• DE
  • EN
  • FR
  • Base de données et galerie internationale d'ouvrages d'art et du génie civil

Publicité

Partager

Suivre

Église Ukrainienne Saint-Vladimir-le-Grand

Informations générales

Début des travaux: 1732
Achèvement: 1792
Etat: en service

Type de construction

Fonction / utilisation: Église

Situation de l'ouvrage

Lieu: , , ,
Adresse: 49, rue des Saints-Pères
Coordonnées: 48° 51' 17.35" N    2° 19' 50.61" E
Montrer les coordonnées sur une carte

Informations techniques

Pour l'instant aucune donnée technique est disponible.

Chronologie

1613

La reine Marie de Médicis fait venir de Florence les premiers frères de Saint-Jean-de-Dieu.
Ils crèent l'hôpital de la Charité sur un terrain délimité aujourd'hui par la rue des Saints-Pères à l’ouest, le boulevard Saint-Germain au sud, la rue Saint-Benoît à l’est et la rue Jacob au nord.

1732

L'ordre des Hospitaliers de la Charité font construire une chapelle pour l'hôpital de la Charité par l'architecte Robert de Cotte.

1795

Pendant la Révolution, la chapelle est transformée en salle d'enseignement de la médecine.
La nouvelle façade est alors construite par Nicolas-Marie Clavereau.

1799

L'école de Clinique est installée dans la chapelle.

septembre 1802

Le choeur de la chapelle est occupée par l'amphithéâtre de médecine. René-Théophile-Hyacinthe Laennec [1781-1826] y suit les cours de Jean-Nicolas Corvisart [1755-1821] professeur à l'hôîtal de la Charité et médecin personnel de Napoléon 1er.

1823
- 1826

Professeur de Clinique le 18 mars 1823, Laennec y donne son enseignement jusqu’en mai 1826, époque de son départ pour son manoir de Kerlouarnec en Ploaré après que son neveu eut détectecté qu'il était atteint de tuberculose (phtisie) grâce au stéthoscope qu'il avait inventé. Il y mourut le 13 août 1826.

1850

Le reste de la chapelle devient le siège de l’Académie de Médecine.

1935

Début de la démolition de l'ancien hôpital de la Charité. Seule subsiste la chapelle, ancienne salle d'enseignement de la médecine, avec sa façade portant des faisceux de licteurs et le tympan représentant Esculape, dieu de la médecine.

1937

Création d’une Mission pour les ukrainiens catholiques.

fin 1942

La chapelle, qui n’avait plus d'occupant, fut attribuée, et reconnue, comme église Catholique de Rite Byzantin Ukrainien.

9 mai 1943

Consécration de l’église par Monseigneur Chaptal, archevêque de Paris, sous le nom de «Saint Vladimir le Grand», nom du prince Vladimir Ier le Grand, «Soleil Clair» (en ukrainien Volodymyr) [958-1015], qui s'était fait baptiser après son mariage avec la princesse Anna Porphyrogénète, sœur des empereurs byzantins et impose à la Rous’ de Kyiv (Kiev) le christianisme de rite byzantinen en 988.

22 juillet 1960

Le Saint Siège crée un Exarchat apostolique pour les Ukrainiens Gréco Catholiques de France, de Bénélux et de Suisse. Le premier Exarque devient Mgr V. Malanczuk qui se retira en 1983. L’église Saint-Vladimir-le-Grand est donc une cathédrale catholique, de rite byzantin ukrainien, siège de l'éxarque.

Publicité

Intervenants

Architecture

Sites Internet pertinents

  • Informations
    sur cette fiche
  • Structure-ID
    20040251
  • Création
    02.11.2008
  • Modification
    30.07.2014