• de
  • en
  • fr
  • Base de données internationale du patrimoine du génie civil

Cathédrale Saint-Luperc

Cathédrale Saint-Luperc

Informations générales

Fonction / utilisation: Cathédrale
Etat: en service

Informations géographiques et ouvrages pertinent

Lieu: Eauze, Gers (32), Midi-Pyrénées, France, Europe

Informations techniques

Pour l'instant aucune donnée technique est disponible.

Chronologie

1 août 314

La première mention d'un évêque d'Eauze apparaît au concile d'Arles.
Éauze,l'ancienne Elusa, c'est la cité du peuple aquitain des Elusates.
Eauze fut la capitale de la province romaine de Novempopulanie, province des Neuf Peuples et comprenant 12 cités (dont la métropole Eauze, Buch, Comminges, Couserans, Dax, Lectoure, Lescar, Aire, Bazas, Tarbes, Oloron, Auch), à la fin du IIIème siècle du temps de l'empereur Dioclétien. Elle garda son rôle de métropole jusqu'au VIIIème siècle.

409

La cité d'Elusa est anéantie au passage des Vandales.

418

L'empereur Honorius offre aux Wisigoths qui venaient de se distinguer en Espagne de devenir des fédérés de Rome et d'assurer la défense d'un territoire compris entre l'Atlantique et la rive sud de la Garonne.
Les Goths étaient auusi des chrétiens hérétiques car ils défendaient les thèses du prêtre Arius condamnées au concile de Nicée en 325.

470

Le roi wisigoth Euric [466-484] lance des ordres contre les églises catholiques défendant les thèses nicéennes.
En 475, sur 35 sièges épiscopaux dépendant du roi Euric, 9 sont laissés sans titulaires, dont Eauze, Auch, Bazas et Comminges.

28 décembre 484

Mort d'Euric. Alaric II lui succède. Il tente d'apaiser les rapports avec l'église catholique. Les sièges épiscopaux ont de nouveaux évêques, Clar à Eauze, Nicet à Auch, Sixte à Bazas.

10 septembre 506

Pour amadouer ces sujets catholiques, le roi Alaric II prend l'initiative de réunir un concile à Agde sous la direction de l'évêque d'Arles, Césaire, qu'il avait exilé à Bordeaux en 505.
Les sujets catholiques des Goths marquent de plus en plus leur mécontentement face aux brimades. Ils commencent à se tourner vers le roi des Francs, Clovis, d'autant que quelques années plus tôt il est devenu catholique avec son baptême à Reims.
35 prélats dont 24 évêques sont présents dont les métropolitains de Bourges, Tétrade, et d'Eauze, Clar. L'évêque de Tours, Vérus, n'y est pas directement présent, mais étant assigné à résidence à proximité d'Agde, il a plusieurs rencontres avec Césaire.
Après avoir traité de plusieurs points de discipline ecclésiatique, ils se séparent en se donnant rendez-vous à Toulouse l'année suivante.

507

Au printemps, le roi des Francs Clovis profite d'une attaque en Italie de l'empereur d'Orient contre le roi des Ostrogoths Théodoric Ier.
Il décide de franchir la Loire avec ses troupes près de Tours pour attaquer Alaric II.
Théodoric Ier, beau-père d'Alaric II, ne peut lui envoyer de secours.
C'est à l'ouest de Poitiers, à Vouillé, qu'a lieu l'affrontement des deux armées. Alaric II est tué au cours de cette bataille, par Clovis d'après la légende.
Jusqu'en 509, Clovis va tenter de prendre le contrôle de la région au nord des Pyrénées.
Les Wisigoths conserveront la Septimanie et l'Espagne mais perdront Toulouse et la Novempopulanie.

10 juillet 511

1er concile d'Orléans réunit par le roi Clovis Ier.
A ce concile sont présents Léonce, évêque d'Eauze, Nicet, évêque d'Auch et Sixte, évêque de Bazas.

27 novembre 511

Mort du roi Clovis Ier.
Selon la tradition des Francs, son royaume est divisé entre ses 4 fils.
La plus grande partie de la Novempopulanie revient à Childebert [511-558], roi de Paris, mais Eauze appartient à son frère Clotaire [511-561], roi de Soissons. L'unité du royaume sera refaite en 558 quand Clotaire recueille tout l'héritage. Mais sa mort entraîne un nouveau partage.
En 567, 3 rois se partagent la Novempopulanie.

1 février 551

L'évêque métropolitain d'Eauze, Aspasius, convoque ses suffrageants pour un synode dans sa cité, bien qu'ils relèvent de deux rois.
Au début du synode, les évêques déclarent: «Le saint, vénérable, apostolique et principal évêque, le pontife Aspasius, nous a rassemblés pour veiller à la stabilité de l'Eglise, au salut des âmes, et à l'élévation du peuple."

ca. 560

Mort d'Aspasius (saint Aspais), évêque d'Eauze.
Il a participé aux conciles d'Orléans en 533, 541 et 549, et présidé celui d'Eauze (ou Auch) en 551.

587

Les Vascones - les Gascons - qui s'étaient repliés dans les Pyrénées à la suite des attaques des rois Wisigoths, descendent vers les plaines de la Novempopulanie partagées entre les trois rois Francs, Gontran, Childebert II et Chilpéric.
Il semble que les Vascones ne furent pas mal accueillis par les évêques qui vont commencer à s'opposer à la politique des rois Francs.

602

Les rois Francs, Thierry II et Thibert II, fils de Childebert II, envoient une armée pour lutter contre les Gascons.

614

Le roi Clotaire II réunit un concile à Paris. 7ç prélats sont présents dont 12 métropolitains. La Novempopulanie est représentée par 6 délégués.

626

Concile de Clichy réunit à la demande du roi Clotaire II [roi de Neustrie en - roi d'Austrasie en 613 - 629].
Les évêques Sidoc d'Eauze et Autric d'Auch sont présents.
Un peu plus tard, l'évêque Sidoc d'Eauze, et son père Palladius, évêque d'Aire, sont comdamnés à l'exil pour leur bienveillance vis-à-vis des Gascons.
Progressivement le terme de Provincia novempopulana va être remplacé dans les textes par Wasconia.

629

A la mort de son père Clotaire II, le roi Dagobert Ier réussit à s'emparer de tout son royaume. Il donne à son frère Charibert, né d'un second mariage, un territoire situé au sud de la Loire comprenant la Gascogne.

630

Charibert II, établi à Toulouse, réussit à conquérir la Gascogne.

632

Mort de Charibert II. Dagobert Ier reprend le contrôle de la région.

635

Dagobert Ier envoie une armée pour soumettre les «grands» de la Gascogne et exiger d'eux qu'ils se rendent au palais royal de Clichy l'année suivante.

811

A cette date, l'évêque d'Eauze n'a pas reçu le titre d'archevêque.

844

Sac de Toulouse par les Vikings.
Les Vikings pillent les monastères et les églises en remontant la Garonne. Eauze, Condom,... ont été pillées.

ca. 854

Le siège métropolitain d'Eauze est transféré à Auch qui peut être mieux défendu.

879

Ayrard, évêque d'Auch, se voit donner le titre d'archevêque dans une lettre du pape Jean VIII [vers 820-pape en 872-882].

ca. 960

Le comte de Fezensac, Bernard-Othon, fonde un monastère bénédictin à l'emplacement d'une ancienne église dédiée à saint Pierre, construite hors les murs par les premiers évêque d'Elusa.
Cette église avait servi de nécropole dès les IIIème siècle. Elle avait été précédée par un lieu de culte païen comportant un grand autel dédié aux Nymphes.
La nouvelle église est d'abord dédiée à saint Gervais et saint Protais.

Au cours du 11ème siècle

L'église est dédiée à saint Luperc dont elle abrite des reliques.

1088

Le monastère est rattaché à l'abbaye de Cluny et en devient un prieuré. Il restera un prieuré régulier jusqu'à la Révolution.

1463

Jean Marre, ancien moine de Simorre, devient prieur de Saint-Luperc d'Eauze. Il sera visiteur de l'ordre de Cluny pour toute la Gascogne, official de l'archevêché d'Auch, viaire général de Jean de Lescun, puis du cardinal d'Amboise, puis de Jean de la Trémouille à Auch. En 1496, il est évêque de Condom jusqu'en 1521.
Jean Marre commence la construction de l'église actuelle.

1510

Charles II [1489 - 1525], duc d'Alençon, marié en 1509 à Marguerite d'Angoulême ou de Valois, s'ur de François Ier, hérite du comté d'Armagnac.
Ses armes figurent parmi les blasons de la voûte de l'église.

1525
- 1530

Des actes notariés mentionnent la chapelle Sainte-Catherine et l'autel de Saint-Constantin.

1860

Le toit à faible pente de l'église est remanié. Sa forte saillie est supprimée.

1865

L'archevêque d'Auch, François Augustin Delamare, fait de l'église d'Eauze une nouvelle cathédrale.

1878

Réfection du remplage de la rose de la façade occidentale.

Intervenants

Pour l'instant aucune information est disponible à propos des participants (personnes ou entreprises) dans ce projet.

Sites Internet pertinents

Publications pertinentes

Aucune publication pertinente est disponible dans la base de données.

Informations internes
Structure-ID: 20029237
Créée le 16.07.2007
Modifié le: 30.07.2014