• DE
  • EN
  • FR
  • Base de données et galerie internationale d'ouvrages d'art et du génie civil

Publicité

Partager

Suivre

Musée des Arts décoratifs

Informations générales

Autre nom(s): Hôtel de Lalande
Début des travaux: 1778
Achèvement: 1781
Etat: en service

Type de construction

Fonction / utilisation: usage d'origine:
Hôtel particulier
usage actuel:
Musée

Situation de l'ouvrage

Lieu: , , ,
Adresse: 39 rue Bouffard
Coordonnées: 44° 50' 20.00" N    0° 34' 47.96" W
Montrer les coordonnées sur une carte

Informations techniques

Pour l'instant aucune donnée technique est disponible.

Chronologie

1775

L'archevêque Ferdinand-Maximilien Mériadec de Rohan, obtient par lettre patente, enregistrée par le parlement de Bordeaux, l'autorisation du roi de vendre une large partie des terrains de l'archevêché pour subvenir aux frais de la construction du palais Rohan, actuel hôtel de ville.
Pierre de Raymond de Lalande, chevalier, marquis de Castelmoron et baron de Vertheuil, achète un terrain faisant partie de l'ancien apanage des archevêques de Bordeaux, afin d'y faire construire une grande maison. Il est un riche représentant de la noblesse de robe de la ville. Conseiller au Parlement de Bordeaux, il possède également de vastes plantations de café et de canne à sucre à Saint-Domingue. Pour construire son hôtel, il fait appel à l'architecte Etienne Laclotte.

1787

Mort de Pierre de Raymond de Lalande. L'hôtel revient à son fils, Jean de Lalande, avocat général au Parlement.

1794

L'héritier de l'hôtel est guillotiné. L'hôtel est alors abandonné par les héritiers.

après 1798

Pendant le Consulat, les héritiers de Jean de Raymond de Lalande louent à la municipalité l'hôtel déserté depuis la Révolution. C'est tout d'abord l'administration centrale de l'octroi qui s'y installe.

1808

Pendant le passage à Bordeaux de Napoléon en route vers l'Espagne, son chef de cabinet et secrétaire d'Etat, Hugues Bernard Maret, duc de Bassano, est logé à l'hôtel de Lalande.

1817

A la mort de la veuve de Pierre de Lalande, l'hôtel est vendu par les héritiers Lalande. Il est acheté par une riche créole de la Martinique, Madame Asselin.

1828

Les héritiers Lalande vendent l'hôtel.

1839

L'hôtel est acheté par Jean-Baptiste Duffour Debarbe, qui lègue ce bien à son fils, Lodi Martin Duffour Dubergier, maire de Bordeaux de 1842 à 1848.
Les propriétaires louent alors l'hôtel au gouverneur de la 11ème division militaire.

1860

A la mort de Duffour Dubergier , c'est le négociant Antoine Dalléas qui devient propriétaire de l'hôtel.
Dès cette époque, la municipalité de Bordeaux envisage l'acquisition de l'hôtel de Lalande.

1878

Ayant cédé à l'administration du ministère de la Guerre une partie des terrains et des bâtiments de la rue Vital Carles où se trouvait installée la prison municipale, la Ville de Bordeaux décide d'acheter l'hôtel de Lalande pour y placer les services des archives et de la police et des mœurs.
Une prison sera construite, quelques années plus tard, dans ce qui était le jardin de l'hôtel.

1923

Après 36 ans d'occupation de l'hôtel de Lalande par les services de la police, le corps de logis principal est libéré ^pour être affecté à l'usage d'un nouveau musée, le « musée d'Art ancien ».

L'ancienne prison-dépôt devient dépôt des objets trouvés et le restera jusqu'au second remaniement du musée.

1939

Après quelques années de fonctionnement, le musée d'Art ancien est fermé durant la guerre.

après 1945

L'hôtel est réaménagé par le directeur des Archives municipales, Xavier Védère.

2 juillet 1955

Le musée des Arts décoratifs est ouvert au public.

1968

Donation de la riche collection Jeanvrot.

1978

Donation de la collection de Marcel Doumézy offrant un remarquable échantillon de la production de faïence fine à Bordeaux au 19ème siècle.
L'enrichissement des collections du musée a rendu indispensable un agrandissement des surfaces de présentation et une nouvelle présentation des collections.
La prison, dûment réaménagée, devient le siège de vastes réserves. Les ateliers et les salles d'animation pour les enfants s'y trouvent également.

10 février 1984

Inauguration de la nouvelle présentation des collections du musée organisée par Jacqueline du Pasquier, conservateur du musée.

Remarques

Comme tous les hôtels français, l'Hôtel de Lalande a été construit entre cour et jardin, mais celui-ci a disparu depuis longtemps.

Publicité

Intervenants

Architecture

Sites Internet pertinents

Publications pertinentes

  • Informations
    sur cette fiche
  • Structure-ID
    20044924
  • Création
    16.04.2009
  • Modification
    04.08.2016