• de
  • en
  • fr
  • Base de données internationale du patrimoine du génie civil

LGV Perpignan-Figueras

Informations générales

Début des travaux: 2004
Achèvement: 2009
Etat: en service

Type de construction

Situation de l'ouvrage

km Nom

Informations techniques

Dimensions

longueur totale 44.4 km
longueur souterraine 8.3 km
partie espagnole nombre de ponts ca. 25
remblai 3 000 000 m³
partie française nombre de ponts ca. 40
remblai 3 300 000 m³

Quantités

partie espagnole déblais 3 500 000 m³
partie française déblais 3 200 000 m³

Charges de conception

vitesse de conception 350 km/h

Coût

coût de construction Euro 952 000 000

Chronologie

10 octobre 1995

L'accord de Madrid prévoit la construction d'une liaison ferroviaire à grande vitesse entre les deux pays par mise en concurrence pour une concession de conception, construction et exploitation.

juillet 2001

Lancement de l'appel d'offres au niveau européen.

avril 2002

Six candidats sont retenus et ont présentent une offre. La Commission intergouvernementale (CIG) franco-espagnole désigne le groupement Euroferro constitué à 50-50 par l'espagnol Dragados et le français Bouygues Construction.

avril 2003

La Commission intergouvernementale (CIG) rompe les négociations avec Euroferro (Bouygues et Dragados).

26 décembre 2003

Le ministère français des Transports annonce que la concession est confié à TP Ferro, un groupement de Eiffage (France), ACS et Dragados (Espagne).

17 février 2004

Signature du contrat à Madrid par TP Ferro. Montant du contrat: 952 millions d'euros dont 57% de subventions de la France, de l'Espagne et de l'Union Européenne.
Le groupement TP Ferro dispose de 60 mois pour acquérir les terrains, creuser les 8,4 km de double tunnel, construire les 44,4 km de plates-formes, poser les voies, la caténaire, mettre en oeuvre les équipements de signalisation et télécommunications. Enfin, six mois avant la mise en service, il procédera aux essais précédant l'homologation de la ligne.

15 novembre 2004

Début des travaux.

8 juillet 2005

Pose du premier rail en gare de Perpignan sur le site du grand pôle d'échange multimodal.

2009

Mise en service possible.

Remarques

La grande particularité de ce tronçon, c'est sa mixité. TGV roulant à 300km/h dans un premier temps, trains classiques de voyageurs et convois de fret à 100 ou 120km/h. Cette cohabitation, prévue aussi sur le futur contournement de Nîmes et de Montpellier, sera une première sur le réseau à grande vitesse français.

Longueur du tronçon à construire: 44.4 km de ligne nouvelle dont 24,6 km en France et un tunnel de 8,2km sous les Pyrénées.

Cette nouvelle ligne devrait mettre Barcelone à 5h30 de Paris en TGV.

Le coût de la ligne est divisé de la façon suivante [en millions d'euros]:

  • Tunnels: 305
  • Travaux extérieurs France: 172
  • Travaux extérieurs Espagne: 126
  • Equipements 124
  • Voies 95
  • Etudes - supervision 57
  • Homologation 48
  • Acquisitions 25 En total 952 millions d'euros.

    Cet axe, " élément clef dans la constitution de la colonne vertébrale européenne ", représente une union historique des deux réseaux lourdement handicapés jusqu 'à présent dans leurs échanges suite à l'écartement des voies. Surtout pour l'Espagne, qui voit désormais l'ouverture d'une connexion ferroviaire avec le reste de l'Europe sans rupture de charge. Complété ensuite par une ligne nouvelle jusqu'à Barcelone, en fait la continuation naturelle de celle en construction venant de Madrid, ce projet améliorera aussi le service international. Il ne faudra plus que 50 minutes pour relier Perpignan à Barcelone, au lieu de 2h45 aujourd'hui.

    L'écartement de la voie est de 1435 mm avec un entraxe entre les deux voies de 4.80 mètres. Les voies sont posées sur ballast, sauf dans le tunnel sur dalle béton. Les rails sont du type UIC 60 (60 kg par mètre) fixés sur traverses béton et système Rheda; 200 en tunnel. Dévers: 140 mm en valeur normale, voire 150 mm.

    Les trains roulant à droite en Espagne et à gauche en France, le changement de parité s'effectuera côté français, quelques kilomètres avant le tunnel, par une saut-de-mouton.

    L'alimentation électrique est de 25 kV à 50 Hz. La signalisation est ERTMS de niveau 2, avec ERTMS niveau 1 en secours et, le cas échéant, adjonction d'autres systèmes de signalisation (TVM 430, KVB, ASFA).

Intervenants

Concessionnaire
Architecture
Direction de projet
Lot 1
Construction
Lot 2
Construction
Lot 3
Construction
Lot 4
Construction

Sites Internet pertinents

Publications pertinentes

  • Informations
    sur cette fiche
  • Structure-ID
    10000133
  • Création
    16.08.2002
  • Modification
    16.05.2015