• DE
  • EN
  • FR
  • Base de données et galerie internationale d'ouvrages d'art et du génie civil

Publicité

Partager

Suivre

Église Saint-Hilaire

Informations générales

Etat: en service

Type de construction

Fonction / utilisation: Église

Situation de l'ouvrage

Lieu: , , ,

Informations techniques

Pour l'instant aucune donnée technique est disponible.

Chronologie

1024

Hugues, fils de Dalmace 1er [vers 985-1048], seigneur de Semur, et d'Aremburge de Vergy, naît au château de Semur. Hugues devient abbé de Cluny en 1049. Il meurt en 1109.

ca. 1130

Geoffroy V de Semur, petit neveu de l'abbé Hugues commet des exactions contre le prieuré de Marcigny qui avait été fondé par Hugues en 1061. En réparation de ses méfaits Hugues lui demande de commencer la construction d'une collégiale dédicacée à saint Hilaire.

ca. 1150

Les troupes de Guillaume Ier, comte de Chalon, pillent le village de Semur-en-Brionnais. Les travaux de l'église sont interrompus.

ca. 1180

Fin de la construction du portail occidental de l'église. Au-dessus du portail occidental a été placé une tribune reproduisant celle se trouvant dans l'abbatiale Cluny III. Le tympan du portail occidental représente le Christ en gloire entouré de deux anges et des symboles des 4 évangélistes. Au-dessous, le linteau représente un épisode de la vie de saint Hilaire pendant le concile de Séleucie en 359-360 [voir: Poitiers – église Saint-Hilaire-le-Grand]: Hilaire venu combattre l'arianisme est assis par terre, entre les pères du concile assis sur des sièges élevés. À droite, l'antipape Léon, qui préside le concile, partisan des thèses d'Arius niant la divinité du Christ, rend son âme (représentée par un enfant).

1274

L'église devient une collégiale avec un chapitre de 13 chanoines.

1364

L'église est pillée par les troupes du Prince Noir.

1576

Pendant les guerres de Religion, la collégiale est incendiée. La voûte s'effondre. Elle est remplacée par un plafond en lambris.

1775

Le chapitre est supprimé.

1793
- 1796

Le culte est interdit dans l'église Saint-Hilaire.

1797

L'église est consacrée au Sacré Cœur par le curé Bonnardel.

1800

L'église est rouverte au culte sans restriction.

1851

L'église est classée Monument historique. Elle est restaurée par l'architecte Eugène Millet. La voûte de la nef est rétablie.

Remarques

Semur-en-Brionnais est le fief de la famille de Semur.
Hugues de Semur – saint Hugues – abbé de Cluny est né en 1024 dans le château situé à côté de l’église. Devenu abbé de Cluny en 1049, après la mort d’Odilon de Mercoeur, il le restera jusqu’à sa mort en 1109. Il n’a donc pas vu l’église actuelle.

Renaud de Semur, petit-neveu d’Hugues de Semur, abbé de Vézelay [1106-1138], naît dans le château. Il fait reconstruire la nef de l’abbatiale de Vézelay à partir de 1120 en s’inspirant de l’église d’Anzy-le-Duc qui était un lieu de pèlerinage proche de Semur. L’église de Semur-en-Brionnais est une des dernières églises romanes construites en Brionnais.

Publicité

Intervenants

Restauration
Architecture

Sites Internet pertinents

Publications pertinentes

  • Nicolas, Henri (2000): Eglises romanes du Brionnais. Editions La Taillanderie, Châtillon-sur-Chalaronne (France), pp. 29-34.
  • Oursel, Raymond (1979): Bourgogne romane. 7ème édition, Editions Zodiaque, Saint-Léger-Vauban (France), pp. 43.
  • Informations
    sur cette fiche
  • Structure-ID
    20013097
  • Création
    28.08.2004
  • Modification
    29.07.2014