• de
  • en
  • fr
  • Base de données internationale du patrimoine du génie civil

Cathédrale Saint-Etienne

Informations générales

Début des travaux: 1195
Achèvement: 1250
Etat: en service

Type de construction

Structure: Voûte en croisée d'ogives
Fonction / utilisation: Cathédrale

Situation de l'ouvrage

Lieu: , , ,
Coordonnées: 47° 4' 55.92" N    2° 23' 57.01" E

Informations techniques

Dimensions

largeur 45 m
longueur 120 m
longueur à l'intérieur 117 m
largeur dans l'œuvre 41 m
nef hauteur des voûtes du vaisseau central 38 m
hauteur des voûtes du premier vaisseau collatéral 18 m
hauteur des voûtes du second vaisseau collatéral 9.10 m

Matériaux

arcs pierre
colonnes pierre
murs pierre
voûte maçonnerie

Chronologie

1195

Début de la construction par Henri de Sully, archevêque de Bourges de 1183 à 1199. Il est le frère de l'évêque de Paris Eudes de Sully qui a poursuivi la construction de la cathédrale Notre-Dame de Paris commencée en 1163 par Maurice de Sully (aucun lien de parenté). Ses successeurs sont:
Guillaume de 1199 à 1210, canonisé en 1218,
Gérard de Cros de 1210 à 1217,
Simon de Sully de 1217 à 1236, neveu d'Henri de Sully
Philippe Berruyer de 1236 à 1260 environ qui termine le gros oeuvre.
Le premier Maître de Bourges a choisi pour la cathédrale un plan qui rappelle celui de la cathédrale de Paris par ses cinq vaisseaux mais en diffère par la suppression du transept en élévation et des tribunes. Ces dispositions sont exceptionnelles pour l'époque. Il reprend le parti des voûtes sexpartites avec alternance de piles faibles et fortes (2.28 m et 2.58 m).
La cathédrale de Bourges franchit les anciennes murailles gallo-romaines de la ville. La différence de niveau a nécessité la construction d'une crypte de 6 m de hauteur au-dessous du chœur.
La construction commence par le chœur à l'est en conservant la nef romane de la cathédrale précédente.

1214

Fin de la construction du chœur. Le maître-autel y est transféré.

ca. 1220

Vitraux du choeur (déambulatoire et vaisseau central).

ca. 1225

Début des travaux de la nef par un second maître qui conserve le plan initial en modifiant certains éléments mais en épaississant certaines structures pour augmenter leur résistance. Les porches Nord et Sud réutilisent les portails de la cathédrale romane qui avaient été refaits vers 1160:
portail Sud: Christ en majesté entre les symboles des 4 évangélistes et les 12 apôtres
portail Nord: portail de la Vierge
Début des travaux de la façade occidentale sur des remblais mal stabilisés. Le terrain de fondation du massif antérieur de la façade occidentale étant de mauvaise qualité, ses fondations ont été difficiles à réaliser.
Portails de la façade occidentale:
portail Saint-Ursin (vers 1230),
portail Saint-Etienne,
portail du Jugement dernier,
portail de la Vierge,
portail Saint-Guillaume

1235

Fin des travaux du vaisseau central.

1237

Le jubé du chœur est achevé.

1255

Fin des travaux jusqu'à la façade occidentale.

1260
- 1280

Construction du pilier butant à droite de la façade occidentale pour bloquer deux volées d'arcs-boutants et la tour sud.

14ème siècle

Construction d'une salle au-dessus du pilier butant.

ca. 1390

Guy de Dammartin, maître d'œuvre du duc Jean de Berry, modifie la partie centrale de la façade occidentale en réalisant deux immenses baies au-dessous de la rose et la rose.

ca. 1395

Réalisation des vitraux de la rose.

1446
- 1447

Nouvelle sacristie à l'est du portail Nord. L'ancienne a été détruite pour construire la chapelle de Jacques Cœur.

1448

Chapelle de Jacques Cœur construite après l'élection de son fils comme archevêque de Bourges. Vitraux peints par Jacob de l'initiative, peintre du roi Charles VII.

31 décembre 1506

La tour de gauche (nord) qui n'avait pas été butée s'effondre.

1507
- 1508

Guillaume de Pelvoysin est chargé de détruire les derniers restes de la tour Nord. Il reste sur le chantier jusqu'à la fin de la reconstruction de la tour.

1508
- 1540

Reconstruction de la tour Nord par Guillaume Pelvoysin et deux autres maîtres: Colin Biart (présent de 1508 à 1515) et Jean de Chesnau (présent de 1508 à 1511).
Façade occidentale: reconstruction des portails détruits avec la chute de la tour Nord (sculpteurs: Pierre d'Hestomenil, Nicolas Poyson, Marsault Paule).

5 novembre 1513

Fin de la réalisation du registre inférieur du tympan du portail de la Vierge partiellement détruit par la chute de la tour Nord.

1515

Façade occidentale: reconstruction des portails détruits avec la chute de la tour Nord.
Portail Saint-Guillaume. Au trumeau, statue de saint Guillaume par Marsault Paule.
Portail de la Vierge: au trumeau statue de la Vierge par Nicolas Poyson.

1562

Les protestants détruisent les statues des portails de la façade occidentale et du jubé du chœur.

1653

Restauration du jubé du chœur.

1757

Pose des verrières de la Sainte-Chapelle de Bourges (construite par Jean de Berry entre 1395 et 1405) dans l'église basse après sa démolition.

1760

Démantèlement du jubé du chœur par les chanoines.

1829
- 1848

Restauration des sculptures de la façade occidentale mutilées en 1562.

1995

Essai de nettoyage sur une partie du portail central.

2002

Travaux sur la façade occidentale.

Remarques

Église à 5 vaisseaux étagés suivant un plan sans transept, abside en demi-cercle avec cinq absidioles hémicirculaires. La façade occidentale comporte 5 portails correspondant aux cinq vaisseaux.

Intervenants

Architecture
Reconstruction
Architecture

Sites Internet pertinents

Publications pertinentes

  • Informations
    sur cette fiche
  • Structure-ID
    20002184
  • Création
    05.11.2001
  • Modification
    29.07.2014