• DE
  • EN
  • FR
  • Base de données et galerie internationale d'ouvrages d'art et du génie civil

Publicité

Partager

Suivre

Viaduc de la Colagne

Informations générales

Début des travaux: 2003
Achèvement: 2006
Durée des travaux: 36 mois
Etat: en service

Type de construction

Structure: Pont en poutre-caisson
Fonction / utilisation: Pont-autoroute (viaduc autoroutier)
Méthode de construction: Encorbellement
Matériau: Pont en béton précontraint

Situation de l'ouvrage

Lieu: , , , ,
Adresse: N 88
Franchit le/la:
  • Colagne
Porte le/la:
  • Route Nationale RN 88
Fait partie de:
Coordonnées: 44° 29' 53.86" N    3° 14' 53.96" E
Montrer les coordonnées sur une carte

Informations techniques

Dimensions

longueur totale 663.00 m
longueurs des travées 83 m - 148 m - 190 m - 151 m - 91 m
hauteur des piles P2: 108.5 m
P3: 92.4 m
nombre de voies 2 × 2
pile P1 hauteur 23.50 m
pile P2 hauteur 108.50 m
pile P3 hauteur 92.50 m
pile P4 hauteur 41.30 m
tablier épaisseur du tablier 5.00 - 11.00 m
largeur de la poutre 19.50 m

Quantités

volume de béton 21 000 m³
acier de précontrainte 800 t
aciers passifs 3 100 t
coffrages 52 000 m²

Coût

coût de construction (TTC) Euro 31 000 000

Matériaux

tablier béton précontraint

Chronologie

fin 2003

Début des travaux.

avril 2007

Fin de la construction du viaduc, hors chaussées.

juillet 2009

Mise en service de la liaison A75 - Le Romardies de la RN88 comprenant les viaducs de La Colagne et de Fournens.

Remarques

L'ouvrage étant réalisé à une altitude de 730 m, le maître d'ouvrage a prévu des bétons résistants au gel:

  • semelles: C35 / 45 G
  • piles: C45 / 55 G
  • tablier en béton précontraint: C60 / 75 G
  • corniches et bordures: C35 / 45 G+S

Les culées C0 et C5 sont fondées chacune sur 4 pieux de diamètre 1500 mm

La pile P2 est fondée sur une semelle superficielle de 11 x 20 m et de 2,50 m d'épaisseur, coupée aux quatre coins.

Les autres appuis sont fondés sur des puits marocains de 7 m à 7,30 m de diamètre.

Formulation du béton C60-75G: ce béton a été particulièrement difficile à produire. Il a été nécessaire de changer de superplastifiant et d'adopter le Tempo 10 de Sika. Pour rendre la formule moins sensible aux variations de constituants et éliminer les phénomènes de ressuage, il a été nécessaire d'ajouter un stabilisateur. Le but est d'obtenir les 15 MPa nécessaires au décoffrage et les 23 MPa nécessaires entre 15 et 18 heures pour la mise en tension des câbles de précontrainte.

Un haubanage provisoire est mis en tension sur les fléaux des piles P2 et P3 pour assurer la stabilité des grands fléaux au vent (phénomènes d'oscillation).

Publicité

Intervenants

Maître d'ouvrage
Maître d'oeuvre
Conception
Architecture
Études de construction/réalisation
Géotechnique
Vérification
Construction
Sous-traitant
Précontrainte
Béton
Armatures passives
Appareils d'appuis

Sites Internet pertinents

Publications pertinentes

Autres publications...
  • Informations
    sur cette fiche
  • Structure-ID
    20003464
  • Création
    02.06.2002
  • Modification
    05.02.2016