• DE
  • EN
  • FR
  • Base de données et galerie internationale d'ouvrages d'art et du génie civil

Publicité

Partager

Suivre

Monastère Sainte-Croix de La Volte

Informations générales

Achèvement: 1045

Type de construction

Structure: église:
Voûte en croisée d'ogives
Fonction / utilisation: Monastère
Style architectural: église:
Gothique

Situation de l'ouvrage

Lieu: , , ,

Informations techniques

Dimensions

église largeur 13 m
longueur 45 m
hauteur sous clé de voûte 18 m

Chronologie

14 septembre 1025

Signature de la charte de fondation du monastère par Odilon de Mercœur et les membres de sa famille le jour de la fête de l'Exaltation de la Sainte Croix:
«Moi, Odilon, je désire et je veux que dans la suite des temps, ce coin de terre, mon pays natal, soit connu de mes concitoyens mais aussi des étrangers. Nous avons décidé, avec mes frères, d'y construire un petit monastère sur une de nos petites propriétés qui s'appelle «La Volte».
La charte précise:

  • les biens cédés à la fondation du monastère par les donateurs (environ 300 hectares),
  • rappelle la consécration de l'oratoire Saint-Denys pour les fidèles du voisinage en attendant la fin de la construction de l'église du monastère [dont les restes sont conservés dans le presbytère],
  • la construction du monastère est destinée «à obtenir bonté et miséricorde» pour les vivants et les morts de la famille de Mercœur, le repos des âmes des frères d'Odilon, de son père Béraud et de son grand père Ithier,
  • la soumission du monastère à l'ordre de Cluny et que l'ordre en ait un soin particulier.
L'agglomération de Lavoûte est rattachée à la paroisse de Saint-Cirgues, village natal d'Odilon.

1040

Rédaction de la charte dite brève por un moine du monastère.

1045

Fin de la construction de l'abbaye.

1288

La famille de Mercœur passe un accord avec l'abbaye de Cluny: les Mercœur conservent la «haute justice» et le droit de garde sur toutes les terres du monastère et le prieur détient la «moyenne et basse justice» à Lavoûte et les revenus des biens extérieurs à la ville.

1317

Après la fondation de nouveaux évêchés, le monastère qui dépendait de l'évêché de Clermont et rattaché à celui de Saint-Flour.

1365

Une troupe de 2000 «routiers» s'emparent du château de Saint-Cirgues qui appartient à la famille de Mercœur pour piller la région. Le prieur fait appel à la famille de Polignac pour chasser ces pillards. Le château est détruit et ne sera pas reconstuit.
L'abbé de Cluny décide alors la construction de 3 tours de défense du monastère.

1460
- 1472

Jean de Bourbon, abbé de Cluny et évêque du Puy charge le prieur Barthelemy de la Farge [de 1441 à 1467] puis Jacques de Moussiac [de 1467 à 1484] de construire une nouvelle église dans le style gothique pour remplacer l'église romane. Une partie des murs côté sud fut réutilisée.
Le vantail gauche d'une porte de l'église romane a été conservé. Il port l'inscription «Hic tibi, rex regnum, condidit Odilo templum, agminibus superis, quem miscuit arbiter orbis» - «Ici pour toi, roi des rois, Odilon a construit ce sanctuaire, lui que le maître du monde a désormais réuni aux troupes célestes».

8 juillet 1496

Découverte dans l'Allier près du pont, par deux enfants, de l'image d'une petite Vierge dans un galet. Cette Vierge est depuis vénérée sous le vocable de Notre-Dame Trouvée.

1671

L'abbé commendataire du monastère, monseigneur François de Nesmond, signe un Concordat de Réforme avec l'abbaye de Cluny. Ce concordat a pour but de rétablir la discipline et de préciser les biens, droits et revenus du prieuré, l'utilisation des locaux conventuels, la répartition des charges et redevances entre les moines et le prieur.
Adoption de la réforme monastique dite de l'Etroite Observance

1747

Les bâtiments du prieuré sont dans un triste état. L'abbaye de Cluny charge l'architecte clermontois Antoine Deval d'entreprendre la construction de nouveaux bâtiments.

1778
- 1790

Construction des bâtiments de la place du «Fer à Cheval» disposés suivant un tracé elliptique. La Révolution ne permet pas de terminer la réalisation de tous les bâtiments prévus.

1790

L'Assemblée Nationale vote la «Constitution civile du Clergé» et met tous les biens ecclésiastiques à la disposition de la Nation». Le monastère est fermé.

14 mai 1790

Vente des biens nationaux aux municipalités et revente par celles-ci aux particuliers.

1965

Début de la restauration des bâtiments.

Remarques

Fondateur: Odilon de Mercœur [Saint-Cirgues 962- Souvigny 1049] – saint Odilon – 5ème abbé de Cluny depuis 994.

Publicité

Intervenants

Architecture

Sites Internet pertinents

Aucun lien pertinent n'a été répertorié pour l'instant.

Publications pertinentes

  • Informations
    sur cette fiche
  • Structure-ID
    20013248
  • Création
    08.09.2004
  • Modification
    29.07.2014