• DE
  • EN
  • FR
  • Base de données et galerie internationale d'ouvrages d'art et du génie civil

Publicité

Partager

Suivre

Canal de Garonne

Informations générales

Autre nom(s): Canal latéral à la Garonne
Début des travaux: 1832
Achèvement: 1856
Etat: en service

Type de construction

Fonction / utilisation: Canal

Situation de l'ouvrage

km Nom
Montrer les coordonnées sur une carte

Informations techniques

Dimensions

largeur 18 m
longueur totale 193 km
nombre d'écluses 53
différence de niveaux 128 m
tirant d'eau 1.80 m

Chronologie

1828

La compagnie Magendie-Doin propose la construction du canal.

1832
- 1835

L'entreprise est autorisée.

1838

Début des travaux.

1844

Ouverture du tronçon Toulouse - Montech - Montauban.

juin 1853

Le canal est ouvert à la navigation en amont de Buzet-sur-Baïse.

mai 1856

Fin de la construction du canal après un arrêt dû à la concurrence du chemin de fer.

1858

L'exploitation du canal est confiée à la Compagnie des Chemins de Fer du Midi.

Remarques

De Castets-en-Dorthe (à 50 km de Bordeaux) à Toulouse (jonction avec le canal du Midi).

Le canal est alimenté en eau à partir de 3 prises d'eau dans la Garonne.

Sauf les 5 écluses de Montech, les écluses ont une longueur de 40,50m et une largeur de 6m. Les 5 écluses de Montech ont une longueur de 30m.

Le canal a trois embranchements:
- le canal de Brienne à Toulouse (1573m) : voie d'alimentation en eau du canal latéral,
- le canal de Montech (10,8km et 10 écluses) : embranchement de Montauban
- la descente d'eau dans le Tarn à Moissac et la descente d'eau en Baïse à Buzet-sur-Baïse.

D'origine au canal, de nombreux ponts le franchissent, soit par des ponts toujours en maçonneries quand situés à la sortie aval des écluses, soit par des ponts autrefois suspendus, quand situés sur les biefs. Ces ponts suspendus étant sur tout le trajet du canal au nombre de 83; tablier en bois, court portiques en pierres et briques, portant sur des culées de mêmes matériaux. L'Entretien de ces ouvrages étant devenus dispendieux, et leur charge admissible ne correspondant plus à la circulation moderne, il fût décidé en 1931 de les reconstruire tous. L'Administration des Ponts & Chaussées dressa une étude pour un seul type de pont, il sera en béton armé, type bow-string à faible flèche. En Février 1932, une adjudication est lancée, quatre entreprises se partageront le marché, à savoir, dans l'ordre alphabétique: Entreprises Ballieau, de Toulouse (15 ponts) - Despagnat, de Pau. - Segrette & Fils, de Toulouse. - Sté. Pyrénéenne d'Entreprises, de Toulouse (29 ponts) Un délai de un an avait été accordé aux entreprises; ces ponts seront tous livrés à la circulation en Mars 1933. Les anciennes culées furent conservées pour tous ces nouveaux ouvrages. Les cindres utilisés furent soit en bois, soit métallique, mais tous d'une seule portée (environ 25m.) aucune palées de support ne devant être utilisées afin de ne pas gêner la navigation.

Publicité

Intervenants

Pour l'instant aucune information est disponible à propos des participants (personnes ou entreprises) dans ce projet.

Sites Internet pertinents

Publications pertinentes

  • Informations
    sur cette fiche
  • Structure-ID
    10000144
  • Création
    22.08.2002
  • Modification
    12.08.2016