• DE
  • EN
  • FR
  • Base de données et galerie internationale d'ouvrages d'art et du génie civil

Publicité

Partager

Suivre

Pont de Pyrimont

Informations générales

Début des travaux: 1905
Achèvement: 8 septembre 1907
Etat: démoli (1940)

Type de construction

Structure: Pont en arc
Fonction / utilisation: Pont routier (pont-route)
Matériau: Pont en béton armé

Situation de l'ouvrage

Lieu: , , ,
, , ,
Traversait:
  • Rhône

Informations techniques

Dimensions

longueur totale 200 m
longueurs des travées 25 m - 50 m - 51 m - 25 m
hauteur au dessus de l'eau / fond de vallée 47.30 m
largeur totale des voies de circulation 2.20 m (+ 2 × 0.70 m)

Coût

coût de construction Franc Français 200 000

Matériaux

arcs béton armé

Chronologie

1903

Acceptation du projet définitif par les deux départements.

11 mai 1904

Piquetage.

mai 1905
- 16 décembre 1906

Dates de construction réelles.

novembre 1906

PV de la pose du coffret plomb dans la coulée rive gauche.

23 mai 1907

Réception.

24 mai 1907

Essais de charge.

8 septembre 1907

Inauguration.

19 juin 1940
- 20 juin 1940

Destruction par l'armée française.

Remarques

Maîtres d'oeuvre:
Département de la Haute-Savoie pour 3/5èmes et Département de l'Ain pour 2/5èmes, avec une subvention de l'état.

Coût total: 200 000 francs
Départements: 91 000 francs,
Communes: 22 000 francs,
Subvention de l'Etat à calculer conformément aux dispositions de l'instruction spéciale du 25 juillet 1898 loi du 2 mars 1880, soit approximativement 50 000 francs, Subvention exceptionnelle de l'Etat: 37 000 francs par décision ministérielle du 2 mars 1901.

Direction et surveillance des travaux: Mrs Schoendoeffer, agent voyer en chef de la Haute-Savoie, Duval, ingénieur de l'arrondissement de Saint-Julien, Borcier et Villemagne, agent voyer et conducteur voyer à Seyssel

Pont en béton armé constitué de trois arches de 51, 50 mètres de portée plus deux et demi arches de 25 mètres. Deux piliers immergés forés au moyen de caisson métallique sous air comprimé. les deux autres piliers sont ancrés dans la roche des rives.

charge d'essai constituée de 12 tonnes de pains d'asphalte pris au stock de l'usine tout proche, plus un char chargé de 7 tonnes traîné par quatre boeufs et un cheval circulant librement sur l'ouvrage. Avec un affaissement minimal de 2 et 5 mm, l'essai sera jugé concluant. Coût de l'ouvrage: 200 000 frs

L'INAUGURATION du PONT de PYRIMONT à CHANAY
(article de journal paru en fin mai 1907, signature M.J)
Si sa construction a été une réussite totale, son inauguration a pris une telle importance, débordant le cadre des deux départements intéressés, que la commune de Challonges n'était pas peu fière de recevoir tant de hautes personnalités. Tout était prêt: les chars à boeufs pavoisés et enguirlandés pour transporter les autorités de la gare au village, la haie d'honneur pour le cortège précédé des musiques, le chapiteau pour le banquet de 400 couverts, les discours, les attractions, les feux d'artifice, vous avez bien lu: les feux d'artifice, etc. La fête foraine de juillet s'était réinstallée le 9 septembre 1907 pour les besoins de la cause. Nous vous donnons quelques extraits de la réception, de l'inauguration et des discours prononcés à cette occasion. La fête de Challonges a été des plus brillantes: le bon renom de cette charmante localité et un soleil radieux avaient attiré une grande affluence de visiteurs. A 8 heures, les autorités de Challonges, ayant à leur tête M. Bovagne, maire, se rendent à la gare de Pyrimont pour recevoir les invités. MM. Dupraz, sous-préfet de Saint-Julien; David, député; Guilhermet, professeur d'agriculture et président de la Fanfare de Saint-Julien et Desjacques avocat, conseiller général de Saint-Julien arrivaient en automobile à 8 h 30. A 9 h 40, par train spécial, arrive M. Rabany, chef de la vicinalité, délégué du Ministre de l'Intérieur, pour présider l'inauguration. Sur le quai, MM. C. Duval et Chautemps, sénateurs, M. David député, M. Dupraz sous-préfet de Saint-Julien, M. Bovagne, maire de Challonges, et M. Bornard, maire de Chanay, lui souhaitent la bienvenue, pendant que la Fanfare de Saint-Julien joue la Marseillaise. En sortant de la gare, M. Rabany et les représentants se dirigent sur le pont, admirablement décoré de drapeaux et de guirlandes. A leur arrivée au milieu, M. Duval, sénateur, au nom du département de la Haute-Savoie et du Conseil Général, souhaite la bienvenue à M. Rabany, délégué du ministre de l'Intérieur, et lui exprime toute la joie qu'il a de le voir assister à cette fête. M. Rabany répond qu'il a été heureux d'être délégué pour présider l'inauguration du pont de Pyrimont, oeuvre grandiose due pour la plus grande part aux efforts du sénateur M. C. Duval. C'est un progrès et une amélioration considérables pour les relations des populations environnantes, qui ont un profond attachement pour M. Duval, sénateur, le dévoué conseiller général du canton de Seyssel. Après un vin d'honneur offert par la municipalité, on monte en voiture dans la direction de Challonges, où l'on arrive vers 11 heures, pendant que des salves d'artillerie se répercutent au loin. Le pavoisement des rues de Challonges est magnifique. Partout des drapeaux, des sapins, des guirlandes de fleurs et de verdure, des arcs de triomphe avec différentes inscriptions telles que: Soyez les bienvenus ! Honneur aux invités ! Vive la République ! etc. . . Le nouveau groupe scolaire, les anciennes écoles et la mairie sont aussi fort bien pavoisées. La fanfare de Saint-Julien fait une véritable entrée triomphale aux accents d'un joyeux pas redoublé. Les rues sont déjà pleines de monde. On admire fort le défilé, qui se compose d'une vingtaine de voitures, parmi lesquelles l'automobile de M. Gondrand, président de la Fanfare de VIRY, conduisant MM. C. Duval sénateur, Rabany directeur de la vicinalité, David député, Chautemps sénateur, Desjacques, Conseiller général, puis un char à échelles, très bien décoré et traîné par six superbes boeufs, sur lequel était groupée la fanfare de Saint-Julien. Un défilé se forme, la fanfare en tête, puis la section des vétérans des armées de terre et de mer et les invités, se dirigeant vers le groupe scolaire, joli monument laïc aux vastes salles de classe très bien installées. Trois charmantes jeunes filles, vêtues en blanc, offrent à M. Pochon, sénateur de l'Ain, au préfet de l'Ain et à M. Rabany, délégué du ministre de l'Intérieur, de jolis bouquets tricolores, en leur souhaitant la bienvenue. Le banquet est servi à 13 heures, dans la cour des écoles, magnifiquement décorée, sous une forte tente de 350 mètres carrés, bien aménagée, où prennent place près de 400 convives.

Publicité

Intervenants

Ingénierie
Construction
(rôle inconnu)

Sites Internet pertinents

Aucun lien pertinent n'a été répertorié pour l'instant.

Publications pertinentes

  • Informations
    sur cette fiche
  • Structure-ID
    20009698
  • Création
    27.07.2003
  • Modification
    21.04.2016