• de
  • en
  • fr
  • Base de données internationale d'ouvrages d'art et du génie civil

Partager

Suivre

Faire un don

Passerelle de Surjoux

Informations générales

Autre nom(s): Pont de Surjoux
Achèvement: 1954
Etat: en service

Type de construction

Situation de l'ouvrage

Lieu: , , ,
, , ,
Franchit le/la:
  • Rhône
Coordonnées: 46° 1' 15.30" N    5° 48' 38.64" E
Montrer les coordonnées sur une carte

Informations techniques

Dimensions

longueurs des travées 24.43 m - 40.50 m - 24.43 m
tablier largeur de la poutre 2.75 m

Matériaux

treillis acier

Chronologie

1954

Montage.

Remarques

Ouvrage métallique fait d'éléments de ponts militaires (Arromanches et Bailey)

La carte postale du vendredi: « Feu le pont de Pyrimont »
(article le Progrès 1995)

Ce magnifique pont routier, « premier ouvrage au monde en béton armé d'une telle envergure » reliait la commune de Challonges, rive gauche, à celle de Surjoux, « en France ». Il avait été construit de 1905 à 1907, résultat de trois longues tractations et discussions entre les dites communes et suite à quatre projets, le tout pendant une vingtaine d'années. En 1885, les habitants et les élus des deux rives « souhaitaient l'implantation d'un pont pour remplacer le vieux bac à traille, dont le quai, rive droite, se situait au lieu-dit « Le parc ». (. . .) Et ce, afin de faciliter les échanges et d'accéder, pour les Savoyards, directement à la gare PLM de Pyrimont sur la ligne Lyon-Genève ». Remplacer la traille ! c'est-à-dire deux barques réunies par des planches, arrimées à un câble sur lequel elles coulissaient grâce différents systèmes. Le « passeur », propriétaire de l'ensemble, et dûment accrédité, faisait payer le transport: c'était le « péage ». On imagine facilement les dangers et la lenteur de ce moyen de traverses. Eh bien, le bac à traille était remplacé et, en 1907, le nouveau pont était inauguré. C'était un ouvrage de quelques 200 mètres de long, dont le tablier était à 48 mètres au-dessus du niveau eaux du Rhône. Les commentaires de l'époque parlent de « son élégance, de sa légèreté qui ne diminue pas sa . . . solidité ! » Il était en service jusqu'en juin 1940, date à laquelle il a sauté « afin de stopper l'avance des troupes ennemies ». Et l'on a réinstallé la traille. Système antique pour une époque moderne ! Système D, provisoire quand même. Reconstruire un pont était trop onéreux pour un trafic peu important. Il a donc été décidé de placer « provisoirement » en 1950 l'ex-pont métallique « Arromanches et Bailey » qui était, lui, à Bellegarde au niveau de l'actuelle salle Viala. Cette passerelle a été fixée au lieu-dit « Le parc », pratiquement à l'endroit su câble de la traille. « Provisoirement » avait été dit en 1950, En 1995, cette passerelle limitée à 10 tonnes est toujours en place. Un petit trafic l'emprunte régulièrement. On nous a quand même signalé qu'elle était régulièrement visitée, sondée et entretenue. C'est assez impressionnant de la traverser surtout quand l'orage gronde et qu'on se trouve pratiquement au niveau des eaux remuées du Rhône.

Intervenants

Pour l'instant aucune information est disponible à propos des participants (personnes ou entreprises) dans ce projet.

Sites Internet pertinents

Aucun lien pertinent n'a été répertorié pour l'instant.

Publications pertinentes

  • Informations
    sur cette fiche
  • Structure-ID
    20009699
  • Création
    27.07.2003
  • Modification
    18.05.2018
<