• de
  • en
  • fr
  • Base de données internationale du patrimoine du génie civil

Château de Blois

Informations générales

Type de construction

Fonction / utilisation: Château

Situation de l'ouvrage

Lieu: , , ,
Coordonnées: 47° 35' 7.80" N    1° 19' 51.60" E

Informations techniques

Pour l'instant aucune donnée technique est disponible.

Chronologie

9ème siècle

Première mention d'un château sur le site actuel.

903

Un texte qualifie ce château de " vieux château ".

10ème siècle

Thibaud Ier (vers 940 - vers 975), surnommé Thibaud le Tricheur, comte de Blois, Tours et Chartres, fait faire d'importants travaux dans son château.

avant 1032

Le petit-fils de Thibaud Ier, Eudes II, acquiert le comté de Champagne.

11ème siècle

Un comte de Blois épouse la fille de Guillaume le Conquérant. Leur fils Etienne devient roi d'Angleterre.

1080

Un texte indique qu'il existe une tour et un palais.

1102

Mort comte Etienne pendant une croisade en Terre Sainte. Avant son départ il fait construire une enceinte distincte de celle du château.

12ème siècle

Construction de la collégiale Saint-Sauveur dans l'avant-cour du château, église paroissiale du château.

ca. 1220

Construction de la grande salle appelée salle des États Généraux. Elle a été probablement construite par le dernier descendant de Thibaud le tricheur, Thibaud VI, mort en 1218.
Par mariage, le comté de Blois entre dans la famille des Châtillon, comtes de Saint-Pol.

fin du 13ème siècle Et début du 14ème siècle

Construction de l'enceinte du château de 650 m de longueur dont subsistent des vertiges. Le château comprenait à cette époque la surface du château actuel et la place qui le précède.

1391

Le dernier des comtes de Blois et de Champagne, Guy de Châtillon, vend tous ses biens à Louis Ier d'Orléans (mort en 1407 assassiné sur ordre du duc de Bourgogne Jean sans Peur) et frère du roi Charles VI.

1498

Le comte de Blois, Louis II d'Orléans, fils du poète Charles d'Orléans et petit-fils de Louis Ier d'Orléans, devient roi de France sous le nom de Louis XII (1498-1515) à la mort accidentelle de son cousin Charles VIII (le 7 avril 1498 à Amboise). Début de la reconstruction du château. Sur les trois ailes construites, il ne subsiste plus que l'aile Louis-XII prolongée d'une courte aile en retour. Les fortifications ne sont plus entretenues et la grosse tour se trouvant dans la cour est démolie. Les travaux sont sous la responsabilité de François de Ponbriant, commissaire aux bâtiments, de Simonet d'Orléans, contrôleur des bâtiments.
L'aile Louis-XII a été probablement construite par le maître maçon Colin Biart.

19 novembre 1508

Consécration de la chapelle Saint-Calais et construction l'aile en retour au Sud dite aile Charles-d'Orléans contre la chapelle.
Modernisation du bâtiment appelé Perche aux Bretons situé à l'ouest du château

1515
- 1516

A la mort de Louis XII, François, comte d'Angoulême et duc de Valois succède à son cousin et devient roi sous le nom de François Ier (1515-1547). Il commence la construction de l'aile dite François Ier
Réunion des deux corps de bâtiments qui existaient contre l'enceinte Nord du château. Puis reconstruction du corps le plus à l'est dont les bois du comble ont été coupés en 1515.
L'architecte de cette aile n'est pas connu mais François Ier était connu pour sa passion pour l'architecture. Jacques Androuët du Cerceau le déclarait "merveilleusement adonné après les bastiments".
Des sommes importantes ont été consacrées à la construction de l'aile de 1515 à 1518.
L'influence italienne sur l'architecture des façades a fait citer comme inspirateur possible Dominique de Cortone (dit le Boccador) qui a habité à Blois de 1512 à 1530. D'autres citent la reprise du plan d'une maquette de palais italien offerte à Charles VIII par Giuliano da Sangallo.
Les défauts dans la réalisation du principe de la travée rythmique de l'architecture italienne font penser que la maîtrise d'œuvre de l'aile a été confiée à des Français, en particulier à Jacques Soudreau qui a été maître maçon sur ce chantier de 1516 à 1518 avant de devenir de 1519 à 1521 maître des ouvrages du comté de Blois et chargé de la maçonnerie du château de Chambord.

1516
- 1519

Reconstruction du corps le plus à l'ouest dont les bois du comble ont été coupés entre décembre 1516 à janvier 1517. La séparation des deux corps de bâtiment se remarque dans la différence de traitement des pilastres entre les deux étages.
Au cours des travaux, pour permettre des ouvertures sur la campagne, il est décidé de doubler le bâtiment en épaisseur en construisant une nouvelle suite d'appartements devant l'ancienne enceinte qui a été conservée à mi-épaisseur de l'aile. La façade des Loges, comme l'aile côté cour, a été construite en deux campagnes successives correspondant aux bâtiments de la partie située à l'intérieur de l'enceinte.

avant 1524

Construction de l'escalier à vis au milieu de la façade côté cour (avant les destructions faites pour la construction de l'aile Gaston-d'Orléans).

avant 1560

Construction d'une galerie à arcades contre le rez-de-chaussée de l'aile François Ier sur la cour à l'ouest de l'escalier.

1576

Première réunion des États Généraux à Blois.

1588

Seconde réunion des États Généraux à la demande du duc Henri de Guise, chef de la Ligue, appuyé par le roi d'Espagne, qui compte obtenir d'eux la déchéance du roi.

23 décembre 1588

Assassinat dans la chambre du roi du duc de Guise, chef de la Ligue Catholique, et le lendemain de son frère le cardinal de Lorraine, sur ordre du roi Henri III.

25 juin 1598
- 1602

Henri IV charge le surintendant des bâtiments de Blois, Arnaud de Saumery, de construire une galerie de 200 m de long au fond du jardin aménagé par Louis XII.

1617
- 1619

Travaux de confortement du logis situé à l'ouest du château où logèrent Louis XIII, Anne d'Autriche et Marie de Médicis.
Une nouvelle terrasse est établie à 10 m en avant de l'ancien rempart terminée par un très haut parapet et flanquée de bastions abritant des casemates. Marie de Médicis fait construire par son architecte Salomon de Brosse un pavillon à une extrémité du bâtiment de la Perche aux Bretons. Il n'en reste qu'une pierre de fondation.

1626

Gaston d'Orléans, frère du roi Louis XIII (1610-1643), reçoit en apanage le duché d'Orléans et le comté de Blois.

1634

Gaston d'Orléans vient habiter à Blois. Il s'adresse à François Mansart pour la reconstruction de la totalité du château.
Cette reconstruction nécessite la démolition du bâtiment de la Perche aux Bretons, d'une partie de l'aile François Ier, de la nef de la chapelle Saint-Calais et du pavillon de Marie de Médicis.

4 janvier 1635

Le devis est approuvé. Début de la construction de l'aile Gaston-d'Orléans.

septembre 1636

Début de la couverture de l'aile.
Le décor sculpté de la façade a été attribué à Simon Guillain (1581-1658).

février 1637

Le grand projet semble abandonné car on se préoccupe des raccords avec l'aile François Ier.

novembre 1638

Le chantier de l'aile Gaston-d'Orléans est définitivement abandonné.
Il semble que la naissance du dauphin, futur Louis XIV, en septembre 1638, et qui ne faisait plus de Gaston d'Orléans l'héritier de la couronne, a poussé les entrepreneurs, auxquels il devait des sommes considérables, à arrêter les travaux.
A cette date l'aile n'avait ni planchers, ni d'escalier et un pavillon n'était pas couvert. Dans la cage d'escalier d'honneur, seule la double voûte est construite ainsi que le décor sculpté attribué à Simon Guillain aidé de Michel Anguier.

1652
- 1653

Retour de Gaston d'Orléans à Blois (mort à Blois en 1660).
On ne sait pas si le projet de reconstruction de tout le château date de 1635 ou de 1652.

1766

La galerie construite pour Henri IV est détruite.

1788

Le château devient une caserne.

1793

Démolition de la collégiale Saint-Sauveur.

10 août 1810

Le château est cédé à la ville de Blois mais, faute de moyens, l'armée y établit des casernements.

1834

La moitié Sud de l'aile Charles-d'Orléans est démolie pour établir des cuisines militaires.

20 juillet 1844

Prosper Mérimée obtient la décision de remettre en état l'aile François Ier.

1845
- 1848

Félix Duban entreprend la restauration de l'aile François Ier avec Jules de La Morandière comme inspecteur des travaux.

1857

Reconstitution du portail du château et de la statue équestre de Louis XII par Seurre.

1861
- 1866

Le départ des militaires du château permet la restauration de l'aile Louis XII. La salle des Etats-Généraux est repeinte sous la direction de Félix Duban.

1870
- 1879

La restauration du château est confiée à Jules Potier de La Morandière.

1932

Construction de l'escalier de l'aile Gaston-d'Orléans à l'imitation de celui du château de Maisons.

août 1944

Le château est touché par les bombardements.

à partir de 1977

Restauration des façades sous la direction de l'architecte Patrick Ponsot.

Intervenants

Architecture
Eclairage (-2002)
Conception lumière

Sites Internet pertinents

Publications pertinentes

  • Informations
    sur cette fiche
  • Structure-ID
    20009749
  • Création
    31.07.2003
  • Modification
    18.10.2015