• DE
  • EN
  • FR
  • Base de données et galerie internationale d'ouvrages d'art et du génie civil

Publicité

Partager

Suivre

Abbaye Saint-Pierre de Marcilhac-sur-Célé

Informations générales

Type de construction

Structure: Voûte cylindrique en tonnelle
Fonction / utilisation: Église

Situation de l'ouvrage

Lieu: , , ,

Informations techniques

Pour l'instant aucune donnée technique est disponible.

Chronologie

621

Saint Didier d'Auxerre lègue à l'abbaye de Saint-Amans de Coronzac près de Vers et de Cahors, qu'il a fondé plusieurs lieux dont un Marcillago qui pourrit être Marcilhac.
Un peu plus tard saint Didier, évêque de Cahors, ministre du roi Dagobert (mort en 650) fait ma même donation.
Il se peut que le moine copiste ait fait des erreurs d'attribution.

8ème siècle ou 9ème siècle

Les moines d l'abbaye de Saint-Amant se réfugient à Marcilhac avec leurs reliques pendant des attaques de pillards sarrasins.

848 ou 845

Dans un cartulaire de l'abbaye de Moissac il est écrit que Pépin, roi d'Aquitaine, prend sous sa sauvegarde le monastère de Moissac et ses dépendances dont la cella située à Marcilhac au bord du Célé en Quercy.

10ème siècle

Construction dune église dont le portail occidental actuel est le seul vestige.

922
- 961

Testaments d'Adhémar des Échelles, vicomte de Tulle, et de Raymond comte de Rouergue en faveur de Marcilhac.

924

Les moines de Moissac s'y seraient réfugiés pendant une incursion hongroise.

1030

Dieudonné, évêque de Cahors, et son chapitre concèdent à l'abbaye l'église de Rocamadour.

11ème siècle

Mais son successeur laisse les moines de Tulle s'installer à Rocamadour où ils développent l pèlerinage. Cela entraîne des luttes entre les deux abbayes jusqu'à la transaction de 1193 où Marcilhac abandonne ses droits pour 3000 sols au profit de Tulle.

début du 12ème siècle

Reconstruction de l'abbaye, probablement sous l'abbatiat de Gombert.
Il en subsiste la salle capitulaire et les ruines des premières travées de la nef. L'abbaye étant placée sur la route de Saint-Jacques-de-Compostelle entre les abbayes de Conques et de Moissac, l'église devait pouvoir recevoir de nombreux pèlerins. Les ruines et l'abbatiale actuelle donnent à imaginer les dimensions que devait avoir l'église, proches de celles de l'abbatiale de Conques.

13ème siècle

Période de prospérité de l'abbaye sous la direction des abbés Guillaume de Saint-Bressous, Guillaume de Boissières et Réginald de Concots.

14ème siècle

La guerre de Cents Ans (1337-1453) est une période de pillages et de destructions.

1417
- 1461

Raymond III d'Hébrard devient abbé (1417-1461). La famille d'Hébrard dirigera l'abbaye pendant deux siècles. Il entreprend la restauration du transept de l'abbaye et de ses dépendances.
Devenu évêque de Byblos in partibus infédelium, il résilie l'abbaye au profit de son neveu.

1462
- 1494

Abbatiat de Guillaume III d'Hébrard qui restaure les finances de l'abbaye.

1494
- 1496

Abbatiat de Guillaume IV d'Hébrard qui laisse la gestion de l'abbaye à son frère Frotard.

1496
- 1517

Abbatiat de Frotard d'Hébrard Poursuite des travaux de restauration de l'abbaye mais avec de faibles revenus disponibles.

1517
- 1547

Abbatiat de Jean II d'Hébrard après le renoncement à l'abbaye de son oncle.

1547
- 1547

Abbatiat de Jean III d'Hébrard, neveu du précédent, qui renonce à l'abbaye à la mort de son frère pour s'illustrer dans la carrière militaire.

1547
- 1594

Abbatiat de Christophe d'Hébrard, frère du précédent.

fin 1568 ou mi- 1570

Pillage de l'abbaye par les Protestants. Le monastère est brûlé et abattu.

1601
- 1615

François Dumont (ou Jean IV) est abbé. Il entreprend la reconstruction de l'église et du monastère. Un mur clos l'église au niveau de la 4ème travée de la nef.

1652
- 1671

Tentatives de restauration de l'abbaye.

1791

Le monastère est supprimé.

1793

L'abbaye est déclarée bien national. De nombreux habitants rachètent des bâtiments de l'abbaye

18 août 1795

Le culte est de nouveau autorisé dans l'abbatiale devenue église paroissiale.

1915

La commune rachète la salle capitulaire.

Publicité

Intervenants

Pour l'instant aucune information est disponible à propos des participants (personnes ou entreprises) dans ce projet.

Sites Internet pertinents

Aucun lien pertinent n'a été répertorié pour l'instant.

Publications pertinentes

  • Cabanot, Jean (1993): Marcilhac. Ancienne abbatiale Saint-Pierre. Présenté pendant: Congrès archéologique de France, 147ème session, Quercy, 1989, pp. 339-364.
  • Deshoulières, François: Marcilhac. Eglise Saint-Pierre. Présenté pendant: Congrès archéologique de France, C session. Figeac, Cahors, Rodez, pp. 63-81.
  • Marcilhac et son abbaye. texTIMus, Marcilhac-sur-Célé (France), 1998, pp. 106.
  • Maury, Jean / Porcher, Jean / Vidal, Marguerite (1959): Quercy roman. Editions Zodiaque, Saint-Léger-Vauban (France), pp. 155-164.
  • Informations
    sur cette fiche
  • Structure-ID
    20009708
  • Création
    27.07.2003
  • Modification
    29.07.2014