• DE
  • EN
  • FR
  • Base de données et galerie internationale d'ouvrages d'art et du génie civil

Publicité

Partager

Suivre

Faire un don

Ligne Nice / Vintimille à Coni (Cuneo) par Breil-sur-Roya

Informations générales

Autre nom(s): Ligne de Tende
Début des travaux: 1882
Achèvement: 1937
Etat: en service

Type de construction

Situation de l'ouvrage

km Nom
Montrer les coordonnées sur une carte

Informations techniques

Dimensions

longueur 96 km

Chronologie

1854

La ligne de chemin de fer venant de Turin arrive à Coni.

1856

Premier projet d'une liaison directe entre Turin et la mer Méditer-ranée par l'ingénieur italien Cenotti. Le comté de Nice fait alors partie du royaume de Piémont-Sardaigne.

1859

La ligne de chemin de fer venant de Marseille arrive à Toulon.

24 mars 1860

Signature du Traité franco-sarde de Turin qui permet le rattachement du comté de Nice et du duché de Savoie à la France après un plébiscite.

15 avril 1861

Plébiscite en faveur du rattachement du comté de Nice à la France (25743 contre 160). Les deux communes de Tende et de La Brigue votent à l'unanimité pour le rattachement à la France, mais étant des territoires de chasse du roi d'Italie Victor-Emmanuel II [1820-roi de Sardaigne en 1849-roi d'Italie en 1861-1878], Napoléon III [1808-empereur des Français entre 1852 et 1870-1873] lui laisse la jouissance du territoire de ces deux communes.
Création du département des Alpes-Maritimes en rattachant au comté de Nice l'arrondissement de Grasse qui faisait jusque-là partie du département du Var (d'où cette particularité du département du Var qui porte le nom d'un fleuve côtier qui ne le traverse pas).

1864

Le premier train de la Compagnie du PLM venant de Marseille arrive à Nice.

1871

Le chemin de fer côté italien arrive à San Remo et Vintimille.

7 novembre 1871

Le conseil municipal de Nice adresse une demande au président de la République pour la construction d'une ligne de chemin de fer entre Nice et Coni. Ce chemin de fer suivrait l'ancienne route royale entre Nice et le Piémont et la route du Sel. Elle serait reliée à la ligne de chemin de fer étudiée par le gouvernement italien.
Cette ligne devait rétablir les relations traditionnelles entre le Piémont et Nice et raccourcir les liaisons ferroviaires entre la Suisse et l'Europe Centrale avec la Côte d'Azur (par exemple Berne à Nice par Turin ne fait que 592 km tandis que par Lyon et Marseille, cette liaison fait 902 km).

1872

La ligne de la Compagnie du PLM passant par Nice, Monaco (1868) et Menton (1871) arrive à Vintimille.

17 juillet 1879

Loi classant d'intérêt général la ligne de Nice à Coni.

1880

Le gouvernement italien décide de construire une ligne de chemin de fer entre Coni (Cuneo) et la haute vallée de la Roya.

avril 1881

Pour assurer la sécurité de l'Algérie, Jules Ferry fait envahir la Tunisie que convoitait l'Italie et où étaient présents de nombreux Italiens. Le bey de Tunis, Sadok bey, accepte le protectorat de la France par le traité du Bardo signé le 12 mai 1881. Cette occupation va amener l'Italie du gouvernement d'Agostino Depretis [1881-1887] à se rapprocher de l'Allemagne.

7 juillet 1881

La commission des Ponts et Chaussées de la Chambre des Députés approuve le tracé de la ligne et autorise le commencement des travaux.

novembre 1881

Le ministère français de la Guerre s'oppose à la construction de la ligne pour des raisons de sécurité militaire. En effet, à cette époque le gouvernement italien discute avec l'Allemagne d'un changement de ses alliances. L'Allemagne va imposer à l'Italie l'alliance avec l'Autriche-Hongrie.

1882

Début des travaux côté italien. De Cuneo, la voie de chemin de fer remonte la vallée de la Vermenegna.
Le tunnel routier du col de Tende est percé.

20 mai 1882

Constitution de la Triplice – Allemagne, Autriche-Hongrie, Italie.
Face à cette politique, la France va constituer l'Entente-Cordiale avec la Grande-Bretagne en 1904 puis la Triple-Entente avec le Royaume-Uni et la Russie de 1907 à 1917.
La Triplice cessera à l'entrée en guerre de l'Italie au côté de la France et du Royaume-Uni en mai 1915.

1883
- 1886

Construction du fort Suchet sur le piton du Barbonnet au-dessus de Sospel.

1887

Le train venant de Cuneo arrive à Robilante.

1887
- 1896

A l'arrivée de Francesco Crispi à la tête du gouvernement italien [1887-1891 et 1893-1896], l'Italie développe une politique provocatrice à l'égard de la France (guerre commerciale et douanière).
Pendant cette période, les élus de la région continuent à demander la construction de la ligne de chemin de fer.

1889

Le train arrive à Vernante.
Début des travaux de percement du tunnel ferroviaire du col de Tende.

1891

Le train arrive à Limone-Piemonte, au pied du col de Tende.

1893

Ouverture de la route entre Vintimille et Breil-sur-Roya par la vallée et les gorges de la Roya.

1896

Convention entre la France et l'Italie sur le statut des Italiens présents en Tunisie.

1898

Accords douaniers entre la France et l'Italie.
Fin du percement du tunnel ferroviaire du col de Tende.

1900

Le train franchit le tunnel du col de Tende pour arriver à Viévola.

1901
- 1903

Giuseppe Zanardelli dirige le gouvernement italien qui mène une politique de rapprochement avec la France.

1902

Le ministère de la Guerre français lève son opposition à la construction de la ligne.

18 juillet 1902

Loi accordant la concession de la ligne, à titre éventuel, à la compagnie du PLM.

6 juin 1904

Signature d'une convention entre la France et l'Italie pour la construction de la ligne Nice-Coni (Cuneo).

16 mars 1906

Déclaration d'utilité publique de la ligne et confiant sa construction à la compagnie du PLM.

janvier 1910

Début de la construction de la ligne.

1913

Le train venant de Viévola arrive à Tende.

1914

Le train, partant de Vintimille et suivant la vallée de la Roya, arrive à Airole.

2 août 1914

Déclaration de guerre. Début de la Première guerre mondiale.
Le tunnel du mont Grazian est terminé. Celui du col de Braus est presque achevé. Les travaux s'arrêtent.

1915

Le train venant d'Airole arrive à Olivetta-San-Michele et Piena (Piène-Basse).
La ligne venant de Tende arrive à Saint-Dalmas-de-Tende et La Brigue.

1917

Fin de la construction de la ligne entre Nice-Ville et Nice-Saint-Roch.

1920

Le chantier de la ligne entre Nice et Breil-sur-Roya reprend.

1922

Jonction à Breil-sur-Roya de la ligne venant de Vintimille avec celle venant de Tende.
La France refusant la mise en service de la partie française de la ligne pour le trafic voyageur, seuls les trains de chantier circulent sur cette partie de la ligne.

29 octobre 1922

Le roi d'Italie nomme Mussolini chef du gouvernement.

30 octobre 1928

La ligne est inaugurée par les ministres André Tardieu pour la France et Giovanni Giolitti pour l'Italie.
Longueur de la ligne entre Nice et Coni (Cuneo) par Breil-sur-Roya: 100 km
Sur les 47 km entre Breil-sur-Roya et le tunnel de Tende, il y a 50 tunnels dont certains hélicoïdaux, totalisant 27 km.
A Breil-sur-Roya, l'embranchement de 29 km construit le long de la Roya conduit à Vintimille.

31 octobre 1928

Mise en service de la ligne. Elle est exploitée:

  • côté italien par: Ferrovio dello Stato italiano (FS),
  • côté français par: Compagnie des chemins de fer Paris – Lyon – Méditerranée (PLM)

1929

Mise en service de la ligne internationale vers Bâle.

1930

Mise en service de la ligne internationale vers Berlin.
Vote de la loi Maginot autorisant la construction de fortifications le long des frontières de l'Allemagne, du Luxembourg, de la Belgique et de l'Italie.

1931

Les chemins de fer italiens entreprennent aussitôt l'électrification de la partie de ligne située en Italie.

30 janvier 1933

Le maréchal Paul von Hindenburg, président de la République allemande, nomme Hitler chancelier.

2 août 1934

A la mort du maréchal Hindenburg, Hitler devient président du Reich.

1935

Les chemins de fer français entreprennent l'électrification de la partie de ligne située en France.
La mise en place de la traction électrique permet de raccourcir de 30 mn le temps de trajet entre Vintimille et Coni.

3 octobre 1935

Sans déclaration de guerre, début de l'attaque italienne contre l'Ethiopie.

18 octobre 1935

Des sanctions économiques sont décidées par la Société des Nations contre l'Italie. Cela aura pour conséquence de rapprocher l'Italie fasciste de l'Allemagne nazi.
Les relations vont se réduire à peu de chose entre la France et l'Italie ce qui ne permettra pas à la ligne Nice – Coni de trouver son équilibre économique.

3 septembre 1939

La Grande-Bretagne puis la France déclarent la guerre au 3ème Reich allemand à la suite de l'invasion de la Pologne par l'armée allemande le 1er septembre. Début de la Seconde guerre Mondiale.

10 juin 1940

L'Italie fasciste entre en guerre au côté de l'Allemagne nazi contre la France et la Grande-Bretagne. Premiers bombardements italiens sans grand succès contre les forts de la ligne Maginot des Alpes.
Des destructions sont entreprises par l'armée française sur la ligne Nice-Coni (viaducs du Caï, de la Bévera et de Saorge).
L'armée allemande entre en Belgique.

13 juin 1940

L'armée allemande entre en France.

25 juin 1940

Signature de l'armistice. Les Alpes-Maritimes sont en zone libre sauf trois communes – Isola, Fontan et Menton - occupées par l'armée italienne.

17 novembre 1940

L'armée italienne reconstruit les ponts détruits et remet en service la ligne Coni – Breil-sur-Roya – Vintimille.

11 novembre 1942

L'armée allemande franchit la ligne de démarcation et entreprend l'occupation de la Zone libre dans le sud de la France. L'armée italienne occupe les Alpes-Maritimes.

1943
- 1944

Les destructions faites par les armées italiennes puis allemandes et les bombardements Alliés vont empêcher toute reprise rapide du trafic.

8 septembre 1943

L'Italie capitule. L'armée allemande occupe le département et désarment les soldats italiens présents.

15 août 1944

Débarquement de Provence.

28 août 1944

Libération de Nice.

28 octobre 1944

L'armée allemande abandonne Sospel en faisant sauter les ponts et les tunnels entre Sospel et Breil-sur-Roya.

avril 1945

Alors que les armées alliées arrivent près de Berlin, l'armée allemande occupe encore le massif fortifié de l'Authion. Elle quitte les forts le 12 après de durs combats en faisant sauter tous les ponts au-dessus de la Roya entre Vintimille et Tende.

13 avril 1945

L'armée française entre à Breil-sur-Roya, puis le 18 à Fontan et Saorge, le 21 à Olivetta, Airole, à Tende et La Brigue.

mai 1945

Déminage et remise en service des routes en construisant des ponts provisoires.

7 mai 1945

Signature de la capitulation de l'Allemagne nazie à Reims, puis le lendemain à Berlin.

10 juillet 1945

Les troupes françaises qui occupent la haute vallée de la Roya sont remplacées par des troupes américaines. Les autorités italiennes reprennent en main l'administration.

fin 1946

Remise en service de la ligne entre Coni (Cuneo), Limone-Piemonte et Viévola.

10 février 1947

Signature du traité de Paris entre les puissances alliées et l'Italie. Il prévoit la possibilité d'un rattachement de Tende et La Brigue à la France.

20 avril 1947

Remise en service de la ligne entre Nice et Breil-sur-Roya.

12 octobre 1947

Les communes de La Brigue et de Tende obtiennent leur rattachement à la France après un nouveau plébiscite (par 2603 voix contre 218).
L'Italie arrête alors la reconstruction des ouvrages d'art entre Viévola et Tende.

1953

L'Otan juge stratégique la reconstruction de la ligne entre Vintimille et Viévola. Mais la SNCF refuse toute reconstruction.

1962

La SNCF envisage de supprimer la ligne entre Nice et Breil-sur-Roya.
Certaines personnes songent à transformer les voies ferroviaires en voies routières.

1966

Un éboulement coupant la RN204, le trafic est dévié par un tronçon goudronné de la ligne.

24 juin 1970

Signature d'une convention entre la France et l'Italie pour la reconstruction de la partie centrale de la ligne. Le gouvernement italien prend à sa charge 90% des frais de reconstruction.
Les travaux avancent lentement car des ouvrages sont encore minés et les positions des mines sont inconnues. Cela nécessite de reconstruire entièrement certains ouvrages.

1972

Nouvel éboulement, nouvelle déviation routière par la ligne.

janvier 1973
- mai 1974

Reconstruction des trois grands viaducs – viaduc de Colombo, viaduc de Lemberta, viaduc St Michele – sur la ligne entre Vintimille et Fanghetto.

février 1976
- novembre 1978

Début des travaux sur la partie de la ligne située en France. Reconstruction du viaduc de Maglia, du pont de Saorge, des viaducs de Scarassoui, de Ceva, Bieugna, de la Chapelle et de la Colonie de Viévola. Remise en état de huit tunnels, de quatre viaducs ferroviaires et d'un pont routier.

août 1978

La gare de Viévola sert de base travaux pour la pose de la voie ferrée.

25 septembre 1978

Pose de la voie jusqu'à la gare de Tende.

27 septembre 1978

Passage du premier train travaux jusqu'à Tende.

12 octobre 1978

La voie est posée jusqu'à la gare de Brigue.

20 octobre 1978

Pose de la voie jusqu'à la gare de Saint-Dalmas-de-Tende.

15 décembre 1978

La voie arrive jusqu'à la gare de Fontan – Saorge.

29 janvier 1979

Jonction de la voie venant de Viévola à celle venant de Nice à Breil-sur-Roya.

30 mai 1979

Jonction des voies ferrées italienne et française.

29 septembre 1979

Le premier autorail parcourt pour la première fois la totalité de la ligne entre Coni et Vintimille.

6 octobre 1979

Inauguration de la ligne.

Remarques

La ligne Nice - Breil-sur-Roya - Tende - Coni a un embranchement de breil-sur-Roya et Vintimille. La ligne Vintimille - Breil-sur-Roya - Tende et Coni est actuellement celle qui est la plus utilisée car elle permet la continuité entre deux régions italiennes. De Tende à Vintimille elle suit la valée de la Roya. Ces deux lignes forment un ensemble dont la génèse est commune.

Publicité

Intervenants

Ingénierie
Construction

Sites Internet pertinents

Publications pertinentes

  • Informations
    sur cette fiche
  • Structure-ID
    10000830
  • Création
    10.01.2006
  • Modification
    02.08.2017