• DE
  • EN
  • FR
  • Base de données et galerie internationale d'ouvrages d'art et du génie civil

Publicité

Partager

Suivre

Abbaye de Saint-Amand

Informations générales

Etat: en service

Type de construction

Fonction / utilisation: Église

Situation de l'ouvrage

Lieu: , , ,

Informations techniques

Pour l'instant aucune donnée technique est disponible.

Chronologie

ca. 558

Sur un domaine mérovingien nommé Genuliacus – Genouillac- situé aux confins du limousin et du Périgord, Sore (Sorus) et ses disciples Amand et Cyprien viennent s'établir et vivre une vie érémitique.

ca. 585

Le roi mérovingien Gontrand, fils de Clotaire Ier – né en 525 et roi de Bourgogne et d'Orléans de 561 à 593- vient dans la région à la poursuite de Gonovald. Il visite le moine Sorus et lui donne des propriétés pour fonder une communauté chrétienne.
Cette construction est réalisée en l'honneur du martyr Julien avec l'aide d'Arédius, abbé du monastère d'Attane (Saint-Yrieix).
Peu après il meurt et il est enterré dans la basilique par ses disciples Amand et Cyprien sur le domaine de Genuliacus près du castrum de Terrazo – Terrasson.

833

Diplôme de l'empereur Louis-le-Pieux restituant à l'abbaye Saint-Martial de Limoges l'église de Genouillac – abbaye de Saint-Sore.

857

Des pillards vikings détruisent l'abbaye de Saint-Sore.

937

Odon, abbé de Cluny, visite l'abbaye de Saint-Sore qui a été spoliée par les comtes de Périgord. Il obtient du comte de Périgord que l'abbaye soit placée sous la sujétion du Roi.

1048

Rotulus d'Oliba, abbé de Ripoll, fondateur de l'abbaye de Montserrat en Catalogne, plus ancien document connu citant l'abbaye Saint-Amand, dit de Genouillac.
Ce document montre que l'abbaye existait à cette époque et devait dépendre de l'abbaye Saint-Sore de Terrasson.

1074

Gerberge, fille du comte de Terrasson, épouse Boson de Turenne lui apportant le fief de Terrasson.

1080

Sous Guillaume de Montbrond, évêque de Périgueux, les chanoines Augustins fondent le monastère de Châtres près de Saint-Amand.

fin du 12ème siècle

Fin de la construction de l'église qui est voûtée dans le chœur des plus anciennes ogives romanes du Périgord. Le système défensif semble avoir été prévu dés l'origine. Des systèmes de coursières en partie haute de l'église et à l'intérieur permettent d'attaquer un ennemi à l'extérieur et à l'intérieur de l'église. Un rempart entoure l'abbaye pour la protéger des pilards des seigneuries du voisinnage.

1101

L'abbaye de Saint-Martial de Limoges soumet à son obédience l'abbaye de Saint-Sore et impose la réforme bénédictine clunisienne. Certains moines n'acceptant pas cette main-mise choisissent la règle des chanoines de Saint-Augustin, quittent l'abbaye de Saint-Sore et s'installent à Saint-Amand.

entre 1124 et 1130

Mort de Guillaume, premier abbé connu, inhumé dans l'église. L'église serait donc, au moins en partie, construite à cette époque.

1280

L'abbaye compte 25 moines.

14ème siècle

La nominnation des abbés par le pape va amener des clercs étrangers à l'ordre ayant d'autres intérêts que la vie spirituelle de l'abbaye. Pendant 182 ans la famille Ferrières va ainsi posséder l'abbaye.

1347

L'abbaye ne compte plus que 7 moines.

1430

L'abbaye ne compte plus que 2 moines.

1484

Seul le chœur est en bon état.

1575

Les Protestants s'installent dans l'abaye fortifiée qui est alors désignée comme «fort de Saint-Amand». L'abbaye est libérée par le sénéchal du Périgord après une canonnade de 6 jours.

1597

Réparation de l'église sous l'abbatiat de Gilles de Noailles.

1761

De nouveaux travaux sont réalisés dans la nef.

1791

Mise en vente des biens ecclésiastiques.

29 mars 1794

Jean Coli achète l'abbatiale à Jean Roudier pour 15 000 francs.

1866

L'église est classée Monument Historique à la suite d'un rapport d'Anatole de Baudot. Elles est alors restaurée sous la direction de l'architecte Rapine.

Publicité

Intervenants

Pour l'instant aucune information est disponible à propos des participants (personnes ou entreprises) dans ce projet.

Sites Internet pertinents

Aucun lien pertinent n'a été répertorié pour l'instant.

Publications pertinentes

  • Informations
    sur cette fiche
  • Structure-ID
    20011724
  • Création
    07.04.2004
  • Modification
    29.07.2014