• DE
  • EN
  • FR
  • Base de données et galerie internationale d'ouvrages d'art et du génie civil

Publicité

Partager

Suivre

Faire un don

Cathédrale Saint-Etienne de Toul

Informations générales

Début des travaux: 1221
Achèvement: 1235
Etat: en service

Type de construction

Structure: Voûte en croisée d'ogives
Fonction / utilisation: Cathédrale

Situation de l'ouvrage

Lieu: , , ,
Coordonnées: 48° 40' 30.82" N    5° 53' 40.92" E
Montrer les coordonnées sur une carte

Informations techniques

Dimensions

longueur totale 98 m
cloître largeur 42 m
longueur 54 m
façade occidentale largeur 32 m
rose ouest diamètre 9 m
tour hauteur 65 m
transept largeur 17 m
longueur 56 m
voûte hauteur 32 m

Chronologie

963
- 967

Construction de la cathédrale romane par l'évêque saint Gérard (33ème évêque de Toul) sur un emplacement qui regroupait trois basiliques distinctes consacrées à la Vierge, à saint Etienne et le baptistère Saint-Jean-Baptiste.

11ème siècle

Les basiliques consacrées à la Vierge et à saint Etienne ne formeront plus qu'un seul édifice.

1221

L'évêque Eudes de Sorcy pose la première pierre de la cathédrale actuelle consacrée à Saint Etienne. Les travaux commencent par le chœur en reprenant une partie des fondations de l'édifice roman. Le plan de l'édifice est influencé par le style gothique champenois de la cathédrale de Reims en reprenant le plan des églises ottoniennes du Saint-Empire romain germanique avec les deux tours du chevet et l'absence de déambulatoire et de chapelles rayonnantes.

1235

Le gros œuvre du chœur est terminé.

2ème moitié du 13ème siècle

Construction du transept, de la dernière travée de la nef, du porche et de la partie Est du cloître.

1331
- 1400

Construction des 4ème, 5ème, 6ème et 7ème travées de la nef et fin de la construction du cloître par Pierre Perrat (mort en 1400). La nef romane est abattue au fur et à mesure de la construction des travées gothiques de la nef.

1460

Reprise des travaux qui ont été interrompus par la guerre entre le duc de Bourgogne et le duc de Lorraine. Le chapitre de la cathédrale s'étant adressé au pape et au roi de France reçu du pape un don de 1 000 livres et du roi 1 500 livres. Construction dune partie de la façade et de la première travée de la nef par Jacquemin de Lenoncourt jusqu'au niveau de la rosace. Puis démolition du massif occidental de la cathédrale romane construite par l'abbatiale au 11ème siècle. Construction de la 2ème et 3ème travée de la nef dans le style gothique flamboyant et faisant le raccord entre la façade construite à partir de 1460 et la 4ème travée de la nef construite à la fin du 14ème siècle.

9 mars 1460

Le chapitre de Toul demande puis achète à Tristan de Hattonchâtel le dessin de la façade occidentale en se réservant le droit de la faire construire par l'architecte de son choix.

1475
- 1496

Fin de la construction de la façade

ca. 1530

Chapelle des Évêques dans le collatéral Nord commandé par l'évêque Hector d'Ailly (1524-1532).Construction de deux clochers surmontant les tours du chevet.

1532

Chapelle de Tous les Saints commandée et financée par le chantre Jean Forget, de style Renaissance. Le dôme est réalisé en trompe l'œil en utilisant les procédés de perspective de Jean Pèlerin dit le Viator, chanoine de la cathédrale.

1561

L'étage supérieur de la tour Sud du chevet s'écroule Les chanoines font abattre l'étage supérieur de la tour Nord du chevet par sécurité.

1625
- 1725

Décoration en marbre de l'abside

1648

Rattachement de l'évêché de Toul à la France

18ème siècle

Construction de chapelles latérales.

1750

Construction de la tribune d'orgues contre le massif occidental.

1776

Le diocèse de Toul qui recouvrait les 3/5ème de la Lorraine est démembré pour créer les évêchés de Nancy et de Saint-Dié.

1790

L'évêché de Toul qui existait depuis le 4ème siècle est supprimé au profit de Nancy.

1794

Destruction des statues qui garnissaient les niches des portails de la façade occidentale ainsi que du jubé, des stalles et de divers ornements.

1824

L'Evêché de Nancy devient l'Évêché de Toul – Nancy.

1870

La façade et le côté sont endommagés par les tirs prussiens.

1874

Émile Boeswillwald, architecte en chef des Monuments historiques, entreprend la restauration de la cathédrale. Son fils lui succèdera.

20 juin 1940

La tour Sud de la façade occidentale et les toitures sont anéanties par un bombardement.
Une couverture provisoire est mise en place pour protéger les voûtes.

1978

La cathédrale est fermée par sécurité.

1981

Les toitures sont reconstruites en reprenant la géométrie d'avant 1940: couverture en ardoises sur une charpente métallique.

1995

Fin de la restauration de l'extérieur de la cathédrale sauf la façade occidentale.

2003

Restauration de la façade occidentale.

Publicité

Intervenants

Architecture

Sites Internet pertinents

Publications pertinentes

  • Informations
    sur cette fiche
  • Structure-ID
    20009458
  • Création
    23.06.2003
  • Modification
    29.07.2014
<