• de
  • en
  • fr
  • Base de données internationale d'ouvrages d'art et du génie civil

Partager

Suivre

Faire un don

Bourse de Commerce

Informations générales

Début des travaux: 1806
Achèvement: 1811
Etat: en service

Type de construction

Structure: Dôme

Situation de l'ouvrage

Lieu: , , ,
Adresse: 2, rue de Viarmes
A côté de: Galerie Véro-Dodat (1826)
Coordonnées: 48° 51' 46.00" N    2° 20' 34.00" E

Informations techniques

Pour l'instant aucune donnée technique est disponible.

Chronologie

1574
- 1584

Construction d'un hôtel par Jean Bullant pour Catherine de Médicis. Il en subsiste la colonne qui servait aux observations astrologiques.

1767

Construction d'une halle aux blés par Nicolas Camus de Mézières. Il ne reste que le plan de l'édifice avec cour centrale circulaire et l'escalier double.

1782

François-Joseph Bélanger propose une coupole en fer. Le projet n'est pas retenu.

1782
- 1783

Coupole en charpente en bois conçue par Jacques-Guillaume Legrand et Jacques Molinos. Elle était réalisée à petits bois suivant les principes définis par Philibert de l'Orme (ou Delorme).

1802

La coupole est détruite par le feu.

16 octobre 1802

La coupole brûle accidentellement.

1805

Le ministre de l'Intérieur ouvre un concours pour la reconstruction de la coupole.
François-Joseph Bélanger repropose son projet de 1782.

1806
- 1811

Coupole en fer recouverte de feuilles de cuivre par l'architecte François-Joseph Bélanger et l'ingénieur François Brunet. C'est l'un des premiers bâtiments où les fonctions d'architecte et d'ingénieur ne sont pas assumées par la même personne.
Cette coupole servit de modèle à plusieurs bâtiments:

  • halle au charbon (Coal Exchange) à Londres par J. B. Brunning (1846-49)
  • halle au blé (Corn Exchange) à Leeds par d'aronde Brodrick (1861-1863)

17 janvier 1807

Le jury du concours rend un avis favorable à une couverture en pierre.
Certains membres du Conseil des bâtiments civils faisaient parti du jury et comme Jean-Louis Viel de Saint-Maux, ils étaient résolus "à opposer une digue puissante contre les débordements et les innovations du mauvais goût qui dominent l'architecture et la détruisent si activement".

Devant ce jugement, Bélanger écrit au ministre qu'il convenait "d'apprendre enfin à l'Europe savante que nous n'avons plus besoin d'emprunter des Anglais nos connaissances dans l'art de construire, et que s'ils ont été les premiers à substituer le fer fondu pour suppléer aux pierres et à la charpente dans la construction des différentes poutres, c'est qu'ils manquaient de pierres et de bois, mais que longtemps avant on avait l'exemple même en France de conceptions aussi hardies, qu'on a même su les perfectionner et les exécuter dans des dimensions qu'ils n'ont pas encore osé tenter".

Viel a fait une nouvelle intervention auprès du ministre: "il importe de ne point offrir l'exemple d'une coupole, à la halle au blé, qui serait toute entière construite en fer; exemple contagieux qui pourrait se répandre dans nos plus grands et intéressants monuments publics".
Mais la France était en plein Blocus continental et les arguments de Bélanger ont retenu l'attention du ministre.

20 août 1807

Sous la pression du ministre, la commission choisit la coupole en fer.

1809

Début des travaux.
Le serrurier F. Brunet qui a réalisé la charpente en fer écrit: «M. Bélanger ayant senti la difficulté qu'il y aurait à faire une épure en grand de cette coupole, dont le diamètre est de plus de 120 pieds (39 mètres), m'a engagé à faire les calculs nécessaires pour établir les modèles en bois qui doivent guider le fondeur dans son exécution".
F. Brunet explique que la coupole a été divisée en 51 parties «parce que cette division est celle qui éloigne le moins le milieu des caissons des milieux des 25 arcades de la rotonde".
Les 51 fermes sont composées chacune de 2 poutrelles reliées entre elles par des entretoises.
La fonte nécessaire a été commandée au Creusot.
La charpente était couverte par des feuilles de cuivre.

Poids total de la charpente: 220 tonnes
Couverture en feuilles de cuivre: 29 tonnes
Dépense: 700 000 francs

1838

Les feuilles de cuivre sont remplacées par des vitres.

1885

La coupole a été conservée mais modifiée par Henri Blondel qui a été chargé de la construction de la Bourse de Commerce actuelle.

Intervenants

Architecture
Ingénierie

Sites Internet pertinents

Aucun lien pertinent n'a été répertorié pour l'instant.

Publications pertinentes

Autres publications...
  • Informations
    sur cette fiche
  • Structure-ID
    20003687
  • Création
    18.06.2002
  • Modification
    29.07.2014