• DE
  • EN
  • FR
  • Base de données et galerie internationale d'ouvrages d'art et du génie civil

Publicité

Partager

Suivre

Canal latéral à la Loire

Informations générales

Début des travaux: 1827
Achèvement: 1838
Etat: en service

Type de construction

Fonction / utilisation: Canal

Situation de l'ouvrage

km Nom
Montrer les coordonnées sur une carte

Informations techniques

Pour l'instant aucune donnée technique est disponible.

Chronologie

1890
- 1896

Mise au gabarit Freycinet du canal Latéral à la Loire par Léonce-Abel Mazoyer.

Remarques

Ce canal construit en rive gauche de la Loire entre Briare et Digoin permet de relier le canal de Briare au canal du Centre. Il permettait de relier Paris et Lyon par une voie navigable.

A l'origine la liaison avec le canal de Briare se faisait en traversant la Loire à niveau à Châtillon-sur-Loire, à quelques kilomètres en amont de Briare grâce à un chenal de 55 mètres de large et 1020 mètres de long.
Cet aménagement présentait de nombreux inconvénients car il était impossible de traverser la Loire une bonne partie de l'année à cause des crues ou de l'étiage. En 1881, l'installation d'un service de touage remédie à une partie des problèmes. L'utilisation du canal toute l'année à Briare ne sera possible qu'après la construction du pont-canal de Briare.

Au cours du temps, les limites nord (aval) et sud (amont) du canal Latéral à la Loire se sont déplacées. Lors de sa mise en service, en 1838, il prend son origine en se raccordant au canal du Centre, juste à l'amont de l'écluse "du Paradis" de ce canal (n°26 Océan). Le site doit présenter alors une configuration semblable à celle, actuelle, de l'Etang à Châtillon-sur-Loire, les deux canaux étant parallèles sur quelques centaines de mêtres avant de diverger. Lors de la mise au gabarit Freycinet, dans les années 1880, une nouvelle écluse de jonction, double, sera construite à Digoin-même, au port Campionnet, pour relier plus directement les deux canaux en un lieu où ils ne sont guère éloignés l'un de l'autre, non loin de l'embouchure du canal du Centre dans la Loire. La limite du canal latéral sera alors ramenée à l'amont de cette écluse double (qui a aujourd'hui disparu, ainsi que toute la partie aval -à partir du Paradis- du canal du Centre, au cours des années 1950). Néanmoins, le bornage du Latéral continuera de partir depuis le Paradis, et aujourd'hui, on peut dire que ce site est la limite historique, alors que le port Campionnet, et le pont routier qui le surplombe, en marquent la limite administrative. 4 kilomètres du canal Latéral ont ainsi été "annexés" par le canal du Centre. Le point kilométrique zéro du canal Latéral est toujours au Paradis. Au nord, c'est un peu plus simple. Lors de sa mise en service, le canal traverse la Loire à niveau à Châtillon-sur-Loire avant de rejoindre Briare et le canal éponyme, à 5 kilomètres en aval, par son dernier bief, celui des Combles. Son terminus est alors la gare d'eau du Baraban, dans cette ville, juste à l'amont de l'écluse homonyme, qui permet une jonction entre le canal de Briare et la Loire. Lors de la mise au gabarit Freycinet, l'ingénieur Mazoyer donne au canal un nouveau tracé à partir de l'Etang, en amont de Châtillon-sur-Loire, par un long bief qui traverse la Loire par le célèbre pont-canal de Briare. Ce nouveau tracé rejoint le canal de Briare à la Cognardière, juste à l'amont de l'écluse homonyme. A cet endroit se trouve la borne du point kilométrique 200 du canal Latéral.

Publicité

Intervenants

Concessionnaire
Ingénierie
(rôle inconnu)
Reconfiguration (1890-1896)
Ingénierie

Sites Internet pertinents

Publications pertinentes

  • Informations
    sur cette fiche
  • Structure-ID
    10000362
  • Création
    16.08.2003
  • Modification
    24.10.2018