la Loire. Là il rencontre Paulin Talabot et Adolphe Jullien.

1832

Il est nommé à l'arrondissement de Nîmes.

29 juin 1833

Une loi approuve l'adjudication de la ligne de chemin de fer Alais (Alès) - Beaucaire au profit de MM. Talabot, Veaute, Abric et Mourier. Mais la construction de cette ligne suppose de réunir les fonds nécessaires, et pour cela, avoir la confiance de quelques capitalistes.

mars 1837

Charles Didion sollicite sa mise en congé illimité pour se consacrer à l'étude et l'exécution des travaux de la ligne de chemin de fer Alès-Beaucaire avec la fidèle et amicale
collaboration de Paulin Talabot.

27 juillet 1837

Paulin Talabot ayant obtenu des fonds des principales maisons de commerce de Marseille et de Nîmes, le concours du baron James de Rothschild et un prêt de l'Etat remboursable en charbon à fournir à la marine militaire à Toulon, un acte constitue la société des mines de la Grand'Combe et des chemins de fer du Gard entre MM. Jules, Léon et Paulin Talabot, Louis Veaute, Abric, Mourier, Fraissinet et Roux, Jean Luce, Joseph Ricard, Delort et Fournier Frères, ayant pour objet l'aménagement et l'exploitation des mines de la Grand'Combe et l'exécution des chemins de fer de Beaucaire à Nîmes, Alais et la Grand'Combe.

15 juillet 1839

La section Nîmes-Beaucaire est livrée à la circulation.

1840

Le reste de la ligne jusqu'à La Grand'Combe est mis en service.
Paulin Talabot et Charles Didion étudient un projet de ligne reliant Avignon à Marseille par Arles.
Les routes des deux amis vont se séparer car Charles Didion veut revenir au service de l'Etat.

20 janvier 1841

Charles Didion est nommé ingénieur en Chef des Ponts et Chaussées chargé de l'exécution du chemin de fer de Nîmes à Montpellier.
Il est appelé ensuite au secrétariat du Conseil général des Ponts et Chaussées.

juillet 1846

La compagnie concessionnaire du chemin de fer de Bordeaux à Cette (Sète) le choisit comme directeur de cette ligne.
Les dettes de la compagnie et la tourmente financière de 1847 vont la faire sombrer.

1 avril 1848

Il est nommé inspecteur divisionnaire chargé de la sixième inspection dont il conserva le service jusqu'en 1852. Il est chargé par le gouvernement de la Deuxième République d'une mission de conciliation dans le bassin houiller de la Loire. Il attribue le succès de sa mission à l'application des principes chers à l'école de Saint-Simon.

après 1852

La fusion des différentes compagnies de chemin de fer va constituer de grands réseaux. Charles Didion est appelé à la direction de la Compagnie du Paris-Orléans, au moment de l'absorption des compagnies du Centre, d'Orléans à Bordeaux, de Tours à Nantes.
Le réseau de la compagnie atteint alors 1500 km. Trente ans plus tard, à la mort de Didion, il est de 4500 km.
Charles Didion chargea Morandière de la construction des lignes nouvelles et Solacroup de l'exploitation.
Cette même année, son ami Paulin Talabot est devenu Directeur général de la Compagnie de Lyon à la Méditerranée.

1855

A la suite de la réorganisation du Ministère des Travaux publics, M. de Franqueville, ami de Didion et Talabot, devient directeur général des chemine de fer. Les réformes dans l'organisation des chemins de fer en France seront à des degrés divers leurs oeuvres communes.

1857 et 1859

Extension du réseau de la Compagnie du paris-orléans par intégration d'une partie du réseau du Grand Central. De la même façon va se créer le réseau de la Compagnie du Paris à Lyon et la Méditerranée de Talabot.

1863

Il demande sa mise à la retraite.

1865

Il est nommé commandeur de la Légion d'honneur en même temps que son ami Talabot.

1865

Il quitte ses fonctions de directeur général de la Compagnie du Paris à Orléans en les transmettant à Solacroup.

Ouvrages et projets

Participation dans les ouvrages et projets suivants:

architecte

Publications pertinentes

  • Informations
    sur cette fiche
  • Person-ID
    1007462
  • Création
    18.01.2009
  • Modification
    22.07.2014