• DE
  • EN
  • FR
  • Base de données et galerie internationale d'ouvrages d'art et du génie civil

Publicité

Partager

Suivre

Abbaye de Pontigny

Informations générales

Début des travaux: 1140
Achèvement: 1208
Etat: en service

Type de construction

Structure: Voûte en croisée d'ogives
Fonction / utilisation: Église
Style architectural: Gothique

Situation de l'ouvrage

Lieu: , , ,
Coordonnées: 47° 54' 34.42" N    3° 42' 52.08" E
Montrer les coordonnées sur une carte

Informations techniques

Dimensions

longueur à l'intérieur 108 m
longueur hors œuvre 119 m
bas-côtés hauteur 9.50 m
croisée du transept hauteur 20 m
nef hauteur 19.95 m
largeur dans l'œuvre 23.25 m
transept hauteur 16.50 m
longueur hors œuvre 58 m
largeur dans l'œuvre 10.25 m

Chronologie

1114

Fondation de l'abbaye sur une terre offerte à Etienne Harding par le prêtre Ansius. C'est la deuxième fille de Citeaux après La Ferté. Son premier abbé est Hugues de Mâcon (il devient évêque d'Auxerre en 1136 et meurt en 1151).

1140

Construction d'une église et d'un monastère plus grands grâce aux dons de Thibaud le Grand, comte de Champagne.

ca. 1140

Début de la construction de l'actuelle façade romane. La construction de la nef et du transept se poursuit jusq'en 1160.

1164

Thomas Becket [1118-1170], chancelier du royaume d'Angleterre et archevêque de Canterbury depuis 1161, s'exile à Pontigny à la suite du conflit avec le roi d'Angleterre Henri II. Le roi Henri II menaçant les Cisterciens d'expulsion, Thomas Becket se retire à Sens en 1166.

1165

Guichard, deuxième abbé de Pontigny, devient archevêque de Lyon.

1185

Construction du chevet actuel comprenant un déambulatoire et des chapelles rayonnantes.

1199

Saint Guillaume de Bourges, ancien moine grandmontain, devenu Cistercien à Pontigny, est désigné archevêque de Bourges.

1206

Alix de Champagne, femme du roi Louis VII et mère de Philippe II Auguste, est enterrée à Pontigny.

1208

Fin de la construction de l'église.

1208
- 1213

Etienne Langton, nommé archevêque de Canterbury en 1206 par le pape Innocent III, s'exile à Pontigny à la suite de l'opposition du roi Jean sans Terre à cette désignation. Etienne Langton participe en 1215 à la rédaction de la Grande Charte.

1219

Gautier, élu abbé de Pontigny en 1212, est désigné évêque de Chartres.

1240

Edmond Rich [1170-1240], archevêque de Canterbury en 1234, veut réduire les bénéfices du clergé et garantir l'indépendance de l'Eglise face à la royauté. Il meurt au cours du voyage à Rome où il souhaitait demander l'avis du pape. Il est enterré à Pontigny le 16 novembre 1240. Canonisé en 1246, saint Edme, son corps fera l'objet d'un pélerinage à partir de 1247.

1360

Pillage de l'abbaye par les troupes anglaises pendant la guerre de Cent Ans.

15ème siècle

Après le retour de la paix, les abbés font entreprendre des constructions importantes.

1543

L'abbaye est mise en commende.

1568

L'abbaye est mise à sac au cours des guerres de Religion. Les Protestants font brûler les restes de l'abbé Hugues de Mâcon qu'ils prennent pour saint Edme.

17ème siècle

Restauration de la vie monastique mais les ressources de l'abbaye sont diminuées.

1750

L'abbé Grillot fait démolir le palais abbatial pour en reconstruire un plus grand. Ces finances de l'abbaye se dégradent.

1790

L'ordre Cistercien est dissout par l'Assemblée Nationale. L'église est préservée mais les autres bâtiments servent de carrière pour la construction du village.

1801

A la suite du Concordat, l'abbatiale devient église paroissiale.

1842

L'abbaye est rachetée par l'abbé Jean-Baptiste Muard qui y fonde la Société des prêtres auxiliaires.

1849

Fondation de la Congrégation des Pères de saint Edme.

1903

Loi d'expulsion des congrégations.

1905

Paul Desjardins rachète l'abbaye. Il crée un centre culturel et organise à l'abbaye les Décades de Pontigny.

1940

A la mort de Paul Desjardins, les Pères de saint Edme récupère l'abbaye.

1947

Les religieux ouvrent un collège franco-américain, le St-Edmund's College.

1954

Le pape Pie XII y établit la Mission de France.

1967

Après le transfert de la Mission de France, installation à Pontigny de la Ligue pour l'adaptation du diminué physique, LADAPT.

Remarques

L'abbaye de Pontigny est la deuxième fille de Citeaux.

Publicité

Intervenants

Pour l'instant aucune information est disponible à propos des participants (personnes ou entreprises) dans ce projet.

Sites Internet pertinents

Publications pertinentes

  • Dimier, Père Anselme / Porcher, Jean (1982): L'art cistercien. France. Editions Zodiaque, Saint-Léger-Vauban (France), pp. 261-304.
  • Roux, Julie (2003): Les Cisterciens. MSM (collection In Situ), Vic-en-Bigorre (France), pp. 320.
  • Kinder, Terryl N. (1998): Pontigny, abbatiale de lumière. Dans: Dossiers d'Archéologie, n. 234 (juin - juillet 1998), pp. 102-103.
  • Informations
    sur cette fiche
  • Structure-ID
    20013444
  • Création
    22.09.2004
  • Modification
    29.07.2014