• DE
  • EN
  • FR
  • Base de données et galerie internationale d'ouvrages d'art et du génie civil

Publicité

Partager

Suivre

Abbaye de Saint-Germain-des-Prés

Informations générales

Début des travaux: 10ème siècle
Achèvement: 11ème siècle
Etat: en service

Type de construction

Structure: Voûte en croisée d'ogives
Fonction / utilisation: Église
Style architectural: Roman
Gothique
Préroman

Situation de l'ouvrage

Lieu: , , ,
Adresse: 3, place Saint-Germain-des-Près
Coordonnées: 48° 51' 14.38" N    2° 20' 4.19" E
Montrer les coordonnées sur une carte

Informations techniques

Dimensions

nef largeur 10 m
hauteur 20 m

Chronologie

541
- 542

Campagne de Childebert 1er [fils de Clovis et de Clotilde, roi des Francs de 511 à 558] en Espagne contre les Wisigoths. Il s'empare de Pampelune, assiège Saragosse. Il ramène de son expédition des reliques de saint Vincent (diacre et martyr en 304, vénéré à Saragosse) et de la sainte Croix, une croix-reliquaire d'orfèvrerie de Tolède.
Il demande à son retour à Germain [vers 496-576], évêque de Paris de fonder une basilique pour abriter ces reliques.

552

Le roi Chidebert fonde l'église Saint-Vincent et Sainte-Croix.

558

Mort du roi Childebert et consécration de la basilique sous le nom de "Saint-Vincent et Sainte-Croix" par Germain évêque de Paris.

576

Mort de Germain qui est enterré dans la chapelle Saint-Symphorien. L'abbaye prend le nom de "Saint-Germain-des-Près".

756

Transfert du corps de saint Germain (Germain, évêque de Paris qui a construit l'église) de la chapelle dans l'église en présence de Pépin le Bref [vers 715-maire du Palais en 741-roi des Francs en 751 fondateur de la dynastie carolingienne-768] et de son fils Charles, le futur Charlemagne [742 ou 747-roi des Francs en 768-roi des Lombards en 774-empereur d'Occident en 800-814].

845

Les Vikings font le siège de Paris. Ils incendient la basilique après avoir arraché les charpentes pour réparer leurs bateaux. Les moines s'exilent à Coulainville dans la Brie.
Après leur départ l'église est d'abord restaurée.

856

Les Vikings remontent la Seine et attaquent Paris. Les moines de Saint-Germain-des-Près se réfugient à Combs-la-Ville.

858

Aurèle et Nathalie de Cordoue sont à Saint-Germain-des-Près.

3 avril 858

Vendredi Saint, deux bandes normandes partent de Jeufosse à cheval en se dirigeant, l'une vers l'abbaye de Saint-Denis, l'autre vers l'abbaye de Saint-Germain-des-Près, pour y capturer leurs abbés et demander une rançon pour les abbés. Le raid sur Saint-Germain-des-Près rate.

859

Les moines de Saint-Germain-des-Près se réfugient à Nogent-sur-Seine.

860

Le roi Charles le Chauve tente d'acheter les services du chef viking Weland venu du Danemark en 859 et installé dans la vallée de la Somme pour chasser les Vikings installés sur l'île d'Oissel dans la vallée de la Seine.
Lorsque les Vikings d'Oissel apprennent les termes du marché passé entre Charles le Chauve et Weland, il paient à ce dernier une rançon de 6 000 livres d'argent pour qu'il les laisse fuir.

861

Pillage par les Vikings de l'abbaye de Saint-Germain-des-Près. Les moines se réfugient à Nogent-l'Artaud.

862

Pour assurer la défense de Paris et de la vallée de la Seine, le roi Charles le Chauve commence la construction du pont de Pîtres: un pont en bois barre la Seine et deux grands forts en bois sur les rives.
Les travaux avancent lentement. En 865 les Vikings occupent le pont inachevé. Le dispositif de protection est terminé en 870. En 876, une flotte Viking tente sans succès de franchir le barrage.

ca. 1 juin 862

«Vers le 1er juin, Charles ordonna à tous les chefs de réunir hommes et charettes en un lieu nommé Pîtres, là où l'Andelle et l'Eure se jettent dans la Seine et il interdit l'accès de ce fleuve à la navigation. Il fit cela à cause des Normands.» - Annales de Saint-Bertin.

866

L'armée de Charles le Chauve refuse de combattre les Vikings. Le roi doit alors payer une rançon - le danegeld - de 4 000 livres pour qu'ils quittent la vallée de la Seine.
Au même moment la «Grande Armée danoise» attaque l'Angleterre où ils fondent le royaume d'York. Les Vikings du Danemark vont diminuer leurs attaques en Francie occidentale.

16 juin 877

Capitulaire de Quierzy-sur-Oise (Aisne): le pape demande l'aide de l'armée de Charles II le Chauve. Il réunit une assemblée à Quierzy. Pour obtenir l'accord des comtes qui sont peu intéressés par ce déplacement de l'armée franque, Charles II le Chauve leur accorde l'hérédité provisoire des titres et des bénéfices. C'est le début de la féodalité. Les pouvoirs des comtes et des vassaux sont augmentés face à ceux du roi. La défense des territoires va alors s'organiser localement.
Charles II le Chauve meurt le 6 octobre 877 à Arvieux, au pied du Mont Cenis, sur le chemin du retour.
Son fils Louis II le Bègue [846-roi en 877-879] lui succède.
Puis Louis III, Louis III [vers 863-roi en 879-882] et Carloman [roi en 879-884] succèdent à leur père.
L'empereur Charle III le Gros [839-empereur d'Occident en 881-roi de germanie en 882-roi de France en 884- déposé en 887-888], fils cadet de Louis le Germanique devient roi de France et rétablit en théorie l'unité de l'Empire. Mais sa faiblesse face aux Normands va entraîner sa déposition comme roi de Germanie en novembre 887 au profils de son cousin, le margrave Arnoul de Carinthie. En France, seule sa mort le 13 janvier 888 lui évite le même sort.

885
- 886

Les Vikings conduits par Sigfred remontent la Seine. Ils se présentent devant Paris où deux ponts fortifiés les empêchent d'aller plus loin. Ils négocient le passage de Paris mais le comte de Paris Eudes (fils de Robert le Fort, le fondateur de la dynastie des Robertiens et mort en 866) et l'évêque Josselin s'y opposent. Début du siège de Paris dont le récit est fait par Abbon, un moine de Saint-Germain-des-Près.
L'abbaye de Saint-Germain-des-Près est détruite.
Charles III le Gros réunit une armée et marche sur Paris.
Au lieu de combattre le Vikings, il choisit de traiter avec Sigfred en lui laissant le libre passage de la Seine à Paris. Les Vikings pillent alors les territoires le long de la Marne et de la Seine supérieure.

888

Eudes réunit une armée contre les Vikings et les bat à Montfaucon.

29 février 888

Eudes [vers 860-roi de France en 888-898], comte de Paris et duc des Francs, qui venait d'organiser une défense efficace de Paris contre les Vikings, est élu roi de France après la mort de Charles III le Gros.

889

Eudes paie un danegeld aux Vikings pour qu'ils quittent la vallée de la Seine.

892

L'organisation la défense su royaume par des forts et la famine de 891-892 vont convaicre les Normands de regagner l'Angleterre. La période des grands raids vikings se termine.

911

Les Vikings qui n'ont pas ragagné l'Angleterre s'installent dans la basse vallée de la Seine.
Un dernier grand raid des Vikings contre Chartres est un échec. Leur chef Rollon est fait comte de Rouen par le roi Charles III le Simple [879-roi en 898-déposé par Hugues le Grand en 923-929]et le comte de Paris Robert (frère d'Eudes) au traité de Saint-Clair-sur-Epte.
En échange il doit se faire baptiser, prêter serment de fidélité au roi et assurer la protection de son fief contre les Vikings.

990
- 1014

L'abbé Morard dirige l'abbaye. Il entreprend la construction du clocher-porche occidental qui est terminé avant sa mort sauf la partie supérieure.

11ème siècle

Réalisation de la nef à 3 vaisseaux et 5 travées, d'un large transept et de la première travée du chœur encadrée de 2 hautes tours. La nef est couverte d'une charpente pour le vaisseau central et voûtes d'arêtes pour les bas-côtés.

1025
- 1030

Guillaume de Volpiano est appelé par le roi Robert le Pieux pour réformer le monastère. Il fait construire la nef à 3 vaisseaux et 5 travées, un large transept et la première travée du chœur encadrée de 2 hautes tours. La nef est couverte d'une charpente pour le vaisseau central et voûtes d'arêtes pour les bas-côtés.

1144

Début de la construction du chœur. Certaines colonnes de marbre du triforium proviennent de la basilique mérovingienne.
Le déambulatoire ouvre sur 9 chapelles. Les arcs-boutants du chœur sont les plus anciens conservés. Des vitraux du XIIIème siècle provenant de la chapelle de la Vierge détruite à la Révolution se trouvent dans la chapelle Sainte-Geneviève.

1145
- 1155

L'abbé Hugues de Saint-Denis fait construire le choeur.

1163

Dédicace par le pape Alexandre III.

17ème siècle

Construction du porche formant abri devant le clocher-porche.
Construction de la voûte du vaisseau centrale en prenant modèle sur celle du chœur

1644
- 1646

L'architecte Christophe Gamard ajoute les voûtes d'ogives, les chapiteaux hauts du vaisseau central et le portail Sainte-Marguerite.

1821

Les tours de part et d'autre du chœur attaquées par le salpêtre sont arasées.

1842
- 1848

Réalisation par Hippolyte Flandrin d'une suite de peintures.

19ème siècle

La chapelle d'axe du déambulatoire est reconstruite.

Publicité

Intervenants

Architecture

Sites Internet pertinents

Publications pertinentes

Autres publications...
  • Informations
    sur cette fiche
  • Structure-ID
    20003208
  • Création
    10.03.2002
  • Modification
    29.07.2014