• DE
  • EN
  • FR
  • Base de données et galerie internationale d'ouvrages d'art et du génie civil

Publicité

Partager

Suivre

Couvent des Jacobins

Informations générales

Début des travaux: 1229
Achèvement: 1350
Etat: en service

Type de construction

Structure: Voûte en croisée d'ogives
Fonction / utilisation: Église
Matériau: Structure en maçonnerie
Style architectural: Gothique méridional

Situation de l'ouvrage

Lieu: , , ,
Coordonnées: 43° 36' 12.57" N    1° 26' 25.01" E
Montrer les coordonnées sur une carte

Informations techniques

Matériaux

structure du bâtiment brique

Chronologie

12 septembre 1213

Bataille de Muret au sud de Toulouse. Simon de Montfort et les chevaliers du Nord de la France sont partis en croisade contre les cathares protégés par Raimond VI (1195-1222), comte de Toulouse. Dans cette bataille il est allié à son beau-frère et suzerain Pierre II (1196-1213), roi d'Aragon.
Deux ans plus tôt, le 17 avril 1211, le Pape Innocent III (1198-1216) avait exposé en proie les terres du comte de Toulouse.
La croisade contre les cathares avait commencé à la suite de l'assassinat du légat du pape, Pierre de Castelnau, le 15 janvier 1208 par un écuyer du comte de Toulouse. Il venait d'excommunier le comte de Toulouse à cause de son refus de combattre l'hérésie cathare sur ses terres.
Pierre II venait de remporter le 16 juillet 1212 la bataille de Las l'emplacement de Tolosa contre les Musulmans. Pierre II est tué au début des combats. Les troupes de Raimond VI sont massacrées. Raimond VI doit s'enfuir en Angleterre. Ainsi prend fin le rêve d'un royaume méditerranéen comprenant la Provence, le Gévaudan, le comté de Toulouse, le comté de Barcelone et l'Aragon. Le 27 juillet 1214, le roi de France, Philippe II Auguste (1180-1223) avait remporté la bataille de Bouvines contre l'empereur Otto du Saint Empire romain Germanique, le comte Ferrand de Flandre et le comte Renaud de Boulogne. Le 2 juillet 1214 il avait battu à La Roche-aux-Moines le roi d'Angleterre, Jean sans Terre.
Le 14 décembre 1215, au cours du concile de Latran IV, le Pape déchoit de ses titres Raimond VI au profit de Simon de Montfort qui rend alors hommage au roi de France Philippe II Auguste pour ses nouvelles possessions.

avril 1215

Saint Dominique (Dominique ou Domingo de Guzman ou de Caleruega né vers 1170 en Castille – mort en 1221) crée à Toulouse l'ordre des Frères Prêcheurs pour lutter contre l'hérésie cathare.

mai 1216

Installation du premier couvent dominicain à Toulouse. Il est la première université de Toulouse. Il adopte pour l'ordre la règle de Saint-Augustin.

13 septembre 1217

Raimond VI et son fils, le futur Raimond VII, entrent dans Toulouse à la faveur d'un épais brouillard. La population de Toulouse massacre alors la garnison française. Simon de Montfort commence peu après le siège de Toulouse.

25 juin 1218

Simon de Montfort est tué au cours d'un combat devant Toulouse. Le siège est levé. Raimond VI regagne progressivement ses terres.

8 novembre 1226

Louis VIII, fils de Philippe II Auguste meurt au cours d'une expédition contre le comte de Toulouse Raimond VII.

12 avril 1229

Traité de Meaux, près de Paris. Le comte Raimond VII met ses terres du comté de Toulouse à disposition du roi Louis IX (saint Louis) et donne à l'église le marquisat de Provence ayant pour capitale Avignon.

1230
- 1234

Début de la construction de l'église et du couvent . La première église est rectangulaire et couverte d'une charpente:

  • longueur: 46 m
  • largeur totale: 25 m
  • hauteur: 13,40 m
subdivisée en 2 vaisseaux d'inégale largeur:
  • au nord, destiné au couvent, largeur: 9 m
  • au sud, destiné aux fidèles, largeur: 11 m
La première pierre est posée par l'évêque Foulques (1206-1231).

20 avril 1233

Le Pape Grégoire IX crée l'Inquisition et la confie à l'ordre des Frères Prêcheurs.

mai 1242

Dernière grande révolte contre les français. Un groupe de cavaliers du midi assassinent 11 inquisiteurs dont Guillaume Arnaud à Avignonnet près de Castelnaudary au sud de Toulouse.
Raimond VII apporte son appui au roi d'Angleterre, Henri III, et au comte le la Marche contre le roi de France. Ils seront battus à Taillebourg puis à Saintes. 30 octobre 1242, traité de Lorris entre le roi de France Louis IX (saint Louis) et le comte de Toulouse, Raimond VII, renouvelant le traité de Meaux.
Raimond VII donne en mariage sa fille unique et héritière, Jeanne, à Alphonse de Poitiers, frère du roi de France.

16 mars 1244

200 cathares sont brûlés vifs devant le château de Monségur.

1245
- 1252

Agrandissement de l'église vers l'est: construction de 2 travées de la nef et du chevet.

1275
- 1292

Modification du chevet: augmentation de la hauteur du chevet qui est alors voûté.

1292

Fin de la construction du clocher qui reçoit la cloche de l'université dominicaine.

1299
- 1301

Construction de la salle capitulaire.

14ème siècle

Mise en place des vitraux des 2 roses de la façade.

1303

Construction du grand réfectoire. Il est réalisé sous la direction du prieur frère Loup (1301-1304).

1306
- 1310

Construction du cloître.

1325

Décision d'harmoniser la nef de l'église avec le chevet. Reconstruction de la double nef.

1337
- 1341

Construction de la chapelle s'emparent par le frère Dominique Grima, évêque de Pamiers (1326-1347) pour servir de chapelle funéraire.

1340

Fin de la construction de l' " église mère " de l'ordre des Frères Prêcheurs.

1369

Les reliques de saint Thomas d'Aquin (mort en 1274) sont recueillies par l'église.

1628

Reconstruction d'un mausolée pour les reliques de saint Thomas d'Aquin.

1770

Les jacobins murent la façade de l'église pour construire un bâtiment.

11 juin 1791

Au départ des jacobins du couvent, les reliques de saint Thomas d'Aquin sont déposées dans la crypte de la basilique de Saint-Sernin.

1795

Démolition de la flèche du clocher.

après 1805

Le couvent sert de quartier d'artillerie. L'église sert d'écurie. Puis elle est intégrée au lycée Pierre-de-Fermat.

1810

Sous l'Empire, le couvent est attribué à la ville de Toulouse.

ca. 1830

Démolition des galeries Sud et Est du cloître.

1845

Visite de Mérimée. Il voit 500 chevaux dans l'église mais constate qu'elle est encore en bon état.

1865

Le ministère de guerre consent à quitter les bâtiments.

1920

Début de la restauration du couvent.

1923

Pose des vitraux de l'église.

1939
- 1948

La restauration est dirigée par l'architecte Pillet. Pose de nouvelles verrières du maître verrier Max Ingrand.

1950

Début de la restauration des chapelles latérales.

ca. 1960

Désignation comme architecte de Sylvain Stym-Popper. Construction de nouveaux bâtiments pour le lycée Fermat permettant de libérer le cloître, et les bâtiments qui masquaient la façade de l'église.

1962

Réouverture des fenêtres de l'église.

1964

Dégagement de la façade occidentale de l'église.

1965
- 1967

Nettoyage des peintures de l'église.

1972

Fin de la restauration du portail occidental de l'église.

1974

Fin des travaux de restauration de l'église, du cloître et des bâtiments conventuels.

22 octobre 1974

Dédicace de l'église des Jacobins à saint Thomas d'Aquin. Les reliques de saint Thomas d'Aquin reprennent leur place dans l'église.

Remarques

Le couvent comprend :

  •  l'église :
    • hauteur des voûtes : 28 m
    • hauteur des colonnes centrales : 22 m
  •  le cloître,
  •  la salle capitulaire,
  •  la chapelle Saint-Antonin,
  •  le grand réfectoire :
    • longueur : 60 m
    • largeur : 12 m
    • hauteur : 17 m

Publicité

Intervenants

Pour l'instant aucune information est disponible à propos des participants (personnes ou entreprises) dans ce projet.

Sites Internet pertinents

Publications pertinentes

  • Informations
    sur cette fiche
  • Structure-ID
    20009744
  • Création
    31.07.2003
  • Modification
    09.07.2016