• DE
  • EN
  • FR
  • Base de données et galerie internationale d'ouvrages d'art et du génie civil

Publicité

Partager

Suivre

Faire un don

Habitations bon marché et piscine des Amiraux

Informations générales

Début des travaux: 1921
Achèvement: 1926
Etat: en service

Type de construction

Situation de l'ouvrage

Lieu: , , ,
Adresse: 13 rue des Amiraux
Coordonnées: 48° 53' 39.69" N    2° 21' 3.54" E
Montrer les coordonnées sur une carte

Informations techniques

Pour l'instant aucune donnée technique est disponible.

Chronologie

1903

Henri Sauvage et son associé Charles Sarrazin fondent la «Société anonyme de logements hygiéniques à bon marché".
Depuis plusieurs années le courant «hygiéniste» veut, pour lutter contre les épidémies et l'alcoolisme, développer la construction de logements spacieux laissant entrer la lumière et l'air.

1916

Henri Sauvage et son associé dépose un projet de logements HBM pour le terrain situé au 13 rue des Amiraux.

1922

Début de la construction. Le bâtiment comprend 78 logements.
En son centre, l'architecte voulait construire un cinéma. La commission préféra la construction d'une piscine.

1930

Inauguration de la piscine.

1983

Rénovation de la piscine par Patrick et Daniel Rubin.

1991

Inscription du bâtiment à l'Inventaire des Monuments historiques.

2005

Restauration des façades sous la direction de Gabor Mester de Paradj, architecte en chef des Monuments historiques.

Remarques

Cet immeuble est la deuxième réalisation du système de construction en gradins imaginé par Henri Sauvage à partir de 1909. Henri Sauvage et Charles Sarrazin avaient déposé un brevet en 1912 pour leur garantir l'exclusivité. Le but de ce système était d'avoir un «cône d'air et de lumière très ouvert» pour «rendre les habitations plus hygiéniques". 

Le projet connaît six versions avant d'être réalisé. Et cette réalisation n'a été possible que grâce à l'appui du conseiller municipal et sénateur Amédée Dherbécourt qui met en balance sa démission de l'Office des HBM face à l'hostilité d'architectes voyers, et en particulier de Louis Bonnier.
L'hostilité est due au fait que la construction en gradin diminue le nombre d'appartements pouvant être construit sur la parcelle. Ce projet va montrer que ce type de structure n'est pas aussi efficient qu'il paraissait a priori.

Publicité

Intervenants

Architecture
Rénovation (1983)
Architecture

Sites Internet pertinents

Publications pertinentes

  • Informations
    sur cette fiche
  • Structure-ID
    20014224
  • Création
    01.11.2004
  • Modification
    29.07.2014