• DE
  • EN
  • FR
  • Base de données et galerie internationale d'ouvrages d'art et du génie civil

Publicité

Partager

Suivre

Viaduc de Culoz

Informations générales

Achèvement: 1858
Etat: en service

Type de construction

Situation de l'ouvrage

Lieu: , , ,
, , ,
Traversait:
  • Rhône
Fait partie de:
A côté de: Viaduc de Culoz (2008)
Coordonnées: 45° 49' 51.53" N    5° 47' 49.52" E
Montrer les coordonnées sur une carte

Informations techniques

Dimensions

longueur totale 212.09 m
longueurs des travées 42.395 m - 3 × 42.42 m - 42.435 m

Matériaux

tablier fer puddlé
acier

Chronologie

1 septembre 1857

Victor-Emmanuel II, duc de Savoie et roi de Sardaigne, et le prince Jérôme posent le première pierre du pont.
Le pont est destiné à joindre la rive française et la rive piémontaise du Rhône et à permettre le raccordement des voies de la Compagnie savoyarde de chemin de fer Victor-Emmanuel et celles de la Compagnie du Lyon-Genève.

16 août 1858

Le viaduc est inauguré.

1902

Au moment du doublement du tablier, le tablier de 1858 est démoli. Les deux tabliers, supportant chacun une seule voie, sont reconstruits en acier. Les pièces sont liées par rivetage.

1934

Electrification de la ligne. Pose de portiques caténaires sur le pont.

1943

Remplacements de rivets.

1958

Remplacements de rivets.

1978
- 1979

Pose des voies sur traverses en bois.

1985

Remplacements de rivets.

1988

Remplacements de rivets.

1999

Remplacements de rivets.

2005

Appel d'offres pour la reconstruction du pont.

2005
- 2007

Reconstruction des piles et tablier (poids: 4800t., à poutres métalliques à âmes pleines) du viaduc avec utilisation de la technique du ripage (entreprises: Maïa Sonnier et Cimolai) coût: 18,7 millions € 11

fin juillet 2006

Déraillement d'un train avec destruction du pont amont. Voie unique temporaire sur le pont aval.

16 août 2007

Opérations de ripage des tabliers neuf et ancien.

Remarques

Le pont de 1858 était constitué un tablier en fer puddlé. Il ne comportait qu'un seul tablier mais les appuis étaient conçus pour recevoir 2 voies.

Chaque pile est constituée par 3 fûts en fonte de 3 m de diamètre en partie inférieure et 2,50 m en partie supérieure. Les tubes ont été descendus par havage, à l'air comprimé, à une profondeur comprise entre 10 m et 11,20 m sous l'étiage, puis remplis de béton.
Les fûts étaient contreventés au niveau du fond du lit du Rhône.

L'ouvrage a été construit à sec, puis le Rhône a été détourné pour passer sous le pont. Au moment de la construction du pont, le Rhône occupait une zone marécageuse de 600 m de large. Des digues d'environ 1600 m de longueur ont été construites sur chaque rive en même temps que le pont pour canaliser le fleuve.

Les culées étaient en maçonnerie et fondées sur des caissons métalliques.

Pour le pont actuel chaque tablier est du type RAPL (pont rail à poutres latérales).
Distance entre les axes des deux poutres latérales: 4,935 m
Hauteur des poutres: 3,62 m
Le plancher du tablier est constitué de pièces de pont et de longerons (1 sous chaque rail).

Publicité

Intervenants

Ingénierie
Construction
Remplacement du tablier (1901)
Construction

Sites Internet pertinents

Aucun lien pertinent n'a été répertorié pour l'instant.

Publications pertinentes

  • Informations
    sur cette fiche
  • Structure-ID
    20002903
  • Création
    08.02.2002
  • Modification
    05.02.2016