• DE
  • EN
  • FR
  • Base de données et galerie internationale d'ouvrages d'art et du génie civil

Publicité

Partager

Suivre

Faire un don

Musée archéologique de Nîmes

Informations générales

Autre nom(s): Ancien collège des Jésuites
Début des travaux: 1715
Achèvement: 1745
Etat: en service

Type de construction

Fonction / utilisation: usage actuel:
Musée

Situation de l'ouvrage

Lieu: , , ,
Adresse: Grand'Rue
Coordonnées: 43° 50' 14.24" N    4° 21' 43.92" E
Montrer les coordonnées sur une carte

Informations techniques

Pour l'instant aucune donnée technique est disponible.

Chronologie

1539

A la demande de sa soeur Marguerite de Navarre, le roi François 1er autorise la création d'un collège et université ès Arts sur le site du collège actuel.
Ce collège devient un foyer de la Réforme protestante à Nîmes. Il reste entre les mains des Protestants nîmois pendant un siècle.

1595

Installation des Jésuites à Nîmes.

entre 1621 et 1629

Les Jésuites sont contraints de quitter la ville par les Protestants.

28 juin 1629

Paix d'Alès (ou grâce d'Alès).
Après la révolte des Protestants en Languedoc et à La Rochelle contre le rois Louis XIII, puis la prise de La Rochelle le 1er juin 1628 par les armées du roi, celui-ci confirme l'édit de Nantes mais pas les annexes concernant les privilèges militaires et politiques accordés par son père Henri IV aux Protestants.
Les Jésuites peuvent faire leur rentrer dans Nîmes.
Les Protestants sont contraints de leur faire une place dans le collège.
Les pères jésuites vont alors s'efforcer d'en prendre le contrôle avec l'aide du roi, de l'évêque et des notables catholiques.

1666

Les Jésuites sont les seuls maîtres des lieux.
Par la qualité de leur enseignement, en particulier scientifique, ils attirent les étudiants des deux confessions.
Le collège devient un foyer de la Contre-Réforme.

1670

La vétusté des locaux fait qu'on envisage sa reconstruction. Mais c'est d'abord à la chapelle (voir la fiche sur la chapelle des Jésuites) qui va être construite.

18 octobre 1685

Edit de Fontaineblau: révocation de l'édit de Nantes par Louis XIV. Il bannit les pasteurs, décrète la fermeture des écoles protestantes ainsi que la démolition de tous les temples.
Cet acte va entraîner l'exode de 300 000 protestants vers Genève, la Hollande et Berlin.

août 1702
- novembre 1704

Guerre des Camisards. Cette guerre est une révolte populaire protestante touchant toutes les Cévennes, l'arrière-pays de Nîmes.
Elle commance par l'attaque de la maison de Pont-de-Montvert le 24 juillet 1702, dans laquelle l'abbé du Chaila avait fait enfermer des Protestants. Quatre personnes sont tués dans les combats, dont l'abbé du Chaila.
Les Cévennes comprennent au 17ème siècle le Gévaudan, le Vivarais et le Velay.
Pour vaincre cette révolte populaire, le roi Louis XIV devra dépêcher dans la région une armée royale et plusieurs maréchaux de France.
Guerre de la conscience populaire et la liberté de croyance contre l'absolutisme royal et la papauté.

1715

Début de la reconstruction du collège. Ce retard est dû à la lenteur de la mobilisation des fonds municipaux.

1745

Fin de la reconstruction du collège. Entre 1730 et 1740, les travaux sont dirigés par l'architecte avignonnais Jean-Baptiste Franque.

12 février 1762

le Parlement de Rouen décide l'expulsion des Jésuites de son ressort.
Progressivement les parlements des différentes provinces vont se prononcer pour l'expulsion des Jésuites.
Déjà le 6 août 1761 le Parlement de Paris avait assigné le général des Jésuites et ordonné la fin du recrutement et des collèges.
Les Jésuites avaient contre eux les jansénistes et les gallicans. Par leur obéissance au pape, ils furent accusés de lèse-majesté et de vouloir une monarchie universelle.
Ce conflit entre les Parlements et la Compagnie de Jésus, accusée d'avoir un mode de gouvernement «absolu et quasi-despotique» était aussi un moyen de s'en prendre au Roi.

novembre 1764

Le roi Louis XV finit par reconnaître un édit chassant la Compagnie de Jésus de tout le royaume.

1765

Les Jésuites sont remplacés par les Pères de la Doctrine Chrétienne, congrégation créée par César de Bus [1544-1606] en 1592.

1804

Après la Révolution, le collège devient école centrale puis lycée sous Napoléon 1er.

1842

Agrandissement du lycée.

1881

Le lycée devenu trop étroit est fermé.

1883

Décision d'installer le Musée archéologique qui était logé dans la Maison Carrée depuis 1823, dans le lycée, entre la Grand'Rue et le boulevard Amiral-Courbet.

1896

Inauguration du Musée archéologique dans l'ancien collège des Jésuites.

Publicité

Intervenants

Architecture

Sites Internet pertinents

Aucun lien pertinent n'a été répertorié pour l'instant.

Publications pertinentes

  • Informations
    sur cette fiche
  • Structure-ID
    20018150
  • Création
    16.10.2005
  • Modification
    02.10.2017