• DE
  • EN
  • FR
  • Base de données et galerie internationale d'ouvrages d'art et du génie civil

Publicité

Partager

Suivre

Faire un don

Barthélemy Camille Polonceau

Informations biographiques

Nom: Barthélemy Camille Polonceau
Né(e) en 1813 à , Savoie (73), Auvergne-Rhône-Alpes, France, Europe
Décédé(e) en 1859 à , Hauts-de-Seine (92), Ile-de-France, France, Europe
Fils de
1836

Il est diplômé ingénieur de l'Ecole Centrale des Arts et Manufactures de Paris.

9 juillet 1836

Adjudications de la ligne de chemin de fer de Paris à Versailles par la rive droite à James de Rothschild, et celle de la rive gauche au financier Fould.

août 1836

A la sortie de l'Ecole Centrale, Camille Polonceau est embauché par son professeur Jean Albert Vincent Auguste PERDONNET (1801-1867) pour concevoir les futures rotondes et halles de la ligne de Paris à Versailles par la rive gauche..
Camille Polonceau invente pour le couvrement d'un petit hangar de 8,40 m de large la «ferme Polonceau ». Cette ferme à arbalétriers, jambettes et tirants articulés est un système économique combinant légèreté et résistance. Elle utilise de la fonte pour les jambettes, du fer forgé pour les tirants et du bois pour les arbalétriers.
La première utilisation importante de la ferme Polonceau sera faite pour la construction des halles de la gare Saint-Lazare entre 1846 et 1848 et des voies du Paris-Auteuil en 1853-54 de 40 m de portée.

1839

La ferme Polonceau est primée à l'exposition de 1839.

10 septembre 1840

La ligne de chemin de fer de Paris à Versailles (rive gauche) est inaugurée. Camille Polonceau est alors chargée de son exploitation.

1842 - 1847

Auguste Perdonnet charge Camille Polonceau de diriger la traction à la Compagnie du chemin de fer de Strasbourg à Bâle. Il y introduit les primes de traction pour les chauffeurs et les mécaniciens.

8 mai 1842

Premier grand accident de chemin de fer dû à un déraillement sur la ligne de Paris à Versailles (rive gauche) près de Meudon fait 164 victimes, 55 personnes sont tuées dont l?explorateur Dumont d'Urville et sa famille.

1848

Il est recruté par la Compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans comme ingénieur en chef du matériel et de la traction.
Il est en fait le régisseur d'une sous-entreprise de traction. Il y dispose d'une large autonomie et est intéressé aux résultats financiers.
Il conçoit dans les ateliers d'Ivry de la Compagnie des modèles de locomotives concurrençant les locomotives Crampton anglaises.
Il est membre de la Société des Ingénieurs Civils de France depuis sa fondation le 4 mars 1848 par Eugène Flachat.

1851

Il est associé avec Eugène Flachat, Jules Petiet et Louis Le Châtelier au « Guide du Mécanicien constructeur et conducteur de machines locomotives » (seconde édition en 1859).

1856

Manège Rochambeau à Vendôme.
Il est élu président de la Société des Ingénieurs Civils de France.

Publicité

  • Informations
    sur cette fiche
  • Person-ID
    1005395
  • Création
    25.09.2006
  • Modification
    22.07.2014
<