• DE
  • EN
  • FR
  • Base de données et galerie internationale d'ouvrages d'art et du génie civil

Publicité

Partager

Suivre

Pont-rail de Strasbourg-Kehl

Informations générales

Début des travaux: 1858
Achèvement: 1861
Etat: détruit (1939)

Type de construction

Situation de l'ouvrage

Lieu: , , ,
, , ,
Traversait:
  • Rhin
Remplacé par: Pont ferroviaire de Strasbourg-Kehl (1956)

Informations techniques

Dimensions

longueur totale 177 m
nombre de travées 3

Chronologie

20 avril 1854

L'Etat français demande à la Compagnie de l'Est de prolonger la ligne Strasbourg jusqu'au chemin de fer grand-ducal après accord entre les gouvernements français et badois.
Le pont nécessaire pour franchir le Rhin serait construit à frais partagés entre les deux compagnies.
Ce prolongement de ligne de 6 kilomètres est évalué à 3,3 millions de francs.

16 septembre 1857

Signature de la convention internationale établissant un pont entre Strasbourg et Kehl. L'ouvrage prévu a une longueur de 235 m avec 4 piles.

2 juin 1858

Approbation du projet définitif.
Les ingénieurs de la Compagnie de l'Est sont en charge des fondations, les ingénieurs badois construisent les tabliers métalliques.
Le pont comprend trois travées fixes de 56 mètres de portées. A chaque extrémité, il y a deux travées de 26 m d'ouverture avec des tabliers tournants de 64 m de long.
Le pont fixe est composé de trois poutres en treillis de fer de 177 m de long et 6 m de hauteur. Des poutrelles relient les poutres. Les rails s'appuient directement sur les poutrelles du pont.
Les entrées du pont sont surmontées de portails de style gothique en fonte ornés de statues représentant l'Ill, le Rhin et la Zinzig.
Les fondations ont été établies dans une couche de gravier de 60 m de profondeur. Pour reprendre un risque d'affouillement de 11 m, les fondations sont descendues jusqu'à 20 m.
Les fondations sont réalisées à l'aide de caissons havés creusés par des ouvriers placés dans des cellules à air comprimé. Cette méthode est mise au point par M. Fleur-Saint Denis, ingénieur principal de la Compagnie de l'Est, et M. Vuigner, ingénieur en chef de la Compagnie.
Chaque pile est portée par 4 puits.

mars 1859

Début de la réalisation des fondations. Les travaux ont duré 9 mois.
Les caissons métalliques ont été réalisés avec des tôles de 8 mm d'épaisseur fournies par les usines du Creusot et assemblées par un entrepreneur badois.
Les ponts tournants ont été réalisés par une usine de Graffenstaden.
Le pont a coûté 8 millions de francs. 1500 ouvriers ont travaillé sur le chantier.

11 mars 1861

Inspection des deux voies de raccordement et épreuves du pont en présence de représentants de l'administration, M. Daubrée, ingénieur en chef des Mines, MM. Coumes et Guerre, ingénieurs en chef des Ponts et Chaussées, M. Perdronnet, administrateur de la Compagnie de l'Est, des ingénieurs en charge des travaux, M. Baër, directeur des Ponts et Chaussées du grand-duché de Bade et des ingénieurs badois.

6 avril 1861

Après essais des ponts tournants, la liaison est inaugurée.
Cérémonie d'inauguration est grandiose. Deux trains, l'un venant de Strasbourg, l'autre de Carslruhe, se rencontrent au milieu du pont.
Le soir un banquet est donné à Strasbourg et le lendemain dans le grand-duché de Bade.

11 mai 1861

Raccordement des réseaux allemands et français. Des lignes internationales sont alors crées pour utiliser cette nouvelle liaison. La plus importante est celle reliant Paris à Vienne.
Cette nouvelle liaison va nécessiter d'agrandir la gare de Strasbourg et de construire de nouveaux bâtiments dont deux rotondes pour 32 locomotives.

1941
- 1942

Réparé.

1944

Détruit à nouveau.

Publicité

Intervenants

Pour l'instant aucune information est disponible à propos des participants (personnes ou entreprises) dans ce projet.

Sites Internet pertinents

Aucun lien pertinent n'a été répertorié pour l'instant.

Publications pertinentes

  • Informations
    sur cette fiche
  • Structure-ID
    20008265
  • Création
    15.02.2003
  • Modification
    05.02.2016