• DE
  • EN
  • FR
  • Base de données et galerie internationale d'ouvrages d'art et du génie civil

Publicité

Partager

Suivre

Couvent des Augustins

Informations générales

Autre nom(s): Musée des Augustins
Etat: en service

Type de construction

Fonction / utilisation: usage d'origine:
Monastère
usage actuel:
Musée
Style architectural: Gothique
Matériau: Structure en maçonnerie

Situation de l'ouvrage

Lieu: , , ,
Coordonnées: 43° 36' 3.42" N    1° 26' 46.72" E
Montrer les coordonnées sur une carte

Informations techniques

Dimensions

surface du cloître 321 m²

Chronologie

janvier 1309

Les ermites de Saint-Augustin étaient établis dans un faubourg de Matabiau, à proximité des fossés de la ville, dans un lieu exigu et insalubre.
Au cours d'un passage du pape Clément V à l'abbaye de Bonnefont, les ermites lui demandent l'autorisation d'acheter des terrains à l'intérieur de Toulouse pour y construire un monastère.

28 octobre 1310

Le pape donne son autorisation qui fait l'objet d'un acte notarié sous le patronage de l'évêque de Toulouse, d'art de Pressac.
Cependant, le prévôt et le chapitre de la cathédrale de Toulouse font un procès aux ermites arguant de la propriété de trois maisons sises sur les terrains acquis.

à partir de 1311

Construction du chevet de l'église Jean de Lobres, maître d'œuvre de la cathédrale Saint-Etienne, participe à sa construction.

1317

Modification du plan de l'église pour en faire une église à nef unique avec un chevet à 3 chapelles.

mai 1327

Accord entre les Augustins et le chapitre: ils s'engagent à payer 3 500 livres tournois et à verser chaque année 2 florins d'or.
A la fin du procès, les Augustins débutent la construction de la totalité de l'église et des différents bâtiments entourant le futur cloître.

1341

La galerie orientale du cloître située à côté de la salle capitulaire est couverte.
Le prieur Guillaume de Crémone réunit dans le couvent un chapitre général de l'ordre

avant 1341

Construction de la chapelle Notre-Dame-de-Pitié au centre de la galerie orientale sur le modèle de l'église des Jacobins grâce à un don de l'évêque d'art de Pressac..

1365
- 1378

Le gouverneur du Languedoc, louis d'Anjou, s'approprie la chapelle Notre-Dame-de-Pitié.
Les ermites construisent une nouvelle salle capitulaire au sud contre la galerie orientale du cloître.

1396

Le pierrier Jean nécessaires achève la construction des trois galeries – Sud, Ouest et Nord – du cloître en harmonie avec la galerie orientale. Il prenait probablement la suite de son oncle Jacques nécessaires qui fut probablement l'auteur de la galerie orientale.
Plusieurs chapelles sont construites, en particulier la chapelle de la Conception de la Vierge.

1463

Grand incendie de Toulouse qui détruit les trois quarts de la ville et une grande partie du monastère.

1487

Le pape Innocent VIII accorde des indulgences à ceux qui apporteraient leur concours à la reconstruction du couvent.

1495

Les travaux de couverture de l'église sont attribués aux maçons Martin Pujol et Pierre d'Arroye.

30 juin 1504

Nouvelle consécration de l'église

1518

Il y a 140 ermites dans le couvent.

1542

Pillage systématique de la bibliothèque, des archives et du linge. Les pillards sont excommuniés.

14 septembre 1550

La foudre s'abat sur le clocher. La flèche et les étages supérieurs sont détruits. Le coût des dégâts est estimé à 5 000 livres. La reconstruction ne fut pas faite.

1565

Le roi Charles IX réunit une session des états du Languedoc dans le grand réfectoire du couvent

1626

Construction du petit cloître devant la façade occidentale de l'église

1649

Il y a 60 ermites dans le couvent.

1680

Il y a 31 ermites dans le couvent.

2 novembre 1789

Par décret le couvent devient bien national.

1790

Banquet en l'honneur des députés de la Haute-Garonne devant assister à la Fête de la Fédération à Paris.

1791

Les ermites quittent le couvent. Le grand réfectoire est transformé en écurie.

19 décembre 1793

Décret du Conseil du département créant le Muséum provisoire du Midi de la République. Il était prévu à l'origine au couvent des Cordeliers.

27 août 1795

Création du Muséum provisoire du Midi de la République dans les bâtiments du couvent des Augustins.

31 août 1801

Décret Chaptal donnant la liste de 15 musées devant recevoir des œuvres d'art

1 septembre 1801

Décret obligeant les villes destinataires des œuvres d'art d'aménager à leurs frais des galeries pour les recevoir.

ca. 1804

Installation de l'école des Arts dans le petit cloître.

1805
- 1828

Toutes les chapelles de l'aile orientale sont détruites sauf la chapelle Saint-Gabriel qui sert de latrines à l'école des Arts.

1823

Sur proposition de l'architecte Virebent, les murs des salles capitulaires et de la chapelle Notre-Dame-de-Pitié sont percés pour faire une galerie unique.

1831

La ville de Toulouse demande à l'architecte Urbain Vitry de créer un «Temple des Arts» à l'intérieur de l'église A la voûte gothique il suspend une voûte en plein cintre «à la Philibert Delorme».

1832

Le comte de Montalembert visite le chantier de restauration dirigé par l'architecte Urbain Vitry. Il qualifie Toulouse de «capitale du vandalisme».

1868

Démolition du grand réfectoire lors du percement de la rue d'Alsace.

1873

Le maire de Toulouse demande à Viollet-le-Duc d'achever les travaux de restauration du musée.

1893
- 1901

Construction de l'aile consacrée à la sculpture romane par l'architecte Denis Darcy sur les plans de Viollet-le-Duc.

1895

L'école des Arts quitte le couvent des Augustins pour s'installer dans l'ancienne manufacture des Tabacs à côté de l'église Notre-Dame de la Daurade.

1975

Restauration et réaménagement du musée sous la direction de l'architecte Yves Boiret.

Publicité

Intervenants

Architecture

Sites Internet pertinents

Aucun lien pertinent n'a été répertorié pour l'instant.

  • Informations
    sur cette fiche
  • Structure-ID
    20009797
  • Création
    04.08.2003
  • Modification
    09.07.2016