• DE
  • EN
  • FR
  • Base de données et galerie internationale d'ouvrages d'art et du génie civil

Publicité

Partager

Suivre

Faire un don

Pont de la Cité

Informations générales

Début des travaux: 1802
Achèvement: 1804
Etat: démoli (1811)

Type de construction

Structure: Pont en arc

Situation de l'ouvrage

Lieu: , , ,
Traversait:
  • Seine

Informations techniques

Pour l'instant aucune donnée technique est disponible.

Chronologie

15 mars 1801

Une loi du 24 ventôse an IX ordonne la construction de trois ponts à Paris, le pont du Jardin des Plantes (ou d'Austerlitz), le pont de la Cité et le pont des Arts:
«Au nom du peuple français, Bonaparte, premier Consul, proclame loi de la République le décret suivant rendu par le Corps-Législatif, le 24 ventôse an IX, conformément à la proposition faite par le Gouvernement, le 18 dudit mois, communiquée au Tribunat le lendemain.
Art. 1er: Il sera établi trois ponts à Paris, sur la Seine: Le premier entre le Jardin des Plantes et l'Arsenal [pont d'Austerlitz]; le deuxième, entre les îles de la Cité et de la Fraternité [pont de la Cité]; le troisième, pour le passage à pied entre le Louvre et le quai des Quatre-Nations [Pont des Arts]....
Ces trois ponts sont construits aux frais d'une société anonyme qui en a obtenu la concession jusqu'au 30 juin 1897.

1804

Mise en service du pont construit sous la direction de Dumoustier, ingénieur.

1811

Il est démoli à la suite d'un affaissement et remplacé par une passerelle en bois à deux arches.

Remarques

Le pont était une construction à deux arches, dont le tablier de 70m de long sur 10m de large, essentiellement en chêne protégé par des feuilles de cuivre et du goudron. Les appuis étaient en maçonnerie.

L'ingénieur Gauthey donne la description de son mode de construction:

«On a encore adopté les poutres cintrées pour les fermes de tête du pont de la Cité. Ce pont offre deux arches de 31,08 m d'ouverture aux naissances sur 1,95 m de flèche. Les cintres sont composés de quatre cours de pièces de 27 centimètres d'équarrissage, boulonnées avec soin, et l'on a placé quelques contre-fiches et quelques décharges qui se prolongent dans la parapet; ce pont, dont la largeur d'une tête à l'autre est de 9,07 m, n'a point de fermes intermédiaires. L'intervalle des deux fermes de tête est occupé par une sorte de voûte à double courbure, composée de pièces jointives placées dans le sens de la longueur du pont qui porte sur les deux fermes de tête, et qui, dans ce sens, a la même courbure qu'elles; sa poussée latérale est retenue par des tirants de fer placés au-dessus et au-dessous qui s'opposent à l'écartement des têtes; quand on fit le remblai dans les reins, un de ces tirants vint à casser; et cet accident, peu important puisqu'il provenait probablement de quelque défaut dans le fer, engagea à décharger les reins et à faire porter le pavé sur un plancher de niveau soutenu par les fermes et qui ne prend aucun appui sur la voûte à double courbure.»

Publicité

Intervenants

Études techniques (structure)

Sites Internet pertinents

Aucun lien pertinent n'a été répertorié pour l'instant.

  • Informations
    sur cette fiche
  • Structure-ID
    20043903
  • Création
    24.02.2009
  • Modification
    08.05.2016