• de
  • en
  • fr
  • Base de données internationale d'ouvrages d'art et du génie civil

Passerelle Nelson-Mandela

Informations générales

Début des travaux: été 2013
Achèvement: 10 octobre 2015
Etat: en service

Type de construction

Situation de l'ouvrage

Lieu: , , ,
Franchit le/la:
  • Oise
Coordonnées: 49° 15' 32.21" N    2° 28' 1.52" E

Informations techniques

Dimensions

portée principale 80 m
longueur totale 305 m
largeur de la poutre 4.0 m
mouillages nombre 3
pieux diamètre 0.80 - 1.00 m
longueur 10 -13 m
nombre 13
pylône hauteur 28 m
rigole navigable largeur 42 m
hauteur 7 m

Quantités

mouillages volume de béton 150 m³
pylône acier de construction 49 t

Coût

coût de construction Euro 3 000 000

Matériaux

pylône acier
tablier béton préfabriqué
dalle béton armé préfabriqué

Chronologie

mars 2010
- mai 2010

Concours de Maitrise d’oeuvre pour la réalisation d’une passerelle sur l’Oise, remporté par RFR

juillet 2012

Attribution du marché de construction au groupement BYTP RF – GAGNE

mars 2013
- juin 2013

Dépollution du site en rive droite

juin 2013

Installation du groupement sur site, démarrage des travaux de fondations profondes et du gros-oeuvre de la rampe en rive droite

13 octobre 2013 jusqu'en 20 octobre 2014

Pose par une grue de capacité 300t des 19 éléments en béton formant le tablier du franchissement principal (préfabriqués sur le site), suspendus aux câbles par des suspentes temporaires

automne 2013

Fabrication de la charpente métallique du mât dans les ateliers de GAGNE, et des câbles dans les ateliers de PFEIFER (Allemagne)

janvier 2014

Levage du mât sur l’île Saint Maurice

février 2014

Mise en place des câbles arrière en rive gauche

avril 2014

Pose du portique sur la culée C4, en rive droite

mai 2014

Livraison et pose des éléments de tablier de la rampe métallique sur l’île

19 juin 2014

Mise en place de la traille de lancement des câbles avant par traversée nocturne de l’Oise

25 juin 2014 et 7 juillet 2014

Mise en place des câbles avant traversant l’Oise par treuillage sur la traille

novembre 2014

Pose et réglage des suspentes définitives croisées

décembre 2014

Clavage final des éléments de tablier

janvier 2015
- avril 2015

Pose des garde-corps et éclairages, essais, parachèvements.

printemps 2015
- été 2015

Dans une opération séparée, aménagements des abords de la passerelle et de l’île Saint-Maurice pour permettre son ouverture au public.

août 2015

Livraison de la passerelle.

10 octobre 2015

Inauguration officielle de la passerelle

Remarques

Conçue par l’architecte Jean-François Blassel et le bureau d’études RFR, la passerelle Nelson-Mandela relie le quartier du Plateau et le quartier de Gournay en traversant l’Ile Saint-Maurice, un parc de 43.800 m² aménagé pour devenir un pôle de loisirs. Ce franchissement pour piétons et cyclistes s’inscrit dans une stratégie urbaine à grande échelle et permettra de réduire de moitié le temps de parcours entre le Plateau et la gare.

La passerelle se présente sous la forme d’une structure suspendue franchissant l’Oise en une portée unique de 80 mètres, et un tablier de seulement 17 cm d’épaisseur. Son mat unique côté île offre une dissymétrie qui répond parfaitement au contexte, s’élevant verticalement au milieu des arbres, alors que la rive urbaine est dégagée de tout élément structurel trop imposant.

La passerelle piétons/cycles Nelson Mandela à Creil répond au besoin de franchissement de la double coupure urbaine formée par l’Oise et les voies SNCF, par une solution tissant un lien et une continuité entre les rives et les communes de la Communauté d’Agglomération.

Elle s’inscrit dans une stratégie urbaine à grande échelle, « l’agrafe urbaine », qui met en place un parcours ininterrompu de circulations douces entre le quartier du Plateau sur la rive gauche de l’Oise, et en rive droite le quartier de Gournay aujourd’hui en pleine mutation. Reliant au coeur de ce parcours le parc de l’île Saint Maurice et la future place Fichet, la passerelle en devient l’élément fédérateur, et plus largement, le symbole de la liaison entre les deux parties de la ville.

La typologie structurelle du projet a été retenue pour répondre aux exigences architecturales et paysagères du site, et aux contraintes du franchissement d’une voie fluviale majeure. D’une grande finesse, la solution suspendue répond également efficacement à ces contraintes, en évitant la présence d’une pile dans l’Oise. Le choix d’un mât unique sur l’île reflète la dissymétrie du contexte, entre la rive urbaine de la place Fichet et le parc arboré de l’île, dans lequel la silhouette très épurée du mât se marie avec la verticalité de la végétation, marquant le site d’un signal fort et élégant.

La structure suspendue et son jeu de suspentes croisées permet la finesse extrême du projet : la portée est franchie d’un seul tenant, avec un tablier de béton de moins de 30cm d’épaisseur sur les bords, et seulement 17 cm à l’axe. Elle a également permis un montage sans impact sur le trafic fluvial : les câbles ont été tirés sur un filin mis en place en une nuit, et le tablier monté à la grue par petits éléments préfabriqués de 4m de longueur.

L’ouvrage de 100m environ franchit l’Oise en une portée unique de 80m. Le mât de 28m de hauteur, constitué de caissons métalliques reconstitués en tôle courbée, forme un V inversé en rive de l’île. Une paire de câbles de retenue arriment son sommet à l’île et à une fondation retenue par des tirants d’ancrages. Une seconde paire de câbles porteurs franchit l’Oise depuis le sommet jusqu’à une seconde culée sur pieux et tirants d’ancrage, et soutient le tablier en béton, suspendu par une résille de fines barres tendues. Ce tablier se prolonge sur la rive droite en une rampe d’accès d’environ 100m supportée par poteaux métalliques, créant ainsi un ruban continu et élancé de 200m de longueur. Sur la rive gauche, l’accès se fait par une mince rampe en construction métallique longeant l’Oise sur environ 120m, doublée d’un escalier et recouverte d’un platelage en bois.

Les études approfondies ont permis d’aboutir à un ouvrage dont la réalisation est tout à fait conforme à l’image d’origine, avec un système structurel intrinsèquement efficace permettant des éléments structurels minimums, mettant en valeur la finesse de la composition.

Intervenants

Maître d'ouvrage
Conception
Études techniques (structure)
Construction en groupement
Construction métallique
Câbles

Sites Internet pertinents

  • Informations
    sur cette fiche
  • Structure-ID
    20067202
  • Création
    29.06.2015
  • Modification
    05.02.2016