• de
  • en
  • fr
  • Base de données internationale du patrimoine du génie civil

Château de Saint-Germain-en-Laye

Château de Saint-Germain-en-Laye.
Château côté parc.

Informations générales

Fonction / utilisation: Château
Début des travaux en: 1557
Etat: en service

Informations géographiques et ouvrages pertinent

Lieu: Saint-Germain-en-Laye, Yvelines (78), Île-de-France, France, Europe

Informations techniques

Pour l'instant aucune donnée technique est disponible.

Chronologie

ca. 1122

Le roi Louis VI le Gros fait construire un château fort sur le plateau de Laye. Il ne subsiste de ce château que le donjon (tour carrée située à gauche de l'entrée). Un acte datant de 1124 mentionne le château.

avril 1223

Le roi Philippe Auguste y fonde une chapelle dédiée à Notre-Dame.

1230
- 1238

Le roi Louis IX – saint Louis – fait agrandir le château.
La chapelle (chapelle Saint-Louis) est construite à l'écart des autres constructions. Certains l'attribuent sans preuve à Pierre de Montreuil.
Longueur: 29 m
Largeur: 9,5 m
Hauteur sous voûte: 17 m
Un mur de protection entoure les différentes constructions.

1346

Au cours de la guerre de Cent Ans entre la France et l'Angleterre, les troupes du Prince Noir incendient le château.

1364
- 1367

Le roi Charles V fait démolir les bâtiments incendiés et reconstruire le château à l'emplacement du mur de protection édifié par saint Louis. Il fait établir le chemin de ronde entourant l'édifice à mi-hauteur.

1367

Jean de Meudon reçoit un mandement pour creuser les fossés autour du château.

mars 1539

Le roi François Ier envisage de reconstruire le château.

22 septembre 1539

Pierre Chambiges, "maître des oeuvres de maçonnerie de la Ville de Paris", signe un marché pour la reconstruction du château. Jacques Androuet du Cerceau note dans son livre "... y estoit ledit Sieur Roy en la bastissant si ententif, que l'on ne peult presque dire qu'autre que luy en fust l'Architecte".

19 juin 1544

Un marché est signé par Guillaume Guillain, un parent de Pierre Chambiges, et Jean Langlois pour terminer les travaux.

1547

Après la mort du roi François Ier, son fils Henri II fait poursuivre les travaux.

11 février 1557

Un contrat est signé par Philibert Delorme pour la construction d'un château neuf au bord de l'escarpement qui domine la Seine.

1559

Le château vieux totalise une surface de 8 000 m2. On y trouve 55 appartements, une salle de bal, 7 chapelles, une cuisine. Le sous-sol du donjon contient une prison.
La construction du château neuf s'arrête à la mort du roi Henri II.

1567

La construction du château neuf reprend sous la direction du Primatice.

1590

Reprise de la construction du château neuf avec la création d'immenses jardins en terrasse établis sous la direction d'Etienne du Pérac par le jardinier Claude Mollet et l'hydraulicien Thomas Francini (ou Francine).

1643

Mort du roi Louis XIII. Le château neuf est abandonné et se dégrade rapidement.

1660

Un éboulement détruit une partie des deux terrasses des jardins et l'escalier qui les relie. Le roi Louis XIV s'installe au château vieux.

1663
- 1668

Construction d'un escalier à volées droites dans les jardins.

1669

Réaménagement des appartements dans le château vieux.

1669
- 1673

Le jardinier André Le Nôtre réaménage les jardins (Boulingrin, Grand Parterre). Il fait construire la Grande Terrasse (longueur: 2,4 km) qui domine la vallée de la Seine.

1682
- 1684

Jules Hardouin-Mansart transforme le château vieux. Il ajoute des pavillons cubiques aux cinq angles du château. La chapelle est surélevée d'un étage. Elles est masquée côté sud par un bâtiment.

20 avril 1682

La cour quitte définitivement le château pour s'installer à Versailles. Le château est donné au roi d'Angleterre en exil, Jacques II.

1777
- 1782

Le comte d'Artois fait démolir le château neuf. Il n'en subsiste que quelques vestiges remaniés: oratoire du Roi, pavillon du Jardinier, mur de soutènement et escalier sur la terrasse dorique.

1793

Le château devient une prison, puis un hôpital, une école de cavalerie, une caserne, une prison militaire (1836-1855).

1845

Une ligne de chemin de fer coupe le Grand Parterre.

8 mars 1862

Napoléon III signe un décret créant le musée des antiquités celtiques et gallo-romaines dans le Château de Saint-Germain-en-Laye.

1863

L'architecte Eugène Millet, élève de Viollet-le-Duc, dirige les travaux de restauration. Il a pris le parti de restituer le château tel qu'il était sous François Ier en supprimant tous les ajouts du 17ème siècle et en reconstruisant les parties manquantes à partir des dessins de Jacques Androüet du Cerceau et d'Israël Sylvestre. Toute l'extrémité sud de la façade occidentale est une création ainsi que les arcades bordant la chapelle.

1867

Ouverture des sept premières salles du musée des Antiquités Nationales.

1962

André Malraux décide de la rénovation du château et du musée.

1975

Réhabilitation du parc.

Intervenants

Architecture
Rénovation
Architecture

Sites Internet pertinents

Publications pertinentes

Informations internes
Structure-ID: s0007250
Créée le 15.12.2002
Modifié le: 07.10.2013