• DE
  • EN
  • FR
  • Base de données et galerie internationale d'ouvrages d'art et du génie civil

Publicité

Partager

Suivre

Cathédrale Saint-Jean de Besançon

Informations générales

Début des travaux: 12ème siècle
Achèvement: 13ème siècle
Etat: en service

Type de construction

Structure: Voûte en croisée d'ogives
Fonction / utilisation: Cathédrale
Style architectural: Gothique
Matériau: Structure en maçonnerie

Situation de l'ouvrage

Lieu: , , ,
Coordonnées: 47° 14' 1.00" N    6° 1' 49.00" E
Montrer les coordonnées sur une carte

Informations techniques

Pour l'instant aucune donnée technique est disponible.

Chronologie

10 juin 212

Martyr des deux prêtres, saint Ferjeux et son frère saint Ferréol, envoyés par l'évêque de Lyon saint Irénée [vers 130-évêque de Lyon en 177-202] - disciple de saint Polycarpe de Smyrne, lui-même disciple de l'apôtre Jean - pour fonder l'église de Besançon.

ca. 320

Hilaire - saint Hilaire - est évêque de Besançon.

326

Hélène [vers 249-329] - sainte Hélène - épouse répudiée en 293 de l'empereur Constance Chlore [vers 250-César de 293 à 305-empereur en 305-306], mère du premier empereur chrétien Constantin Ier [272-empereur en 306-337] part en Palestine pour y fonder des églises et rechercher les reliques du Christ.
En 135, l'empereur Hadrien avait fait remblayer et niveler le rocher du Golgotha. Cela aurait protégé le Saint Sépulcre et le puits dans lequel aurait été jeté les trois croix.

à partir de 326

L'évêque saint Hilaire construit une première église «au pied du mont» qui sert de fort à la ville, dans le castrum, «auprès du baptistère".
L'empératrice saint Hélène envoie à l'évêque des marbres pour orner la nouvelle église et des reliques: un morceau du vêtement et une pierre de la lapidation de saint Etienne.
Saint Hilaire consacre sa nouvelle église à saint Etienne.

après 355

A la suite des destructions provoquées par les invasions des Barbares, l'église est remise en état. Elle est alors consacrée à saint Jean l'Evangéliste et à saint Etienne.

début du 5ème siècle

Construction d'une nouvelle cathédrale, Saint-Etienne «sur le mont".
L'ancienne église construite par saint Hilaire perd alors son double vocable.

443

Aetius installe les Burgondes, qui ont été battus par Aetius et les Huns [voir légende des Nibelungen], en Sapaudia - la Suisse romande actuelle et le sud du Jura français - avec Genève comme capitale.

445 ou 446

L'église Saint-Etienne «sur le mont» s'enrichit de deux os du bras de saint Etienne.
Besançon va garder ses deux cathédrales jusqu'au 17ème siècle.

451

Les Huns pillent Besançon, Luxeuil et d'autres villes de la Comté après avoir été battus aux Champs catalauniques.

485

Les Burgondes annexent Besançon.

523

Les rois francs Clotaire Ier, Childeber Ier et Clodomir partent en guerre contre le roi burgonde Sigismond. Battu, Sigismond - saint Sigismond - doit s'enfuir.
En 524, Sigismond est fait prisonnier par le roi Clodomir qui le tue près d'Orléans en le précipitant dans un puits avec sa femme et ses enfants.

524

Le roi burgonde Godomar III [roi de 524 à 534], frère de Sigismond, bat les Francs à la bataille de Vézeronce où le roi Clodomir est tué.
Godomar est battu en 532 à la bataille d'Autun par les rois francs Clotaire Ier et Childebert Ier.
La Burgondie reste cependant indépendante grâce à l'appui du fils aîné de Clovis, Thierry Ier [vers 485-roi en 511-534].

entre 626 et 658

Saint Donat, fils du duc de Haute-Bourgogne Vendelène et de son épouse Flavia, élevé au monastère de Luxeuil après le départ de saint Colomban, est évêque de Besançon. Il y construit l'abbaye Saint-Paul et relève de ses ruines l'abbaye de Romainmôtier en 636.

entre 660 et 670

L'évêque Miget (ou Miguet) contruit un cloître près de la cathédrale Saint-Jean.

9ème siècle

Il existe, derrière la Porte Noire gallo-romaine, un quartier capitulaire et une basilique carolingienne.

1031

Hugues de Salins [mort en 1066], représentant une des plus illustres de la Comté, devient archevêque de Besançon. Hugues de Salins est chapelain du roi de Bourgogne Rodolphe III le Pieux [993-1032].

1032

Mort de Rodolphe III sans héritier. Le royaume de Bourgogne-Provence est annexé par Conrad II le Salique [vers 990-roi de Germanie en 1024-empereur en 1024-1039]. Le royaume est alors intégré à l'Empire romain. Il passe ensuite à son neveu qui devient empereur d'Occident sous le nom d'Henri III [1017-1056] en 1039.

1039

Hugues de Salins est homme de confiance d'Henri III.

1042

Henri III accorde une certaine autonomie à la Comté en lui octroyant une chancellerie particulière qu'il confie à Hugues de Salins.
Besançon devient ville impériale rattachée à l'empereur.

1050

Hugues de Salins entreprend la reconstruction de la cathédrale Saint-Etienne sur la citadelle.

1061

Hugues de Salins fait construire la cathédrale Saint-Jean.

1127
- 1161

Reconstruction de la cathédrale en changeant son orientation pour pouvoir l'allonger sans couper la voie montant jusqu'à la citadelle.
La cathédrale reprend le plan de la basilique carolingienne avec deux absides opposées.

5 mai 1148

Consécration de la nouvelle cathédrale par le pape Eugène III [pape en 1145-1153] bien que sa construction ne soit pas terminée.
La cathédrale actuelle conserve de ce bâtiment la nef, les bas-côtés et l'étage inférieur du chœur occidental.

1212

Un incendie détruit les charpentes.
La nef et les bas-côtés sont alors voûtés. La partie supérieure de l'abside principale est refaite.
Un nouveau clocher est reconstruit à gauche du porche. Le cloître est refait à l'Ouest.

1290

Besançon reconnaît l'empereur du Saint Empire Romain Germanique comme suzerain.
La ville devient ville libre impériale après un siècle de lutte contre l'archevêque.
Elle peut s'administrer elle-même mais doit assurer sa défense.

1328

La chapelle qui abrite aujourd'hui l'autel circulaire en marbre blanc appelé « Rose de Saint-Jean » du 11ème siècle est construite.

1459

Réalisation de la chaire à prêcher dans le style flamboyant. C'est une des plus anciennes de France.

1558

Construction du jubé entre les gros piliers du milieu de la nef. L'escalier intérieur permettait d'accéder à un premier orgue de chœur placé en nid d'hirondelle.

1626
- 1637

Construction de la chapelle des Jacobins, aujourd'hui chapelle du Saint-Sacrement. Elle est décorée par Hugues de Rupt dans le style Renaissance comtoise tardive.
Au fond de la chapelle se trouve la toile « Notre-Dame des Jacobins » de Domenico Cresti peinte en 1630 et provenant du couvent des Dominicains ou Jacobins.

1656

Besançon est échangée contre Frankenthal. Besançon ville d'Empire devient espagnole.

1668

Le Grand Condé occupe la ville au nom du roi Louis XIV.
Au traité d'Aix-la-Chapelle, Louis XIV restitue Besançon et la Franche-Comté à l'Espagne.

1674

Vauban organise le siège de la citadelle qui doit se rendre après un siège de 27 jours.
Démolition de la cathédrale Saint-Etienne qui se trouvait à l'intérieur de la Citadelle pour permettre son renforcement.

1677

Louis XIV fait transférer le siège de la capitale de la Franche-Comté de Dole à Besançon.

1678

Au traité de Nimègue, la Franche-Comté est rattachée définitivement au royaume de France.

1678

La crypte romane est modifiée pour abaisser le niveau du chœur occidental. Elle a été remplacée par deux caveaux où ont été transférés les sépultures des archevêques de Besançon et celles des comtes de Bourgogne quand la cathédrale Saint-Etienne initiale qui se trouvait à l'intérieur de la citadelle a été détruite par Vauban.
Repose de la loggia Renaissance provenant de l'ancienne cathédrale Saint-Etienne.

1724

Le clocher s'effondre endommageant le contre-chœur.

1730

Le contre-chœur est reconstruit et décoré suivant les plans de Germain Boffrand [1667-1754]. Il est rebâti par l'architecte bisontin Galezot. Ce contre-chœur est appelé abside du saint Suaire. => 1730 Le contre-chœur est reconstruit par l'architecte bisontin Jean-Pierre Galezot [1682-1742]. Ce contre-chœur est appelé abside du saint Suaire.

1734

Reconstruction du clocher de l'autre côté de la nef.

1740

Décoration due à Boffrand. Elle est faite en accord avec l'ostension d'un suaire conservé dans le chœur et vénéré en Franche-Comté depuis le 16ème siècle jusqu'à la Révolution française. En 1794 il est envoyé à Paris où il a disparu.
Le suaire peint de Besançon, sans lien avec celui de Turin, était apparu en 1523.
Le contre-chœur comprend des toiles de de Troy, Natoire et Van Loo.

1765

Orgue de chœur fait par Riepp comprenant 2 claviers et 21 jeux.
C'est alors le grand orgue. Il est disposé en nid d'hirondelle et est accessible par l'escalier intérieur du jubé.

1771

Construction de la grande sacristie par Chalgrin.

1778

L'architecte Bertrand donne le dessin des boiseries de la grande sacristie.

1790

La cathédrale est fermée au culte. Cependant l'ostension du saint suaire se poursuit jusqu'en juin 1791.

1 mai 1791

La cathédrale est rouverte par un curé constitutionnel.

1792

Le jubé est démoli et le chœur réduit d'une travée et rehaussé.
Quelques chapiteaux sont retaillés. Les fonts baptismaux qui se trouvent dans la chapelle Saint-Denis (aujourd'hui chapelle de se-maine) sont supprimés.
Une partie de la tuyauterie de l'orgue Riepp est vendue.

1798

La cathédrale est rendue au culte catholique.

1823

L'orgue est reconstruit par Joseph Callinet.

1829

La cathédrale est réaménagée par le cardinal de Rohan-Chabot.

1830

Le dallage de la cathédrale est refait.

1854

Une couverture indépendante de la nef est établie sur les bas-côtés pour redonner de la lumière aux fenêtres hautes.

1857
- 1860

Réalisation de l'horloge astronomique par l'horloger de Beauvais Auguste Lucien Vérité.

1865

Crypte creusée dans la chapelle du Sacré-Cœur pour recueillir les restes des comtes de Bourgogne, dont ceux du père du pape Callixte II.

1869

Mosaïque du chœur oriental.

1870

Vitraux du chœur oriental.

1873
- 1875

Remaniement du triforium. Les verrières des fenêtres hautes sont refaites.

1875

La cathédrale est classée monument historique.

1935
- 1951

L'archevêque Dubourg fait placer de nouveaux vitraux dans les 1ère, 2ème, 4ème chapelles du bas-côté gauche, dans l'abside occidentale et les tribunes.

1982

Restitution de l'orgue de Riepp en orgue de chœur par Alfred Kern & Fils.

1987

Nouveau grand orgue par Danion-Gonzalez.

Publicité

Intervenants

Architecture

Sites Internet pertinents

Publications pertinentes

  • Tournier, René: La cathédrale de Besançon. Présenté pendant: Congrès archéologique de France, 118ème session, Franche-Comté (1960), pp. 36-52.
  • Denieul, Michel / Oursel, Raymond / Sauërlander, Willibald / Tournier, René (1979): Franche-comté romane, Bresse romane. Editions Zodiaque, Saint-Léger-Vauban (France), pp. 201-231.
  • Informations
    sur cette fiche
  • Structure-ID
    20011536
  • Création
    08.03.2004
  • Modification
    04.06.2017