• DE
  • EN
  • FR
  • Base de données et galerie internationale d'ouvrages d'art et du génie civil

Publicité

Partager

Suivre

Tunnel du Rove

Informations générales

Début des travaux: 1911
Achèvement: 1916
Etat: endommagé (1963)

Type de construction

Structure: Tunnel
Fonction / utilisation: Tunnel de canal

Situation de l'ouvrage

Lieu: , , ,
, , ,
Coordonnées: 43° 21' 34.87" N    5° 17' 37.59" E
Coordonnées: 43° 23' 58.78" N    5° 13' 28.28" E
Montrer les coordonnées sur une carte

Informations techniques

Dimensions

largeur 22 m
gabarit 18 m × 4 m
longueur du tunnel 7 120 m
hauteur sous clé de voûte 11 m

Quantités

volume de matériel extrait 2 500 000 m³

Chronologie

7 mars 1911

Début des travaux de percement du tunnel du Rove. C'est ultime liaison entre le Rhône, Martigues et Marseille. Le tunnel d'une longueur de 7120 mètres, d'une largeur de 22 mètres, d'une hauteur de 15 mètres et d'une profondeur de 4 mètres autorisait le croisement de deux péniches de 1500 tonnes.

1925

Mise en eau du tunnel du Rove.

25 avril 1926
- 26 avril 1926

Inauguration du tunnel par le président de la République Paul Doumergue.

17 juin 1963

Effondrement dans le tunnel du Rove.

Remarques

Pour le terrassement extérieur de la tranchée de Gignac, utilsation de deux grosses pelles à vapeur, américaines, de marque Bucyrus, de 70 tonnes chacunes, mais qui ne donnèrent pas complètement le résultat attendu.

Le tunnel traverse deux natures de terrains différents: - des calcaires sur 5 km de long, - des marnes de qualité médiocre sur 2 km en deux sites, au Logis-Neuf sur la commune du Rove, à Gignac et Marignane.

Ces deux types de terrains ont imposés deux sections de tunnel: - dans le calcaire, la voûte maçonnée fait 1 m d'épaisseur et s'arrête au-dessus les eaux sur un rebord taillé dans le rocher, - dans la marne, l'épaisseur de la voûte varie de 1 m à 2,5 m et se prolonge dans l'eau. Par endroit elle est butonnée par un radier en béton de chaux.

La voûte est constituée d'anneaux indépendants.

3000 personnes ont participé à la construction du tunnel.

Le creusement a été fait au marteau piqueur et à l'explosif.

Après la mise en service, des chutes de pierres ont nécessité des injections de coulis de ciment et des réfections de la voûte.

En 1963, l'effondrement s'est produit dans un terrain marneux sur 200 m de longueur, creusant un cratère de 15 m de profondeur. Le tunnel a alors été fermé par deux murs en blocs de béton de forte épaisseur. Dans certaines zones les voûtes ont été renforcées par des contre-voûtes en béton de 1 m d'épaisseur. Le trafic a été détourné par la mer.

Publicité

Intervenants

Construction

Sites Internet pertinents

Publications pertinentes

  • Informations
    sur cette fiche
  • Structure-ID
    20010963
  • Création
    13.12.2003
  • Modification
    02.09.2016